hypercholéstérolémie

publicité
Hypercholestérolémie isolée
Notre alimentation actuelle est non seulement hypercalorique mais déséquilibrée au profit des
lipides saturés d’origine animale et des glucides à assimilation rapide.
L’excès de mauvais cholestérol dans le sang peut se déposer progressivement dans les artères.
Protéger votre cœur et vos artères, c’est, avec l’aide de votre médecin :
Apprendre ou réapprendre à mieux manger sans vous priver des plaisirs de la table,
Avoir une meilleure hygiène de vie ;
Ce régime alimentaire n’est pas un régime « sans graisse » mais conduit à faire un meilleur choix
dans celles-ci.
1 - Mangez équilibré
Mangez plus de légumes
Les légumes doivent être présents à chaque repas de la journée, quelle qu’en soit la forme : crus,
cuits, en soupe, en purée, surgelés, en conserve :
Pensez aux crudités pour commencer un repas,
Accompagnez vos pâtes, riz, pommes de terre par une portion de légumes,
Profitez des légumez de saison pour une plus grande variété.
Pensez aux fruits frais en dessert
Ils apportent des fibres supplémentaires et ce sont les sources principales de vitamines C
2 – Choisissez les bonnes graisses
Réduisez les mauvaises graisses (graisses saturées)
Elles sont principalement présentes dans les produits d’origine animales comme : les
viandes grasses, les charcuteries, les produits au lait entier, les fromages, le beurre, la
crème…
Préférerez les bonnes graisses (graisses poly-insaturées et mono-insaturées)
Elles sont présentes dans les poissons même gras, la plupart des huiles végétales et
certaines margarines.
Choix des huiles
Il n’y a pas que l’huile d’olive qui aurait un rôle bénéfique dans la diminution des facteurs
de risque cardiovasculaire. L’huile d’olive est riche en acides gras mono-insaturés, et le
rôle des acides gras poly-insaturés paraîtrait plus intéressant. Ces acides gras se retrouvent
dans les huiles de noix, de soja, de colza, de pépins de raisins, de carthame, de tournesol et
dans les mélanges d’huile comme ISIO 4.
L’important est de varier les huiles ! Essayez-en plusieurs car elles ont toutes un goût
différent et apporteront des saveurs originales à vos plats ou salades. Achetez-les en petites
bouteilles car elles ont tendance à s’oxyder avec le temps.
Rôle du soja et des margarines
Ces produits sont riches en stérols végétaux. Ceux-ci aideraient favorablement à diminuer le taux de
cholestérol (lorsqu’ils sont utilisés dans le cadre d’une alimentation équilibrée). Ce sont le lait et les
yaourts au lait de soja, les margarines « Proactives », Primevère et la gamme Ilô de Saint Hubert
ainsi que certaines margarine et certains yaourts.
Le poisson
Prenez l’habitude de consommer du poisson au moins 2 à 3 fois par semaine, en particulier les
poissons dits « gras », riches en acides gras poly-insaturés : thon, saumon, et pourquoi pas des
sardines à l’huile !
3 – évitez les aliments riches en cholestérol
Attention aux aliments les plus riches en cholestérol ! Evitez : les abats, le jaune d’œuf, le
beurre, la crème, les fromages gras, les parties grasses des viandes et les viandes persillées.
4 – Bougez
Augmentez votre activité physique en privilégiant les activités d’endurance telles que la
marche, le vélo ou la natation. Prenez l’escalier (oubliez l’ascenseur et les escalators), faites
vos courses à pied.
Si vous avez un chien, promenez-le plus souvent et plus longtemps !
Objectif : il est recommandé de pratiquer 3 séances de 45 minutes d’activité physique
réparties dans la semaine ou une séance de 10 à 15 minutes tous les jours et de s’efforcer
d’être le plus régulier possible.
Téléchargement
Explore flashcards