RGO du nourrisson et de l`enfant

publicité
MODULE PEDIATRIE
RGO du nourrisson et de l'enfant
Novembre 2006
I) DEFINITION.

Remontée anormale du contenu gastrique dans l'oesophage, trop fréquent et/ou prolongée,
sans effort avec ou sans extériorisation.
II) GENERALITE.




Affection fréquente : 1/1000 nouveau-nés, 1/5 nourrissons.
Diagnostique le plus souvent clinique.
Évolution le plus souvent bénigne.
Deux types de RGO :
o RGO fonctionnel +++ (bien supporté, bonne croissance, gai, disparaît souvent avec la
diversification alimentaire ou l'âge de la marche avant 2 ans).
o RGO pathologique : reflux compliqué, retentissement sur la prise alimentaire et la
prise de poids.
III) PHYSIOPATHOLOGIE.





RGO = faillite des systèmes anti RGO.
Gradient physiologique de pression abdomino-thoracique (favorise le reflux).
Système anti RGO anatomique et fonctionnel :
o péristaltisme oesophagien/déglutition.
o Zone d'hyperpression « zone inférieure de l'oesophage ».
o Segment oesophagien intra abdominale.
o Angle de His (grosse tubérosité de l'estomac).
o Vidange gastrique (sa vitesse).
Particularités du nourrisson = immaturité fonctionnelle et anatomique des systèmes anti
RGO.
Cercle vicieux :
RGO
oesophagite
troubles fonctionnels oesophage et segments inférieurs de l'œsophage
IV) CLINIQUE.
A)





Manifestations digestives du RGO (+++ nourrisson).
Régurgitation/vomissements.
Oesophagite : douleur, hémorragie digestive.
Retards de croissance pondérale.
Anémie ferriprive.
Sténose peptique de l'oesophage.
B) RGO et manifestations respiratoires (enfants > nourrisson).
 Chronique ou récidivantes :
o toux spasmodique +++ nocturne.
o Inspiration sifflante (wheezing/bronchite).
o Pneumopathie récidivante (++ lobe moyen).
o Asthme non allergique.
C) RGO et manifestations ORL chroniques ou récidivantes.
 Rhinopharyngites.
 Laryngite.
D)



RGO et malaise du nourrisson.
Malaise grave.
Apnée obstructive, cyanose, pâleur.
bradycardie, hypotonie (réflexe vagal).
E) RGO et torticolis.
 Syndrome de Sandifer (attitude antalgique au début).
F) RGO et trouble du sommeil.
 Malaise nocturne.
 Douleur en décubitus.
V) MANIFESTATIONS CLINIQUES EN FONCTION DE L’AGE.
A) < 2-3 mois.
 Signes digestifs +++ (régurgitation, oesophagite).
 Malaise.
B) 3 mois jusque 12-18 mois (marche).
 Signes digestifs +++ (80 %).
 Complications respiratoires (20 %).
C)



> 18 mois.
Manifestations digestives +.
Complications respiratoires.
Sténose peptique.
VI) EXAMENS COMPLEMENTAIRES.
A)



PH métrie de longue durée (18-24 heures) +++.
Possible à domicile.
Sonde introduite par le nez avec contrôle radiologique (tiers inférieur de l'oesophage).
Noter les heures de sommeil, les repas, etc...
B)



Fibroscopie oeso gastrique +++.
Endoscopie digestive haute.
Indication : suspicion d'oesophagite.
Appréciation de l'anomalie anatomique : béance du cardia, hernie hiatale.
C) Autres.
 TOGD (étude anatomique).
 Manométrie œsophagienne (motricité de l'oesophage).
 Scintigraphie œsophagienne (étude de la vidange gastrique).
VII) INDICATIONS DES EXAMENS COMPLEMENTAIRES.
A)



Pas d'exploration si :
RGO typique non compliqué.
Complications (différent du malaise) attribuées à un RGO typique.
RGO répondant aux traitements.

RGO spontanément guérit à l'âge de la marche.
B)




Exploration si :
RGO atypique (si le diagnostic n'est pas évident).
Oesophagite (fibroscopie en première intention).
Malaise.
RGO résistant au traitement médical.
VIII)
A)




TRAITEMENT.
Règles hygiéno-diététiques +++.
Épaissir l'alimentation (Gelopectose®, Gumilk®, lait anti régurgitation).
Augmentation du nombre de repas et diminutions du volume.
Éviter les vêtements trop serrés, limiter la surcharge pondérale.
Pour les enfants plus grands éviter : thé, café, épices, repas riches engraisses.
B) Posture dorsale.
 +/- proclive (30°).
 Toujours sur le dos.
C)



Antiacides (Polysilane®, Maalox®) ou alginates (Gaviscon®).
Pansement qui l'acidité.
À donner après les repas.
Sur nagent au-dessus du bol alimentaire permettant la prévention des oesophagites.
D)



prokinétiques.
Dompéridone : Motilium®.
Cisapride : Prepulsid®.
Augmentation du tonus du sphincter inférieur de l'oesophage + stimulation du tractus
digestif et de la vidange gastrique.
À donner avant le repas.

E) Les anti sécrétoires.



Ranitidine : Raniplex®, Azantac®.
Oméprazole : Mopral®, esoméprazole : INEXIUM®.
En 1 à 2 prises/jours.
F) Chirurgie (Nissen).
 Manchon autour du bas oesophage.
 Risque de complications.
IX) INDICATIONS THERAPEUTIQUES.

Règle hygiénodiététique : toujours indiqué + posture.
A)




RGO simple :
rassurer +++.
Règle hygiénodiététique.
+/- alginates/antiacides.
+/- prokinétiques.
B)




RGO pathologique ou compliqué :
règle hygiénodiététique.
+ alginates/antiacides.
+ prokinétiques.
+/- anti sécrétoire.
C)



Chirurgie si :
inefficacité du traitement médical bien conduit.
Hernie hiatale.
Sténose peptique.
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire