CYSTEC

publicité
COMPTE-RENDU OPERATOIRE
NOM:
PRENOM:
DATE DE NAISSANCE: 19.12.1946
SEXE : M
MEDECIN TRAITANT: Dr
DATE D’INTERVENTION:
TYPE D’INTERVENTION: CYSTO-PROSTATECTOMIE +
URETEROSTOMIE DROITE
OPERATEUR :
ANESTHESISTE: Dr
INDICATION
Patient de 71 ans qui présente une volumineuse tumeur de vessie déjà
réséquée de façon incomplète classée pT1 de haut grade récidivant.
Atcd néphro-urétérectomie gauche pour carcinome urothélial.
Le bilan d’extension est négatif.
Indication de Cystoprostatectomie +urétérostomie droite.
INTERVENTION
Décubitus dorsal, asepsie, champs stériles.
Incision médiane sous-ombilicale, ouverture de l’aponévrose, on tombe
sur une vessie qui remonte jusqu’au niveau ombilical. Il existe de
grosses varices sur la paroi vésicale et la face latérale droite est
complètement fixée aux vaisseaux iliaques externes.
1er temps : Cystoprostatectomie totale :
On commence donc par libérer prudemment la face latérale gauche. Il
existe une gangue inflammatoire l’uretère droit est coupé lors de cette
dissection.
Ensuite on se libère la face antérieure et gauche puis on entame la
vésiculo-prostatectomie radicale.
Libération des faces latérales de la prostate et ouverture du fascia endo
pelvien à droite et à gauche.
On commence la dissection de l'apex prostatique.
Ligature du retour veineux de la face antérieure de la prostate.
Mise en place d’un clamp vasculaire et section du Plexus de Santorini.
Ligature du plexus de Santorini par un point en X de vicryl 0.
…/…
Dissection de l'apex et de l'urètre, puis section de l'urètre en conservant
la sonde urinaire que l’on tracte vers le haut.
Section du muscle recto urétral puis libération de la face postérieure par
voie rétrograde.
Dissection du plan postérieur prostato-rectal en coagulant et sectionnant les ailerons prostatiques
jusqu’aux pédicules.
Coagulation et section des pédicules latéro-prostatiques puis les ailerons vésicaux.
Ouverture du plan des déférents et des vésicules séminales que l'on va libérer peu à peu.
On retourne partie supérieure afin de disséquer et couper les déférents afin de retrouver le plan postérieur
pré-rectal.
On termine de coaguler et couper les ailerons vésicaux et on ouvre enfin le péritoine afin de faire sortir la
pièce opératoire que l’on envoie en analyse histologique.
2ème temps : Curage ganglionnaire ilio-obturateur droit très difficile en prenant soin de conserver quand
même le nerf obturateur. Il est probable que cette exérèse ne soit pas complète. Puis curage gauche,
envoyé en anatomopathologie. Hémostase soigneuse à la pince bipolaire et contrôle lymphatique par
mise en place de clips.
3ème temps : urétérostomie droite au fil vicryl 3/0.
Fermeture de l’aponévrose par du Vicryl 2, Vicryl 2.0 sous la peau et agrafes sur la peau.
Suites :
Reprise progressive de l’alimentation
Ablation du redon si < 30 cc
Mobilisation de la lame à partir de J3
Téléchargement
Explore flashcards