7 - fractures-de-l-extremite-distale-du-radius

advertisement
Fractures de l’extrémité distale du radius
I. Rappels anatomiques
La surface radiale regarde en avant et en dedans.
L'extrémité de la styloïde radiale est plus distale que l'extrémité de la styloïde ulnaire.
La tête de l’ulna est légèrement en retrait par rapport à l’extrémité distale de l’incisure ulnaire du
radius.
On a aussi l'index radio-ulnaire
L'ensemble des ligaments qui relient le radius au carpe l'empêche de partir en avant et en dedans.
Kevin CHEVALIER
1
II. fractures de l'extrémité distale du radius
A. Mécanisme
Elles sont fréquentes chez les femmes âgées mais aussi chez les sujets jeunes à cause du sport ou
d'un traumatisme à haute énergie.
Le mécanisme est du à une chute sur la main en :




Hyper extension : On aura un déplacement dorsal.
Hyper flexion : On aura un déplacement palmaire
En inclinaison radial : On aura une fracture cunéennes externe
En inclinaison cubitale
B. Exemple de la fracture de Pouteau-Colles
Elle est souvent due à une chute sur la paume avec donc une compression et une hyper extension
Le trait est situé à 2,5 cm de l'articulation radiocarpienne. La fracture est extra-articulaire en
déplacement postérieur.
1. Examen clinique
a. Interrogatoire
 Circonstances du traumatisme
 Profession, main dominante, …
 Sensation de craquement au moment du traumatisme
b. Signes fonctionnels
 Vives douleurs du poignet
 Impotence avec incapacité du blessé à utiliser sa main et à mobiliser activement son poigner
 Mais l'engrènement reste compatible avec quelques mouvements passifs du poignet.
Kevin CHEVALIER
2
2. Signes physiques
a. De face
On a une déformation caractéristique de face :
 La main est translatée en dehors de son axe (troisième métacarpien) n'est plus dans le
prolongement de l'axe de l'avant bras.
 La tête de l'ulna fait saillie sous la peau au bord médial du poignet.
 On a une horizontalisation plus ou moins marquée de la ligne de Laugier (ligne normalement
oblique en bas et en dehors qui va de la styloïde ulnaire à la styloïde radiale). L'aspect est
celui de la "main-botte radiale"
b. De profil
On a une déformation caractéristique de profil : La face postérieure de la partie inférieure de
l'avant-bras est déformée par la saillie épiphysaire, ce qui lui donne l'aspect classique dit en "dos de
fourchette"
Il faut toujours s'assurer de l'absence de compression du nerf médian. On aura alors une
paresthésie des 3 premiers doigts constituant une urgence.
Kevin CHEVALIER
3
3. Bilan radiographique
On fera une radiographie du poignet de face et de profil (± 3/4 éventuellement)
On fera un scanner si la fracture est complexe et articulaire.
a. Radiographie normale
Kevin CHEVALIER
4
b. Fracture de Pouteau déplacée
On aura une horizontalisation et une bascule postérieure de la glène
On aura aussi une inversion de l'index radio-ulnaire distal
c. Scanner d'une fracture articulaire du radius distal.
C. Classification
Elle se fera en fonction :
 Du type de fracture
 Fractures extra-articulaires
 Fractures articulaires
 Fractures parcellaires ou non (cunéenne, marginale antérieure, …)
 Fractures comminutives
 Du type de déplacement de la glène radial :
 Bascule postérieure (BP)
 Bascule antérieure (BA)
 Horizontalisation
Kevin CHEVALIER
5
a. Classification de Kapandji (de 1 à 10)
b. Fracture de Gérard Marchant
La fracture de Gérard Marchant est une fracture de Pouteau-Colles associée à un arrachement de la
styloïde ulnaire.
Kevin CHEVALIER
6
D. Complications
Il faut toujours penser aux complications :




Cutanées
Nerveuses : nerf médian +++
Vasculaires : artère radiale (rare)
Tendineuse : On peut avoir une incarcération des tendons extenseurs. En général on a plutôt
des ruptures secondaires du long extenseur du pouce.
Kevin CHEVALIER
7
Téléchargement