Date de diffusion - Enseigner le français avec TV5MONDE

publicité
Le cri d’alarme du GIEC
Date de diffusion
07/11/2014
Dossier 416
Parcours pédagogique
Contenu : Pourquoi faut-il s’inquiéter du réchauffement climatique ? Décrire une situation
environnementale alarmante.
Thème : Environnement
Niveau : B2 /avancé
Public : adultes
Liste des activités
Mise en route
- Introduire le sujet du reportage.
Activité 1
- Revoir le vocabulaire relatif à l’environnement.
Activité 2
- Comprendre des informations générales et détaillées.
- Synthétiser ces informations.
Activité 3
- Enrichir son vocabulaire pour commenter des données chiffrées.
Activité 4
- Exposer une situation environnementale préoccupante.
- Réemployer le vocabulaire spécifique.
Suggestions d’activités pour la classe
Mise en route :
Diffuser sans le son les 10 premières secondes du reportage. Introduire le sujet du reportage par une
question. Puis introduire le GIEC.
À votre avis, quel est le sujet du reportage ?
Mettre en commun.
Savez-vous ce qu’est le GIEC ?
Mettre en commun.
Pistes de corrections / Corrigés :
- Je pense que c’estun reportage sur les ours polaires !
- Non, plutôt un reportage relatif aux changements climatiques et à la disparition progressive de la
banquise.
- En effet, à cause de la température de l’eau et de l’air qui augmente. Etc.
- Le GIEC est un groupe d’experts. Je ne connais pas la signification exacte de chaque lettre mais ces
experts se réunissent régulièrement pour discuter de l’environnement, du climat.
Niveau avancé / B2
Auteur : A-P Prévost-Wright,
Alliance française de Bruxelles-Europe
1
- J’ai regardé une fois sur Internet, je crois que cela signifie : Groupe d'experts intergouvernemental sur
l'évolution du climat. Ils établissent des rapports sur la situation climatique. Ils ont reçu le prix Nobel de la
paix en 2007.
- Etc.
Activité 1 :
Répartir le groupe en binômes. Distribuer la fiche apprenants.
Faites l’activité 1 : retrouvez certains mots clés du reportage grâce aux définitions.
La correction est commune. Écrire les mots au tableau.
Demander aux apprenants d’enrichir les familles de mots avec les mots qu’ils connaissent. Apporter une
aide ponctuelle.
Pistes de corrections / Corrigés :
1. Un glacier (la glace, glacer, la glaciation).
2. Fondre (la fonte, fondu, une fondue).
3. Le réchauffement climatique (réchauffer, chauffer, le chauffage, un chauffagiste).
4. La banquise.
5. Émettre (une émission, un émetteur).
6. Le gaz à effet de serre (gazer, gazeux).
7. La pollution (polluer, un pollueur, polluant).
Activité 2 :
Faire lire attentivement la consigne et s’assurer qu’elle est bien comprise.
Diffuser deux fois le reportage en cachant les sous-titres.
Faites l’activité 2 : écoutez le reportage puis synthétisez les informations dans chaque colonne.
Rappeler aux apprenants qu’ils peuvent utiliser la nominalisation pour synthétiser les informations.
Faire comparer puis mettre en commun. Écrire les mots de vocabulaire importants au tableau.
Pistes de corrections / Corrigés :
Bilan de la situation
Risques
- Fonte des glaciers du
Si le réchauffement se
Groenland et pousse
maintenait au-delà de 2
d’herbe à la place de la
degrés :
glace.
- fonte du Groenland ;
- Nouveau rapport des
- élévation du niveau de
experts alarmant
la mer de 7 mètres.
concernant le
réchauffement climatique.
- Perte de surface des
banquises en 30 ans.
- Augmentation des
températures depuis1880
(+ 0,8 degré), montée du
niveau des océans de 19
cm en 100 ans.
Objectifs
- Contrôle de la hausse
des températures sous les
2 degrés.
- Réduction de 40 à 70 %
des émissions de gaz à
effet de serre d’ici 2050.
Solutions
- Réduction de notre
consommation de
pétrole.
- Promotion des
transports propres.
- Rénovation
énergétique des
bâtiments.
Activité 3 :
Répartir la classe en binômes.
Diffuser une fois le reportage en cachant les sous-titres.
Réalisez l’activité 3 : écoutez le reportage puis complétez les extraits avec les termes manquant.
La correction est commune.
Souligner les expressions utilisées pour analyser des statistiques et des données chiffrées. Faire un
remue-méninges pour en ajouter d’autres.
Pistes de corrections / Corrigés :
Niveau avancé / B2
Auteur : A-P Prévost-Wright,
Alliance française de Bruxelles-Europe
2
1. Les banquises ont perdu de 3,5 à 4 % de leur surface en 30 ans. À l’échelle de la planète, les
températures ont augmenté de 0,8 degré depuis 1980 ; le niveau des océans, lui, a monté de 19
centimètres en un siècle.
2. Si le réchauffement climatique était maintenu au-delà de 2 degrés, on irait de façon quasi certaine
à long terme vers une fonte du Groenland.
3. Ce sont des élévations du niveau de la mer de l’ordre de 7 mètres.
4. Les experts préconisent de limiter la hausse des températures sous le seuil de 2 degrés. Pour cela,
les émissions de gaz à effet de serre doivent être réduites de 40 à 70 % avant 2050.
Expressions utilisées pour analyser des statistiques et des données chiffrées :
- Accroître, croître, flamber, se développer, etc.
- La croissance, l’augmentation, le développement, la montée, etc.
- Chuter, perdre, décroître, plonger, etc.
- La chute, la perte, la plongée, la décroissance, la réduction, etc.
- À court terme, à moyen terme, sur la durée, tout au long de, etc.
Activité 4:
Si possible, se connecter à Internet pour cet exercice afin que les apprenants puissent étayer leur exposé
de données chiffrées.
Réalisez l’activité 4 : choisissez une situation environnementale qui vous touche particulièrement. Faites
un bilan de la situation en prenant soin d’exposer les risques, les objectifs et les solutions et de
commenter les changements au fil du temps.
Inviter les apprenants à choisir ensemble le sujet de leur exposé, puis répartir la classe en binômes.
Passer dans les groupes et prendre note des erreurs commises afin de les corriger ultérieurement. Au
terme de la rédaction, proposer aux différents groupes de lire leur production.
Pistes de corrections / Corrigés :
- Nous aimerions vous parler d’une catastrophe écologique qui se reproduit régulièrement alors que notre
société est bien consciente des dommages encourus : les marées noires. Nous avons, en effet, tous les
deux, été très marqués par la catastrophe du pétrolier Erika en 1999. Le naufrage a eu lieu en Bretagne
et a provoqué le déversement de plus de 30 000 tonnes de pétrole dans la mer. Je me souviens
parfaitement bien de ce chiffre.
- Les marées noires sont difficilement gérables et très dommageables pour l’environnement car leur
impact est à court, à moyen et à long terme. D’abord, la chaîne alimentaire du milieu marin est affectée,
aboutissant à la diminution voire la disparition d’espèces marines. Les oiseaux se trouvent prisonniers du
pétrole. Une marée noire serait ainsi fatale à plus de 6 000 oiseaux. C’est tout l’écosystème qui est
bouleversé.
Etc.
Niveau avancé / B2
Auteur : A-P Prévost-Wright,
Alliance française de Bruxelles-Europe
3
Téléchargement
Explore flashcards