Clinique régionale de mémoire

publicité
L'interdisciplinarité: mieux comprendre
pour mieux intervenir en présence d'un
trouble cognitif complexe
Yannick Nadeau
Josée St-Cyr
Clinique régionale de la mémoire du
CSSS de Rouyn-Noranda
Déclarations
• Yannick Nadeau
– Novartis – Subvention pour une conférence (2013)
– Pfizer – Honoraires pour rôle de modérateur (2014)
– Biogen – Programme ambassadeur (2014)
• Josée St-Cyr
– Aucun conflit d’intérêt potentiel à déclarer
Objectifs
• À travers la description d'un cas complexe de troubles
cognitifs, l'équipe de la Clinique régionale de la mémoire du
CSSS de Rouyn-Noranda montrera comment l’approche
interdisciplinaire améliore la prise en charge de la clientèle
– Présenter l’organisation et les mandats de la clinique régionale de la
mémoire du CSSS de Rouyn-Noranda
– Illustrer la prise en charge typique en soulignant le rôle des divers
professionnels impliqués
– Réviser la présentation et l’investigation d’un cas peu fréquent de
neurologie cognitive
Plan
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Présentation de la clinique régionale de la mémoire
Présentation de cas
Évaluation fonctionnelle
Consultation neurologique
Évaluation neuropsychologique
Bilan paraclinique
Intervention psychosociale
Conclusions
Période de questions et d’interactions
Clinique régionale de la mémoire
• Projet mis de l’avant en avril 2007
• Située dans les locaux du CHSLD au CSSS de Rouyn-Noranda
• Équipe interdisciplinaire
–
–
–
–
–
Agente administrative
Infirmière clinicienne
Neuropsychologue
Trois neurologues
Stagiaire en travail social
• Plus de 600 personnes rencontrées, plus leurs aidants et
intervenants
Clinique régionale de la mémoire
• Mandats
– Rôle de deuxième ligne
– Préciser un diagnostic, particulièrement devant un cas atypique ou
avec une évolution inhabituelle
– Prise en charge et suivi des patients avec troubles cognitifs sans
médecin de famille
– Formation des professionnels
– Mandat régional depuis novembre 2012
Présentation de cas
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Homme de 67 ans
Droitier
Éducation universitaire de deuxième cycle
Retraité d’un poste de direction
Demeure avec conjointe
Conduite automobile
Habitudes de vie sans particularité
Documents légaux à jour
Référence en clinique de mémoire pour plaintes cognitives
mnésiques et langagières
Antécédents
• Personnels
–
–
–
–
–
Hypertension artérielle
Dyslipidémie
Arthrose
Apnée du sommeil légère nouvellement diagnostiquée
Trouble de l’humeur récent sans amélioration avec le traitement
pharmacologique
• Familiaux
– Les deux parents ont eu des troubles cognitifs avant de décéder dans
la neuvième décade
Évaluation fonctionnelle
• Problèmes cognitifs ayant débuté environ il y a 18 mois
– Progressivement pires, surtout dans les derniers mois
• Atteinte langagière
–
–
–
–
–
Difficulté à comprendre les conversations
Cherche la signification des mots, cherche ses mots
On doit lui répéter, en utilisant des mots ou des phrases différentes
Utilisation de mots valises ou imprécis
Paraphasies et néologismes
• Perruque et peluche, moufette et mouette, carité (au lieu de charité)
Évaluation fonctionnelle
• Atteinte mnésique
– Doit faire répéter parce qu’il a oublié l’information
– Oublie les événements récents
• Atteinte exécutive
– Désorganisation dans certaines tâches complexes
• Atteinte de l’orientation
– Favorise les trajets qu’il connaît bien
• Personnalité
– Moins enjoué, moins d’activités entreprises
• Comportements normaux
Évaluation fonctionnelle
•
•
•
•
Confusion droite-gauche
Difficulté à reconnaître les gens, à associer le nom au visage
Autocritique diminuée
Épargne des activités de la vie domestique
– Conduite automobile normale et sécuritaire selon les proches
– Finances et correspondances gérées normalement
• Perte de poids plus ou moins expliquée
Examen neurologique
• Léger manque du mot, anomie légère, aucune paraphasie
• Anomalies subtiles de compréhension
– Le patient répond parfois à côté de la question
•
•
•
•
•
Syntaxe, grammaire, fluiditée normales
Répétition normale
Écriture et lecture normales
Praxies normales
Rares erreurs d’association sémantique
Examen neurologique
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Champs visuels
Pupilles et réflexes photomoteurs
Mouvements extraoculaires
Sensibilité et motricité du visage
Forces de la langue
Serment
Forces
Normaux
Tonus
Réflexes ostéotendineux
Réflexes cutanés plantaires
Sensibilités
Romberg
Mouvements alternés rapides
Démarche
•
•
•
•
•
•
Dysarthrie
Dysmétrie
Absents
Atrophie
Fasciculations
Trouble du mouvement
Parkinsonisme
Tests de dépistage cognitif
• MMSE : 27/30
– Rouyn-Noranda au lieu de Canada
– Récupère le dernier mot du
rappel avec un indice
– N’a pas compris la consigne qu’il
devait lire
MMSE
Orientation
9/10
Enregistrement
3/3
Attention
5/5 (100-7)
5/5 (monde)
Rappel
2/3
Dénomination
2/2
Répétition
1/1
3 étapes
3/3
Fermez les yeux
0/1
Écriture
1/1
Pentagones
1/1
Évaluation neuropsychologique
• Fluidité verbale épargnée
• Compréhension verbale et écrite anormale
• Anomie importante, vocabulaire déficitaire
– Non améliorée par les indices phonologiques
– Connaissances générales déficitaires (ne peut définir un thermomètre)
• Paraphasies, mots valises, circonlocutions, néologismes
– Patient au lieu de étudiant
– Équatoria au lieu d’Équateur
– Pichon
• Dysorthographie, particulièrement pour les mots irréguliers
• Lecture ralentie, télégraphique, avec dyslexie de surface
• Répétition normale
Évaluation neuropsychologique
•
•
•
•
•
•
•
•
Certaines limitations attentionnelles et de mémoire de travail
Apprentissage verbal légèrement inférieur à la moyenne
Consolidation de l’information normale
Mémoire visuelle normale
Baisse des capacités de planification
Fonctions visuoperceptives et visuoconstructives normales
Orientation normale
Gnosie des visages célèbres normale
– Mais difficultés à nommer
• Autocritique entravée
• Jugement pratique adéquat
Aphasies primaires progressives
• Syndromes cliniques caractérisés par une aphasie comme
principal symptôme
– Avec épargne relative des autres sphères cognitives
– Trois phénotypes d’atteinte langagière
• Aphasie progressive non fluente
• Démence sémantique
• Aphasie logopénique
• Syndromes neurodégénératifs
– Association avec démence frontotemporale et démence d’Alzheimer
Aphasie progressive
non fluente
• Erreurs et lenteur dans la
production du langage
• Simplifications syntaxiques
et grammaticales
• Prosodie anormale
• Discours forcé avec des
interruptions, des
substitutions, des
distorsions phonémiques
≥2 parmi
• Épargne de
compréhension
• Anomalie de
compréhension syntaxique
• Aucune agnosie
Démence sémantique
•
•
•
•
Aphasie logopénique
Trouble de dénomination
Aphasie fluente
Discours vide
Anomalies de
compréhension de mot
unique
• Perte du sens des mots
• Grammaire normale
• Trouble de dénomination
• Anomalies de répétition
des phrases
• Grammaire simple mais
épargnée
• Pauses et hésitations
• Production du langage
lente et/ou fluctuante
≥3 parmi
Agnosie des objets ou des
personnes
Alexie de surface
Répétition normale
Aspects moteurs du
langage épargnés
≥3 parmi
Erreurs phonologiques
Compréhension de mot
unique normale
Absence d’agrammatisme
/ syntaxe normale
Aspects moteurs du
langage épargnés
•
•
•
•
•
•
•
•
Démence sémantique
• Langage fluent avec perte de compréhension de l’information
verbale et non-verbale
– Anomie
• Circonlocutions
• Utilisation de mots d’ordre supérieur (animal au lieu de gorille)
– Troubles de compréhension
• Plus de difficultés avec un mot unique qu’avec une phrase
– Discours fluent, sans effort et grammaticalement normal mais vide de
sens
Femme
• Répétition normale
Soixante
Chœur
– Lecture et écriture fluentes
Oignon
• Lecture à haute voix possiblement sans en comprendre le sens Nerf
Doigt
• Alexie de surface
Second
– Évolution vers conversation stéréotypée, écholalie et mutisme
Démence sémantique
• Anomalies sémantiques non confinées au langage
– Détérioration des connaissances factuelles et
conceptuelles
– Agnosie associative : difficulté à nommer et à
comprendre
• Atteinte temporale non dominante
– Prosopagnosie
– Déficit de l’empathie et de la reconnaissance des
émotions
– Difficulté marquée avec les concepts abstraits
Chat
Poisson
Oiso
Bilan paraclinique
• Bilan sanguin
– Aucune anomalie significative
• Tomodensitométrie cérébrale
– Atrophie non spécifique
• Imagerie par résonnance magnétique cérébrale
– Atrophie généralisée, plus marquée aux régions temporales
• Scintigraphie cérébrale
– Déficit aux deux pôles temporaux
IRM cérébrale
Scintigraphie cérébrale
Aphasie progressive
non fluente
Anomalies périsylviennes
antérieures, frontales
inférieures, operculaires
dominantes
Démence sémantique
Anomalies temporales
antérieures
Aphasie logopénique
Anomalies temporopariétales
dominantes et présylviennes
postérieures
Forme de démence lobaire
Forme de démence lobaire
Pathologie de la maladie
frontotemporale ou de
frontotemporale
d’Alzheimer
syndrome corticobasal
Inclusions TDP43
Inclusions tau
Évaluation psychosociale
• Rencontre suite à l’annonce du diagnostic de démence
sémantique
–
–
–
–
–
–
Validation avec le couple de leur compréhension du diagnostic
Précision concernant la maladie
Écoute et support au couple et à l’entourage
Évaluation des besoins actuels à domicile
Informations remises concernant les services
Référence vers des organismes communautaires pour soutenir le
patient et sa conjointe
Évaluation psychosociale
• Deuxième rencontre à domicile
–
–
–
–
Gestion d’une situation de crise en lien avec santé de la conjointe
Accompagnement du couple jusqu’à acceptation des services
Supervision à l’élaboration de stratégies de communication
Référence vers un orthophoniste
• Suivi
– Prise en charge par orthophoniste
– Conjointe en voit de guérison
– Stabilité fonctionnelle à domicile
Conclusions
• L’interdisciplinarité est au cœur de l’organisation du travail au
sein de la Clinique régionale de la mémoire
• L’interdisciplinarité permet de
– Prendre en charge les patients développant des troubles cognitifs et
leurs aidants d’une façon plus globale
– Mieux définir l’atteinte des patients
– Offrir un support optimal en fonction des besoins de chaque cas
• Les aphasies primaires progressives sont un groupe de
syndromes hétérogènes
– Une approche globale incluant une évaluation clinique et une
investigation paraclinique facilite l’identification du diagnostic
Questions et commentaires
Merci
Téléchargement
Explore flashcards