L`enfant de 4 à 5ans

publicité
09.10.09
UE.1.1.S1
Psychologie de l’enfant
La psychologie du développement
C’est l’étude scientifique des changements dans le fonctionnement psychologique de l’individu
humain au cour de sa vie. (Fonction cognitive, affectives, et sociale).
Même si l’accent est souvent mis sur l’étude du développement de l’enfant, le champ s’intéresse
aussi à l’évolution psychologique au cours de l’âge adulte puis lors du vieillissement.
Psychologie de l’enfant
-
-
La prise en charge d’un enfant implique la prise en compte de :
 L’âge chronologique
 L’âge de développement
Et de leurs différences surtout dans le handicap
Age chronologique
-
L’âge chronologique est l’âge réel du sujet.
C’est l’âge calculé par rapport à la date de naissance et à la date du jour.
C’est l’âge du calendrier.
Ex: un enfant né en mars 2007 aura 22 mois en janvier 2009.
Age du développement d’un E
-
L’âge du développement est l’âge évalué du sujet
Il correspond à l’âge qu’on pourrait lui donner en fonction de ses compétences
Chaque domaine de développement peut avoir un « âge » différent
Dans le cas du handicap
-
Il peut exister un décalage +/- gd entre l’âge chronologique et âge de développement de l’E
dans le cas du handicap
Important de prendre en compte les 2 :
 Pour une prise en charge adaptée
 Pour la motivation de l’E
Processus de développement
Le développement de l’E va se dérouler en fonction de 3 processus en interaction :
-
Le développement physique qui fait référence à la manière dont le corps fonctionne au cours
du tps
Ex : développement des sens, structure des tissus, processus biologique
1
09.10.09
UE.1.1.S1
-
Le développement moteur qui constitue le développement de l’ensemble des fonctions qui
assurent le mouvement ou le déplacement.
 La motricité global correspond à la motricité du corps dan sa globalité (ex : la marche,
faire du vélo)
 La motricité fine correspond à des habiletés et des mouvements plus spécifiques (ex :
écrire, faire des lacets…)
-
Le développement social fait référence à la capacité de se faire des amis et de travailler au
sein d’une équipe, et de s’étendre avec les autres
 En d’autres termes la façon dont nous interagissons avec le corps social
Ce développement repose en partie sur l’assurance, la collaboration et la confiance
-
Le développement affectif fait référence à la mise en place :
 D’une palette complète d’émotions : tristesse, colère, joie
 De l’apprentissage de la maitrise de ces émotions, en fonction des circonstances
Il va concerner la manière dont les E apprennent à exprimer et à maitriser leurs émotions
Cela émerge des compétences elles que la sympathie la compassion, la persévérance,
l’estime de soi, l’affirmation de soi…
-
Le développement cognitif fait référence aux évolutions des compétences intellectuelles des
sujets. Ce développement va concerner la manière dont les enfants apprennent :
 A communiquer
 A apprendre
 A traiter des infos
 A résoudre des problèmes
 A affronter des défis…
Le langage est un moyen de communication. C’est un système de signes identifié permettant une
communication entre une ou plusieurs entités.
-
Signes : mots, son, gestes
Communication : échange d’infos
Entités : interlocuteur : une pers ou un groupe
C'est la capacité d'exprimer une pensée et de communiquer au moyen d'un système de signes par un
support extérieur ou non.
2
09.10.09
UE.1.1.S1
Psychologie développemental de l’Enfant
Le développement de l’E est également lié à son environnement. Il est primordial de considérer le
champ des interactions entre : l’organisme et le milieu dans lequel l’individu vit.
Ce domaine de la psychologie nous allons nous intéresser essentiellement :




Au développement affectif
Au développement social
Au développement cognitif
Au développement moteur
Une part d’inné, une part d’acquis
-
La partie innée : dépend du patrimoine héréditaire de l’espèce, les éléments inscrits dans les
gènes
La partie acquise : résultat de l’expérience, de l’apprentissage individuelle, des
comportements et des raisonnements. C’est ce qui est appris.
Il ne faut jamais perdre de vue que dans la plupart des cas, -> innée et acquis sont
étroitement imbriqués dans les comportements que l’on peut observer.
Eléments données à titre indicatif -> malgré certaines constantes : chaque E a un développement qui
lui est propre => différences inter-individuelles
Découpage des cycles de vie
-
Afin de faciliter l’étude du cycle de la vie -> la psychologie distinguent différents stades
Les bornes qu’on fixe à ces stades sont souvent en fonction de l’âge
1. Période prénatal : conception à la naissance
2. Enfance 0-2ans
3. Enfant âge pré-scolaire : 2à 5ans
4. Enfant âge scolaire : 6-12
5. Adolescence : 12-19ans
6. Jeune adulte : 20-30ans
7. Âge adulte moyen : 30-50ans ou 60ans
8. Age adulte avancé : 50 ou 60 ans et plus
La période prénatale (de la conception à la naissance)
Développement moteur et cognitif
Beaucoup de compétences se mettent en place avec une importance capitale pour la suite.
Importance capitale du développement in-utéro.
3
09.10.09
UE.1.1.S1
Développement social et affectif
Avant même son arrivée : l’enfant est parlé, désiré, avec des projets faits par ses parents et sa
famille.
L’enfance de 0 à 2ans (Du nourrisson au bébé)
Le développement moteur et cognitif
Selon Piaget : période sensoriel motrice qui se divise en 5 stades
-
-
-
-
0-1mois : réflexe innés (suce, pleurer, uriné, déféqué…)
1-4mois : acquisitions d’actions résultant de son expérience. Il adapte ses actions en fonction
de son environnement. On dit qu’il accommode ses chaînes -> donc par accommodation
acquise. A ce stade, il aime à répéter inlassablement les mêmes actions : réaction circulaire
primaire. (ex : prendre et faire tomber un objet)
4-8mois : l’E se perçoit distinct du monde extérieur. Début des actions intentionnelles.
L’enfant répète un acte accompli au départ par hasard qui lui a apporté une certaine
satisfaction -> ce sont des réactions circulaires secondaires. (Ex : il touche un hochet mobile,
ce n’est plus par hasard qu’il le touche, mais volontairement)
8-12 mois : prise de conscience de la présence de pers et d’objets -> c’est le concept de
permanence de l’objet. Dès que l’objet a quitté le champ de vision de l’enfant, il le cherche.
L’enfant comprend aussi la relation de cause à effet. Il commence prévoir une situation et
adapter ses actes. A ce stade, son comportement est dit intentionnelles -> c’est le début de
l’intelligence pratique : fixer des objectifs et utiliser les schémas disponibles comme moyens
pour les réaliser
12-18mois : l’enfant ne plus seulement subir mais provoquer les résultats au lieu de se
contenter de les reproduire -> réaction circulatoire tertiaire. L’enfant s’intéresse à la manière
dont les nouveaux objets et évènements diffèrent de ses constructions mentales actuelles. Il
utilise le processus d’accommodation pour remodeler ses schémas et en construire d’autres
plus appropriés. En d’autres mots, l’enfant applique ses moyens connus aux situations
nouvelles.
L’acquisition du langage
Les enfants « comprennent » le langage verbal avant de pouvoir s’en servir eux-mêmes. Avant que
l’enfant ne prononce ses premiers mots réels, il émet une série de cris et de sons -> c’est d’ailleurs en
criant que l’enfant fait son entrée dans le monde.
Après le 1er mois : les cris se différencient en fonction de leurs causes. Les adultes proches de l’enfant
peuvent commencer à différencier les pleurs, cris : la faim, les coliques, le sommeil, l’angoisse…
4
09.10.09
UE.1.1.S1
De 0 à 1ans : stade pré linguistique :
-
-
Vers 6 semaines ; l’enfant émet des roucoulements, gargouillements, cris aigus…
 Véritable expression orale de ses besoins et de ses émotions
Vers 3-4 mois des gazouillis, babillages se font entendre, il « parle » (émissions vocales
nombreuses). Il commence à avoir des sons préférés et il lui arrive des les répéter
(lalala…mamama…bibibi). On appelle ce phénomène la lallation.
Entre 9-10 mois, l’enfant semble imiter les sons produits par les autres même s’il ne les
comprend pas.
"L’écholalie" est donc une sorte de dialogue entre l’enfant et les parents.
A partir de 1an : stade linguistique :
-
-
L’enfant commence à faire des mots-phrases. -> il prononce un mot qui pour lui est
l’équivalent d’une phrase
Ex : mia = donne moi ça, ah = c’est beau
18mois : la pré-phrase : à savoir 2 ou plusieurs mots -> sorte de langage télégraphique
A la période la pré-phrase : l’enfant entre dans un âge questionneur : « ça c’est quoi ? » ->
correspond à son besoin d’extension de son vocabulaire
Vers 2 ans ½ - 3ans : accès au langage
Le développement affectif
-
-
-
A 4 semaines : le bébé réagit positivement au confort et à la satisfaction de des besoins,
négativement à l’inconfort et aux frustrations, il fixe le visage humain. Petit à petit les pleurs
se différencient et s’érigent en moyen de communication ;
A 16 semaines : il commence à anticiper les évènements ? il commence à ê plus actif,
commence à jouer. Son besoin de sociabilité augmente.
A 40 semaines : sa discrimination sociale est plus gde. Il commence à limiter.
A 1 an : il aime avoir un public, mais il traverse une période de timidité vis-à-vis des étrangers
A 15 mois : il affirme son indépendance par rapport à l’alimentation, mais il est encore
maladroit. Les contacts de personnes à personne s’affinent.
A 18 mois : il vit dans l’ici et maintenant. Le sens de la propriété apparaît. C’est un âge plutôt
turbulent.
A 2ans : il dit souvent, triomphant : « ca y est » ou « gagner » -> prémisse de l’estime de soi –
confiance en soi. Tout aussi fréquente à cet âge la, l’expression « c’est à moi » qui révèle son
incapacité à partager ;
A 2ans ½ : il est incapable de choisir entre 2 alternatives. Il commence donc à craindre les
choses qui lui paraissent trop nouvelles. Besoin de rites autour du bain, de la mise au lit,… il
commence à s’opposer et se montre très autoritaire -> c’est un âge paradoxale : il peut se
montrer timide, agressif, reculer, avancer,… le sentiment du Moi et de ses besoins est très
prononcé.
5
09.10.09
UE.1.1.S1
Le développement social
-
-
A partir de 6mois : le bébé fait connaissance avec ses voisins immédiats
Ex: placés ensemble, les enfants se recherchent, s’accrochent… sans paraître s’en rendre
compte!
Vers 8-9 mois : la découverte de l’autre se développe avec la locomotion : les enfants
commencent à s’observé, se toucher, se sourire, s’imiter, se tendre des objets…
Les jeux à 2 à cet âge consistent en manifestations affectueuses ou agressives.
Ex : se caresser, s’embrasser, se mordre, se tirer les cheveux…
-
Vers 9 mois apparaît la jalousie : l’enfant crie, pleure, quand une gde pers s’occupe d’un
autre enfant. Les premiers conflits au sujet d’objets naissent aussi bientôt.
A 18 mois ; l’enfant fait la différence entre soi et autrui. -> il commence à se décentré peu à
peu. => les adultes influence le profil de comportement de l’enfant.
Cette période 0-2ans
 Stade du développement très dense à des niveaux très divers
 Beaucoup de différences inter-individuelles
L’enfant de 2 à 3ans
Le développement moteur
Il est certain que l’enfant n’a pas encore la maîtrise motrice de l’adulte MAIS il a déjà acquis :
► la tonicité musculaire
► des automatismes
► la locomotion
► la préhension…
Développement important de l’aptitude à imiter et à créer des mouvements.
L’enfant à cet âge oriente spontanément toutes ses activités vers le jeu.
-
3/4 mois à 3/4 ans : Jeux Fonctionnels : il exerce ses fonctions sensori-motrice et en retire
une certaine satisfaction.
Il jette par exemple les blocs plutôt que les utiliser pour construire une tour
-
2-5 ans Jeux de Fiction : l’enfant joue au facteur, à l’épicier,....il imite des actes en effectuant
des mouvements ayant une signification sociale
3-7 ans Jeux de réception : l’enfant aime écouter une histoire qu’on lui raconte, regarder des
images dans un livre ou à la télévision…
6
09.10.09
UE.1.1.S1
-
3-7 ans Jeux de construction : l’enfant éprouve du plaisir à terminer son puzzle, accomplir
son dessin...
Remarque : A 3 ans, les enfants interrompent fréquemment leurs jeux pour diverses raisons :
parler, changer d’activité... Cette instabilité disparaît vers l’âge de 6 ans
Le développement social et affectif
► Les développements sociaux et affectifs sont très liés, surtout à cet âge.
► L’enfant reste encore « égocentrique »
► Cependant, ces domaines vont permettre à l’enfant d’être moins auto-centré et de
commencer à s’intéresser davantage aux autres.
Au niveau du groupe:
-
l’enfant va commencer à pouvoir jouer en groupe avec d'autres enfants
Il apprend le « tour de rôle »
Il peut comprendre et suivre des règles simples
Il identifie les différences sexuelles et sa propre appartenance sexuelle
Au niveau de son autonomie:
-
Il va commencer à affirmer son autonomie (habillage / déshabillage)
Il participe au rangement des jouets
Il progresse dans l'apprentissage de la propreté  peut être vu dans d’autres domaines
mais enjeux
Il peut être rigide dans son besoin d’une routine ordonnée et prévisible
Au niveau de sa personnalité :
-
Il commence à exprimer ses préférences par rapport à ses camarades de jeu et à ce qu'il vit
Il apprend les limites et le cadre (période du « non »)
Il apprend peu à peu à différer  la capacité d'attendre que ses besoins soient satisfaits.
Il apprend à maîtriser son agressivité et ses excès de colère
Il peut appeler plusieurs émotions par leur nom et les identifier chez les autres
Il peut être en proie à des peurs inattendues.
Le développement cognitif
À mesure que l’enfant explore l’univers des formes, des couleurs, de la taille et de la quantité…  il
apprend à classer et à trier les objets, à compter et à faire la ≠ entre « un » et « beaucoup». A ce
stade, les habiletés mentales progressent rapidement.
7
09.10.09
UE.1.1.S1
Au niveau du langage:
-
Il apprécie les comptines et les rythmes
Il commence à associer des mots à ses actions, à commenter ce qu’il fait
Il désigne par leur nom et associe correctement les couleurs, les tailles, etc.
Il utilise à bon escient des pronoms comme « toi », « moi » et « à moi »
Evolution du « pourquoi »: le pourquoi signifie « à quoi cela sert-il ? ». Important enrichissement du
vocabulaire entre 2 et 3 ans → env. 100 mots à 2 ans à 1100 mots à 3 ans. L’enfant entend le langage
des personnes de son entourage de manière globale → parfois de nombreuses déformations.
Ex: yateau pour rateau, apapé pour attrapé...
→ Ces déformations disparaissent tout naturellement entre 4 -7ans si les adultes ne se mettent
pas à "parler bébé".
L’enfant de 3 à 4ans
Le développement moteur
Automatisation progressive des mouvements globaux & fins.
Pour la marche:
-
ajustements constants des mouvements,
de leur vitesse,
du rythme.
Les gestes alors peuvent remplir une fonction de réalisation → gestes utilitaires, mais aussi
spécialisés tels que le graphisme...
Le développement social et affectif
Le développement social et affectif restent très liés. L’enfant désormais plus sociable est capable
de jouer avec les autres, dans une certaine mesure…  mais il a encore besoin du soutien de
l’adulte pour attendre leur tour, pour partager et pour demander de l’aide. L’enfant s’intéresse aux
autres et construit des relations.
Au niveau du groupe:
-
Il commence à appréhender le concept de « partage »
Il prend plaisir aux jeux qui comportent des règles
Il peut faire preuve d'empathie et comprendre les émotions des autres (par ex. réconforter
un ami)
8
09.10.09
UE.1.1.S1
Au niveau de son autonomie:
-
Il cesse peut-être de faire la sieste (journée plus longue et activités différentes)
Il peut parler de ses sentiments
Il exprime ses besoins avec des mots  meilleure communication
Il est capable de persévérer plus longtemps pour accomplir une tâche difficile
Au niveau de sa personnalité :
-
Il peut respecter plus souvent une demande
Il peut montre un attachement pour un(e) camarade de jeu (souvent du même sexe)
Il éprouve une estime de soi positive ou négative  naissance de la conscience de la confiance en soi
Le développement cognitif
L’acquisition du langage se poursuit toujours à un rythme soutenu  influencé le développement
cognitif
En effet, l’enfant aura accès à davantage de concepts aussi bien :
-
au niveau de la compréhension
qu’au niveau de la production
L’enfant de 4 à 5ans
Le développement moteur
L’enfant apprécie peu de l’immobilité imposée. Il a besoin de mouvement, il éprouve du plaisir à se
dépenser physiquement, à agir… Néanmoins, il devient de plus en plus persévérant, il commence à
expérimenter la continuité… d’où les situations où il peut protester si un adulte l’interrompt dans son
activité sous prétexte d’aller à table ou d’aller se laver.
Les mouvements deviennent de plus en plus coordonnés et précis:
-
Imitation
Manipulation
Préhension
C’est aussi la période de la latéralisation = dominance latérale → un côté du corps est plus habile et
utilisé de préférence à l’autre (gaucher ou droitier).
Le développement social et affectif
L’enfant déborde d’énergie et apprécie tester son corps dans de nombreuses activités nouvelles
comme grimper, sautiller, sauter à la corde et même pédaler sur un tricycle.
La poursuite de l’autonomie continue avec le désir de s’habiller, de se déshabiller et de s’alimenter
par ses propres moyens  Ce qui induit de nouvelles relations avec les autres.
9
09.10.09
UE.1.1.S1
Au niveau du groupe:
-
Il partage ses affaires plus spontanément
Il joue plus souvent en groupe
Il joue mieux et plus longtemps
Au niveau de son autonomie:
-
Il acquiert une plus grande autonomie dans les routines quotidiennes (repas, habillage,
bain…)
Il prend confiance et peut plus facilement explorer des nouveaux lieux
Au niveau de sa personnalité :
-
Son imaginaire s’enrichit et il s’en sert pour faire l'expérience de différentes façons de jouer.
Il identifie et parle des sentiments et il peut même maintenant les associer à des
événements.
Le développement cognitif
L’école prend une place importante dans le développement cognitif de l’enfant, notamment avec le
début de l’apprentissage des pré-requis de la lecture et des modes opératoires.
Au niveau du langage, l’enfant:
Joue avec le langage et invente des mots nouveaux
-
Parle de situations imaginaires
Peut raconter sa journée
Exprime des relations de cause à effet  « Je ne peux pas jouer parce que je suis malade. »
Commence à maitriser et à comprendre certaines notions concrètes. Ex: calendrier
Commence à maitriser et à comprendre certaines notions en dehors de leur présence.
L’enfant à partir de 6ans
Un grand « tournant » s’opère aux alentours de 6 ans  Enfant d’âge scolaire
L’enfant lui-même va changer  Nouveaux intérêts
L’environnement va changer  Nouvelles attentes
Le développement moteur
La coordination des mouvements augmente :
-
maîtrise des mouvements de l’écriture
manipulation de certains outils
exécution de certains mouvements précis…
10
09.10.09
UE.1.1.S1
La force s’accroît pendant cette phase de façon considérable. La rapidité, la précision, l’endurance se
développent d’une manière très marquée (jusqu’à 13-15 ans) et se manifestent dans les jeux de
compétition.
La période de 6-12 ans est l’âge scolaire. La vie en groupe y prend une importance croissante. Les
possibilités motrices vont être facteur de socialisation. Elles vont permettre aux enfants de jouer
ensemble, de se mettre en valeur, de se mesurer à des "rivaux".
Le développement affectif
FREUD va parler de période de latence. Pour lui, cette période de latence s’étend de la 6ème année de
vie jusqu’à la puberté. La pudeur constitue un trait caractéristique de cette période. A partir de cette
période : les valeurs morales, en usage dans son environnement, sont intériorisées par l’enfant -> il
devient raisonnable (au sens de l’adulte).
WALLON va parler entre 5/6 ans et 11 ans : du stade de la personnalité polyvalente. C'est pour lui, un
stade de différenciation. L’enfant va faire plus de choses seul. L'enfant participe à la vie de plusieurs
groupes (famille, école, jeu, sport...). Il a désormais la capacité de prendre des rôles différents:
d’influencer le groupe, avec des comportements de coopération, de solidarité...
Le développement social
Cet « état » du développement affectif et social va permettre à l’enfant de se tourner vers d’autres
centres d’intérêt. Sa curiosité intellectuelle s’amplifie. Ses goûts et ses activités se diversifient.
L’enfant est apte à :
-
s’investir dans d’autres relations,
à se détacher partiellement de ses parents
à se détacher de son environnement familial…
 Pour « aimer » d’autres personnes
 S’intéresser à d’autres domaines…
Le développement cognitif
Les apprentissages mis en place se développent et se perfectionnent. Ce développement est
également cité par PIAGET. Pour lui vers 6-7 ans, l’enfant va quitter le « stade pré-opératoire » pour
entrer dans le « stade des opérations concrètes ».
Dans le stade pré-opératoire (2 - 7/8 ans)  émergence des fonctions symboliques
Fonction symbolique : pensée qui nous permet d’imaginer et de mettre du sens sur des objets ou sur
des concepts. Ex: jeux de poupée – dinette - voiture
La pensée de l’enfant est égocentrée : il n’arrive pas à imaginer un autre point de vue que le sien. La
pensée logique n’étant pas encore construite  il est guidé par les aspects perceptifs  C’est la
pensée intuitive.
11
09.10.09
UE.1.1.S1
Le stade des opérations concrètes : (7/8 – 11/12 ans)  raisonnement sur des objets concrets.
L’enfant est maintenant capable de renverser un raisonnement (addition vs soustraction). Il est
capable de raisonner avec du réel, c'est-à-dire des objets visibles, ou facilement imaginables. Son
raisonnement dépend donc de son contenu.
Il est également capable de se décentrer de son point de vue et prendre le point de vue d’un autre en
compte. Il comprend également que si l’on change une propriété d’un objet, l’ensemble de l’objet ne
change pas.
Ex : en transvasant un liquide dans un autre récipient  la quantité de liquide ne change pas
CONCLUSION
Pour rappel, ces éléments sont donnés à titre indicatif et doivent servir de points de repères et non
pas de bornes absolues.
Chaque enfant a son rythme d’évolution et se développe à son rythme propre.
Il est important de prendre le temps de l’observer afin d’adapter les interventions.
La pathologie peut prendre diverses formes… MAIS la connaissance du développement « normal »
permet d’intervenir dans le champ de la pathologie et adapter la prise en charge et les soins.
12
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Chapitre 1

11 Cartes Sandra Nasralla

Créer des cartes mémoire