Question 2.4 (10 points)

publicité
52-802-96 ENVIRONNEMENT MACROÉCONOMIQUE
Professeurs : Denis Bélanger et Martin Coiteux
Année 1997 - 1998
MBA intensif et en action
Groupes A10, B12, C13, T31, U32
EXAMEN FINAL
Cet examen final totalisant 100 points et d'une durée de deux (2) heures est divisé en deux parties.
La première partie comporte vingt questions à choix multiples vérifiant votre compréhension des
concepts de base du cours. La seconde partie vous demande de répondre à des questions à
développement et elle vise davantage à vérifier votre capacité à interpréter l'environnement
macroéconomique. Le poids de chaque question dans la note globale est indiqué entre parenthèses;
nous vous suggérons également un temps approximatif pour y répondre.
PREMIERE PARTIE : Questions à choix multiples (40 points, 45 minutes)
Choisir la lettre correspondant à la bonne réponse et L'INDIQUER A LA PREMIERE PAGE
DE VOTRE CAHIER D'EXAMEN. Une bonne réponse vaut 2 points.
Question 1.1
Lorsque le taux d’inflation est positif, le niveau des prix dans l’économie:
a)
b)
c)
d)
e)
baisse rapidement.
s’accroît.
est constant.
diminue lentement.
est zéro.
Question 1.2
Le cycle économique est le mieux caractérisé par la séquence des phases suivantes:
a)
b)
c)
d)
e)
expansion, sommet, récession, creux.
expansion, creux, sommet, récession.
expansion, sommet, creux, expansion.
expansion, sommet, creux, récession.
expansion, reprise, sommet, récession.
Page 1 de 8
Question 1.3
Les politiques macroéconomiques (budgétaire et monétaire) en vigueur au Canada visent à atteindre
les objectifs suivants sauf un, lequel ?
a)
b)
c)
d)
e)
Promouvoir la croissance économique.
Stabiliser les mouvements cycliques de l’activité économique.
Réduire le chômage.
Contenir l’inflation à un niveau bas et stable.
Maintenir le taux de change fixe.
Question 1.4
Les courbes de demande globale et d’offre globale à court terme sont constamment soumises à des
perturbations; elles ne se déplacent donc pas au même rythme. C’est la raison pour laquelle nous
observons dans l’économie:
a)
b)
c)
d)
e)
une inflation stable.
des cycles économiques.
une forte croissance économique.
des déficits budgétaires en diminution constante.
un chômage persistant.
Question 1.5
Lequel des facteurs suivants permettrait d’expliquer qu’on observe dans l’économie une hausse du
niveau général des prix et une baisse du PIB réel ?
a)
b)
c)
d)
e)
Une augmentation anticipée des profits des entreprises.
Une hausse du revenu disponible résultant d’une baisse du fardeau fiscal.
Une augmentation du prix des matières premières.
Une amélioration de la productivité.
Une augmentation de la masse monétaire.
Question 1.6
Dites lequel des événements suivants entraîne un déplacement de la courbe de demande globale
vers la droite au Canada:
a)
b)
c)
d)
e)
Une hausse des impôts.
Une hausse des taux d'intérêt.
Une hausse du PIB réel américain.
Une baisse du niveau général des prix au Canada.
Une appréciation du dollar canadien.
Page 2 de 8
Question 1.7
Dites lequel des changements suivants provoque un déplacement vers la gauche de la courbe d'offre
agrégée à court terme:
a)
b)
c)
d)
e)
Une augmentation des taxes sur la masse salariale.
Une appréciation du dollar canadien.
Une diminution des taux d’intérêt.
Une diminution du niveau général des prix.
Une augmentation de la productivité moyenne.
Question 1.8
Lequel des événements suivants ne contribuera pas à aggraver le déficit budgétaire du
gouvernement ?
a)
b)
c)
d)
e)
Une hausse du taux d’intérêt sur la dette publique.
Une augmentation des dépenses de programme.
Une hausse des paiements de transfert.
Une augmentation des taxes indirectes.
Une baisse des revenus de placement.
Question 1.9
Dans le contexte de la politique budgétaire, le ratio dette/PIB diminue nécessairement lorsque:
a)
b)
c)
d)
e)
le gouvernement réalise un surplus primaire.
le taux d'intérêt moyen sur la dette est supérieur au taux de croissance du PIB nominal.
le gouvernement équilibre son solde primaire et que le taux de croissance du PIB nominal
est plus élevé que le taux d'intérêt moyen sur la dette.
le taux de croissance du PIB nominal est plus élevé que le taux d'intérêt moyen sur la dette.
lorsque le taux d'intérêt moyen sur la dette est supérieur au taux de croissance du PIB
nominal et que le gouvernement équilibre son budget primaire.
Question 1.10
Tous les éléments suivants apparaissent au bilan de la Banque du Canada sauf un, lequel ?
a)
b)
c)
d)
e)
Billets détenus par les banques à charte.
Encaisses de règlement.
Bons du Trésor.
Dépôts des ménages et des entreprises.
Dépôts du gouvernement fédéral.
Page 3 de 8
Question 1.11
Au Canada, la masse monétaire est constitué de billets et de dépôts. En particulier, l’agrégat
monétaire M2 est composé des dépôts suivants sauf un, lequel ?
a)
b)
c)
d)
e)
Dépôts à vue des ménages et des entreprises.
Dépôts des banques à la Banque du Canada.
Dépôts à préavis autres que ceux des particuliers.
Dépôts transférables par chèques dans les banques à charte.
Dépôts d’épargne personnelle dans les banques à charte.
Question 1.12
Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique monétaire, la Banque du Canada dispose des
instruments suivants à l’exception d’un seul, lequel ?
a)
b)
c)
d)
e)
Le taux d’escompte.
L’émission de bons du Trésor.
Les opérations d’open market.
Les transferts de fonds sur les dépôts du gouvernement fédéral.
Les prises et cessions en pension.
Question 1.13
Une opération d’open market consiste pour la banque centrale à acheter ou à vendre des titres du
gouvernement fédéral. Lorsque la Banque du Canada achète des bons du Trésor auprès des banques
à charte, leur bilan consolidé se trouvera en définitive modifié au chapitre des postes suivants sauf
un, lequel ?
a)
b)
c)
d)
e)
Les dépôts du gouvernement.
Les encaisses de règlement.
Les prêts aux ménages et aux entreprises.
Les dépôts du public.
Les placements en titres.
Question 1.14
Le taux d’intérêt à un jour a tendance à augmenter lorsque la Banque du Canada :
a)
b)
c)
d)
e)
Déplace vers le bas sa fourchette opérationnelle.
Initie une opération de prise en pension auprès des courtiers.
Décide de diminuer les dépôts du gouvernement dans les banques.
Achète des bons du Trésor sur le marché libre.
Transfère une partie des dépôts du gouvernement à la banque centrale vers les banques.
Page 4 de 8
Question 1.15
Qu'est-ce que le taux d'escompte?
a)
b)
c)
d)
e)
Le taux d'intérêt auquel les banques prêtent à leurs meilleurs clients.
Le taux d'intérêt auquel les banques se prêtent leurs soldes de règlement, après la
compensation quotidienne des chèques.
Le taux d'intérêt que la Banque du Canada paie sur les dépôts des banques à la banque
centrale.
Le taux d'intérêt auquel la banque centrale fait des avances de fonds.
Le taux d'intérêt perçu sur les bons du Trésor du gouvernement canadien.
Question 1.16
La balance des paiements comptabilise toutes les transactions courantes et financières du Canada
avec le reste du monde. Laquelle des affirmations suivantes est fausse ?
a)
b)
c)
d)
e)
La balance des paiements est composée de la balance courante et de la balance des
capitaux.
La balance commerciale est égale aux exportations nettes de biens.
Les revenus nets de placement sont enregistrés à la balance des capitaux.
La balance des capitaux affiche un surplus lorsque la balance courante est déficitaire.
La balance des paiements est par définition toujours en équilibre.
Question 1.17
Le taux de change, défini comme le prix en dollar canadien de la devise étrangère ($US), est
déterminé sur le marché des changes par l’interaction de la demande et de l’offre de dollars
américains en échange de dollars canadiens. Le taux de change a tendance à diminuer lorsque :
a)
b)
c)
d)
e)
Les taux d’intérêt à court terme s’accroissent aux États-Unis.
Les taux d’intérêt à court terme sont à la baisse au Canada.
Le prix mondial des matières premières diminue.
Les investisseurs anticipent une dépréciation du dollar canadien.
La Banque du Canada réduit ses réserves internationales en devises ($US).
Question 1.18
La Banque du Canada pourrait faire des cessions en pension lorsqu’elle :
a)
b)
c)
d)
e)
Souhaite provoquer une dépréciation du dollar canadien.
Souhaite empêcher une dépréciation du dollar canadien.
Veut réduire de manière permanente son portefeuille de bons du Trésor.
Souhaite un assouplissement des conditions monétaires.
Constate que l’inflation est sous la barre des 1% par année.
Page 5 de 8
Question 1.19
Le taux de change (exprimé en $CDN/$US) augmente si:
a) La Réserve fédérale induit une baisse des taux d'intérêt aux États-Unis sans
être suivie par la Banque du Canada.
b) Le Canada et les États-Unis se coordonnent afin de mener de part et d'autre de la frontière une
même politique expansionniste.
c) La Banque du Canada mène une politique d'achats massifs de bons du Trésor sans que la
Réserve fédérale américaine ne lui emboîte le pas avec les bons du Trésor américains.
d) La Réserve fédérale induit une hausse des taux d'intérêt aux États-Unis, geste immédiatement
suivi par la Banque du Canada.
e) La Réserve fédérale induit une baisse des taux d'intérêt aux États-Unis, geste immédiatement
suivi par la Banque du Canada.
Question 1.20
Les réserves internationales de change détenues par la Banque du Canada augmenteraient:
a)
b)
c)
d)
e)
En régime de changes fixes si les taux d'intérêt diminuaient aux États-Unis.
En régime de changes flexibles si les taux d'intérêt augmentaient au Canada.
En régime de changes fixes si les marchés anticipaient une dévaluation du dollar canadien.
En régime de changes flexibles si les marchés anticipaient une appréciation du dollar canadien.
En régime de changes fixes si les taux d'intérêt augmentaient aux États-Unis.
Page 6 de 8
DEUXIEME PARTIE : Questions à développement (60 points, 75 minutes)
Les répercussions internationales de la crise asiatique
Question 2.1 (10 points)
Contexte : La crise qui secoue bon nombre de pays asiatiques n’en finit plus de faire des vagues.
Les économistes s’interrogent sur les répercussions de cette crise sur l’économie américaine.
Selon un scénario, l’impact sur le PIB américain d’une baisse des exportations vers l’Asie
pourrait être neutralisé par l’effet sur les coûts de production d’une baisse du prix des matières
premières.
En retenant ce scénario, illustrez et expliquez l’impact de la crise sur le marché des biens et
services aux États-Unis. Supposez que les États-Unis se trouvent dans une situation initiale de
plein-emploi.
Question 2.2 (15 points)
Contexte : Peu avant le déclenchement de la crise, les analystes s’attendaient à un resserrement
des conditions monétaires aux États-Unis au cours de l’année.
En supposant que la banque centrale américaine (la FED) utilise le mécanisme du transfert des
dépôts fédéraux pour mettre en œuvre sa politique, expliquez à quel genre d’opérations elle se
livrerait si elle décidait de resserrer les conditions monétaires aux États-Unis ? Illustrez l’impact
de cette politique sur les bilans respectifs de la FED et des banques commerciales américaines.
Transposez votre analyse sur le marché américain des fonds à un jour. Expliquez en 3 ou 4
lignes sans faire de graphique les répercussions de cette politique sur les taux du marché
monétaire aux États-Unis (bons du Trésor et autres titres à échéance de trois mois).
Question 2.3 (5 points)
Dans quelles circonstances écarteriez-vous l’hypothèse d’un resserrement des conditions
monétaires aux États-Unis ?
i.
Le PIB potentiel augmentera de 2,5 % alors que la croissance du PIB réel atteindra 2
%.
ii.
Le PIB potentiel augmentera de 2,5 % alors que la croissance du PIB réel atteindra 3
%.
Expliquez en 5 ou 6 lignes sans faire de graphique.
Page 7 de 8
Question 2.4 (10 points)
Contexte : La crise asiatique fait également des vagues au Canada. En raison d’une baisse
anticipée du prix des matières premières, le dollar canadien s’est déprécié de manière importante
vis-à-vis du dollar américain.
Pourquoi suffit-il d’anticiper une baisse du prix des matières premières pour que cela se traduise
par une dépréciation immédiate du dollar canadien ? Expliquez et illustrez à l’aide du graphique
représentant le marché des changes.
Question 2.5 (10 points)
L’inflation se situe actuellement sous la barre des 1 % au Canada et rien ne laisse entendre pour
l’instant que cette situation devrait changer au cours de l’année. La Banque du Canada devraitelle resserrer les conditions monétaires au Canada pour soutenir le dollar ? Expliquez en moins
de 10 lignes sans faire de graphique et en vous référant explicitement aux objectifs de la
politique monétaire canadienne et à la situation conjoncturelle (taux de chômage versus TCNA,
écart inflationniste ou récessionniste, etc.) de l’économie canadienne.
Question 2.6 (10 points)
Lequel des scénarios i et ii de la question 2.3 (concernant tous deux l’économie américaine) est
le plus susceptible d’accroître les pressions à la baisse sur la valeur du dollar canadien ?
Expliquez soigneusement et illustrez à l’aide du graphique représentant le marché des changes.
Page 8 de 8
Téléchargement
Explore flashcards