PowerPoint Presentation - Bienvenue chez Pierre

publicité
BAV et Syncopes
DCEM 2
Anatomie des voies de conduction
Blocs de branche
• Pour le diagnostic, nécessité d’une
conduction à partir de l’oreillette, d’un retard
de la déflection intrinsèque et des
modifications spécifiques du QRS.
• BBD. Aspect rsr’ en V1. Durée de QRS
>0.12, Di > 0.08
• BBG disparition de l’onde Q en V5, V6
• HBAG: déviation axiale de QRS entre – 30°
et – 90° avec aspect qR en D1, VL.
• HBPG: déviation axiale de QRS au delà de
110°.
• Biblocs: BBD + HBAG ou HBPG
Bloc de branche droit
Bloc de branche gauche
Hemibloc antérieur gauche
Hemibloc postérieur gauche
Biblocs de branche
Bloc auriculo-ventriculaire
• Interruption ou ralentissement de la
conduction de l’influx entre les
oreillettes et les ventricules.
• BAV aigus ou chroniques.
• BAV congénital ou acquis.
• Siège du BAV.
• Degré du BAV.
Nosologie
• BAV aigus, régressant avec la maladie
causale.
– médicaments.
– infarctus du myocarde.
– maladies inflammatoires ou infectieuses.
• BAV chroniques
– permanents
– paroxystiques.
Étiologie
• BAV congénital associé ou non à une
cardiopathie congénitale ou à une maladie
immunitaire chez la mère.
• BAV acquis.
– Fibro-dégénérescence (Lenègre, Lev).
– Maladies de surcharge (sarcoïdose,
hémochromatose,amylose).
– Endocardite
– Traumatisme (chirurgie)
– SPA, myopathies (Steinert), anomalies
génétiques.
Degré des BAV
• 1er degré: simple ralentissement: PR >
0,20s.Toutes les ondes P sont conduites.
• 2nd degré: certaines ondes P sont conduites ,
d’autres sont bloquées.
–
–
–
–
Mobitz 1 ou périodes de Luciani-Wenckebach
Mobitz 2
Bloc 2/1
Bloc de haut degré
• 3 éme degré. Aucune activité n’est conduite:
dissociation auriculo-ventriculaire
BAV du premier degré
BAV du 2éme degré
BAV du 2éme degré
BAV complet
BAV complet paroxystique
Siège du BAV
• Bloc supra-hisien ou nodal ,de bon
pronostic.
• Bloc intra-hisien ou tronculaire.
• Bloc infra-hisien ou trifasciculaire
Exploration électro-physiologique
BAV supra-hisien
BAV intra-hisien
BAV infra-hisien
BAV infra-hisien
Syncopes
• Perte de conscience totale, transitoire,
spontanément résolutive, responsable d’une
perte du tonus postural mais sans paralysie
résiduelle, à début et à fin rapide avec retour
à une conscience normale. Elle est en
rapport avec une ischémie cérébrale globale
et passagère.
• A différencier des lipothymies, vertiges,
autres PC (comitialité, coma), drop attacks,
chutes mécaniques du sujet âgé.
Approche initiale
• INTERROGATOIRE minutieux voire policier
–
–
–
–
–
–
–
–
Âge et antécédents personnels et familiaux
Nombre et fréquence des syncopes
Circonstances de survenue
Existence de prodromes
Durée
Existence de signes post-critiques
Symptômes associés
Traitements
• Examen clinique complet (cardiologique et
neurologique) . TA debout, compression
sinus.
• ECG
Causes les plus fréquentes
de syncope
• Cardiaques
– Rythmologiques: BAV, pause sinusale, TV
– Hémodynamiques : Rao, CMO
• Non cardiaques
– Réflexes: Vasoplégie, miction, déglutition
– Hypotension orthostatique
• Autres: Alcool, drogues, médicaments.
Causes moins fréquentes
• Cardiaques
– Rythmologiques: TSV, QT long, TV
idiopathique, infarctus du myocarde.
– Non rythmologiques : EP, HTAP, Dissection
aortique, myxome de
l’oreillette,Tamponnade
• Non cardiaques
– Réflexes . Toux, défécation, maladie du
sinus
– Vasculaire : vol sous clavier
Syncopes d’origine cardiaque
• Origine cardiaque rarement évidente.
• Syncope en relation avec l’effort : RAo
(pendant), CMO (après). Dg clinique et
échographique.
• Caractère positionnel: Hypotension
orthostatique, (myxome de l’OG)
• Découverte post syncope d’une
tachycardie ou d’une bradycardie:
valeur variable.
Syncopes d’origine non cardiaque
Syncope vaso - vagale
• Evolue en 3 phases.
– Préictale: impression de malaise avec sueurs,
hypersialorrhée, baillements, gêne
épigastrique,nausées et parfois vomissements.
– Ictale : syncope de brève durée avec parfois perte
d’urines. Rarement durée prolongée.
– Postictale marquée par une asthénie et une obnubilation
pouvant persister plusieurs heures
• Circonstances de survenue stéréotypées:
atmosphère chaude, période post-prandiale ou
jeûne, fatigue, émotion, douleur.
Syncopes d’origine non cardiaque
• Hypotension orthostatique: passage en
orthostatisme après un décubitus
prolongé. Syncope mictionnelle
nocturne. Recherche étiologie. Prise TA
couchée et debout.
• Hypersensibilité sino – carotidienne :
forme vaso-dépressive et cardiodépressive.
• Ictus laryngé: toux syncopale.
Syncopes atypiques
•
•
•
•
ECG
Enregistrement de longue durée : Holter
Test d’inclinaison.
Exploration électrophysiologique: His,
stimulation électrophysiologique.
Pause sinusale
Téléchargement
Explore flashcards