(2002-2003) - Economie - 4 - Les Néo

publicité
4 - Les NéoClassiques
(Théorie Marginaliste)
1 - Le Marché Pur et Parfait
La théorie Marginaliste est fondée sur la notion d’utilité du bien, et non plus sur celle du
travail nécessaire à sa fabrication (temps, effort). L’utilité est prise au sens d’utilité
« marginale », c’est à dire que l’on calcule l’utilité d’un produit à partir de la dernière unité
consommée (celle qui a fini d’apporter satisfaction).
Cela revient à introduire l’idée de « Théorie Subjective de la Valeur » dans la mesure où
l’utilité du bien dépend du goût et du besoin de chaque consommateur. Ainsi, l’utilité
marginale est corrélée à la rareté.
La régulation passe par le marché, lieu de confrontation entre l’offre et la demande. Pour les
Marginalistes, le marché est défini comme étant un marché pur et parfait :
1/ Atomicité : le grand nombre de participants minimise les conséquences des
choix individuels
2/ Information gratuite et transparente : tout le monde a connaissance de tous les
prix de tous les produits
3/ Homogénéité : tous les produits sont comparables (pas de place pour
l’innovation qui fausserait la fixation du prix des produits considérés).
4/ Libre entrée / sortie du marché
5/ Neutralité de la monnaie : facilitation des échanges
6/ Centralisation des échanges : l’idéal étant représenté par une Bourse dans
laquelle offre et demande se côtoient.
2 – La Demande et la théorie du Consommateur
Courbe d’indifférence :
courbe sur laquelle la satisfaction est identique en tous points.
Courbe de contrainte budgétaire :
exprime le potentiel d’achat (≠ satisfaction) entre deux produits. Entre le
point A (panier = produit A seulement) et le point B (panier = produit B
seulement), il existe plusieurs paniers potentiels répondant à l’équation :
(Quantité A . Prix A)+(Quantité B . Prix B) = Budget (100. ).
Maximisation du consommateur:
point de rencontre entre les deux courbes précédentes.
Elasticité Prix = variation de la demande d’un bien par rapport à la variation de son prix.
La demande est une fonction décroissante du prix si l’on considère qu’on dépense TOUT son
budget à une seule demande.
Effet Griffen : La baisse du prix des produits de première nécessité ne provoque pas
d’augmentation de leur demande, mais redirige la dépense vers d’autres produits.
Effet Marque : le prix d’un produit n’est pas forcément lié à sa qualité, mais à la
représentation que l’on s’en fait.
3 – L’Offre et la théorie du Producteur
Zone de Profit
Production sans Perte
Maximisation du profit par action sur les coûts fixes
(qui diminuent avec l’augmentation de la production)
et les coûts variables (qui ne diminuent pas avec
l’augmentation de la production).
Coût Total = Coûts fixes + coûts variables.
Coût Marginal = Coût de la dernière unité produite.
Chaque unité supplémentaire fait baisser le coût
moyen, donc augmente le profit potentiel.
4 – Le Marché du Travail, un marché comme un autre…
Salaire
Demande de
Travail
(Entreprise)
Offre de Travail
(Salariés)
Niveau d’équilibre sur le
marché (Chômage = 0)
Quantité de
Travail
Le travail étant considéré comme un produit
comme un autre, sa quantité et sa valeur
s’équilibrent sur un marché.
Le salaire devient la « productivité marginale
du travail », c’est à dire la somme la plus
petite possible qui permet de produire un bien
avec le moins de surcoût possible.
Notion de « Désutilité marginale du travail » :
le salaire est une compensation monétaire à
une renonciation aux loisirs.
5 - Les Ecoles Marginalistes
Points Communs :
Calcul à la marge, Adhésion au libéralisme économique, Croyance aux actions
individuelles (micro-économie) et à la rationalité pure et parfaite des agents.
Ecole de
Ecole de
Ecole
Lausanne
Cambridge
Autrichienne
Léon Walras
Vilfredo Pareto
Equilibre Général:
La valeur est liée à la combinaison
utilité / rareté.
(La rareté est elle-même liée à la
quantité déjà consommée, et à la
difficulté d’obtenir le bien).
Les prix sont idéaux, puisqu’ils
équilibrent parfaitement l’offre et la
demande.
Karl Menger
E.Böhm-Bawerk
Pas d’équilibre.
Raisonnement sur les prix, seuls
vecteurs d’information et de
coordination sur le marché.
Il en résulte le rejet de toute
intervention de l’Etat qui en créant
une
situation
de
monopole
provoquerait une distorsion dans la
formation du prix (qui ne serait
Surplus du Consommateur :
C’est la différence entre le prix alors plus « idéal »).
et
le
prix
que
le
Æ Flexibilité des prix (fixation par réel,
consommateur
était
prêt
à Capital = détour de production :
tâtonnement).
Æ Pas de surproduction (il existe dépenser pour ce produit, la On renonce à une consommation
différence étant source d’économie présente au « profit » d’une
toujours un débouché).
consommation future.
Æ Prix = véhicule d’information pour le consommateur.
unique et suffisant sur le produit.
Æ Jamais de crises générales et
durables.
Optimum de Pareto :
Situation dans laquelle aucun des
membres de la collectivité ne peut
améliorer sa position sans en
désavantager une autre.
Stanley Jevons
Alfred Marshall
Equilibre partiel de Marshall :
L’équilibre correspond à un
marché particulier.
Chaque
marché est indépendant des
autres d’où il résulte une fixité des
prix, et un équilibre seulement
partiel.
Téléchargement
Explore flashcards