Profil évolutif de l`insuffisance cardiaque chronique à fraction d

advertisement
Profil évolutif de l’insuffisance cardiaque chronique à fraction d’éjection altérée
au CHU Med VI de Marrakech
S.SOUKRAT , I.ROMANI, M.EL HATTAOUI.
Service de cardiologie, Hôpital Ibn Tofail, Marrakech.
Introduction :
Actuellement, l’insuffisance cardiaque (IC) est un des grands défis de notre système de
santé. C’est une maladie grave et progressive dont l’évolution est émaillée de plusieurs
complications à tous les stades. Elle nécessite un suivi régulier pour contrôler les
symptômes, améliorer la qualité de vie des patients et prévenir les complications et les
réhospitalisations itératives.
Objectifs de l’étude :
Le but de notre étude est de déterminer le profil évolutif clinique et thérapeutique des
patients en IC à fraction d’éjection (FE) altérée selon l’expérience de notre unité de
consultation d’insuffisance cardiaque.
Matériels et méthodes :
Il s’agit d’une étude transversale menée au service de cardiologie du CHU Mohamed VI
portant sur des malades atteints d’insuffisance cardiaque avec dysfonction systolique suivis
régulièrement à l’unité de consultation d’IC selon un rythme de tous les 3mois, recensés sur
une durée de 13mois de janvier 2014 à janvier 2015.
Résultats :
Parmi les 275 patients suivis pour IC au sein de notre unité de consultation, 157 patients
avaient une IC à FE altérée soit 57%. L’âge moyen de nos malades était de 61,36 ± 14,35
années avec des extrêmes allant de 7ans à 96 ans. La prédominance est masculine avec un
sex ratio de 1,6. La principale étiologie est représentée par la cardiomyopathie ischémique
dilatée (48,4%) suivie par la cardiomyopathie dilatée non ischémique 22,3 %.
Sur le plan clinique : à 3mois, 50,3% des patients ont une dyspnée stade III, et 24,8% ont
une dyspnée stade II alors sue 24.9% n’ont pas de dyspnée. A 6mois : 46,5% des patients
ont une dyspnée stade II, et 40,25% ont une dyspnée stade III et 13% n’ont pas de dyspnée
.La FC était <100/min chez 79% à 3mois et chez 76,6% à 6 mois.
Sur le plan thérapeutique, 77,4% des patients sont sous mesures hygièno- diététiques.
81,5% des patients suivis sont sous bétabloquant, la molécule la plus prescrite est le
bisoprolol (41,4%). A 3 mois la dose optimale est atteinte chez 36,3%, à 6mois 20,4 % de
patient sont sous dose optimale. 76,4% des patients suivis sont sous inhibiteurs de l’enzyme
de conversion, la molécule la plus prescrite est le ramipril chez 56,6 % des patients. A
3mois la dose optimale est atteinte chez 17,2% et à 6mois chez 33,6% des patients. 60%
des patients sont sous diurétiques et 27,4 % sont sous spironolactone .
Conclusion
L’insuffisance cardiaque à FE altérée est une pathologie grave et évolutive ayant des
conséquences sur les capacités fonctionnelles et la qualité de vie des personnes atteintes
mais aussi sur le système de santé par sa fréquence, sa morbidité et les ressources
médicales et économiques significatives qu’elle absorbe. La prise en charge de l’insuffisance
cardiaque chronique s’est considérablement étoffée ces dernières années et comporte
plusieurs volets ;une approche multidisciplinaire en plein essor, et un suivi régulier.
La création de l’unité de consultation d’insuffisance cardiaque chronique au sein de notre
service a permis une meilleure gestion de ces malades, par un suivi régulier, une
amélioration de la qualité des soins et une optimisation du traitement.
.
.
Téléchargement