fiche de synthese : chapitre 101

publicité
FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 – LA MONDIALISATION DES
ECHANGES
1 – LES NOTIONS




























Echange marchand = échange de biens et de services qui s’effectue sur un marché et qui donne lieu au
paiement d’un prix fixé à la rencontre de l’offre et de la demande.
Gain à l’échange = surplus, en quantité et en qualité, dégagé par l’échange marchand.
Mondialisation = Extension du capitalisme et de l’économie de marché à l’échelle mondiale.
Echange international = échange de biens, de services et de capitaux entre résidents et non-résidents sur
un territoire donné.
Commerce international = Ensemble de flux de marchandises (biens et services) faisant l'objet d'un échange
entre des espaces économiques nationaux (mesuré par les exportations et les importations mondiales)
Commerce interbranche = Echange de biens ou de services issus de branches différentes (automobiles
contre du cacao, par exemple)
Commerce intra-branche = Echange croisé de biens issus de la même branche de production ou de produits
similaires (automobiles Renault contre des automobiles Fiat, par exemple).
Branche = Une branche rassemble l'ensemble des établissements ou unités de production, qui produisent le
même bien ou service.
Commerce intra-firme = Echanges de biens et de services entre les différentes sociétés d’un groupe, de la
maison-mère aux filiales ou des filiales entre-elles.
Spécialisation = Elle désigne le fait de ne produire qu’un nombre limité de biens ou de services pour
lesquels on a un avantage sur les autres producteurs.
Division internationale du travail = Elle désigne le fait que les pays se sont spécialisés pour produire certains
biens ou services économiques
Avantage absolu = Lorsqu’un pays a la productivité la plus forte ou le coût unitaire le plus faible dans la
production d’un bien, il dispose d’un avantage absolu.
Avantage comparatif = Lorsqu’un pays a le plus grand avantage ou le moins grand désavantage en matière
de productivité et de coût unitaire dans la production d’un bien, il dispose d’un avantage comparatif et doit se
spécialiser dans la production de ce bien.
Dotation factorielle des facteurs = Quantités et qualités de travail, de capital et de terre disponibles dans un
pays pour produire.
Compétitivité-prix = A qualité égale, avoir les prix les plus faibles sur le marché mondiale.
Compétitivité hors-prix ou structurelle = A prix identiques, avoir les produits les mieux adaptés à la demande
mondiale.
Economies d’échelle = Diminution du coût de production unitaire obtenu par l’augmentation des quantités
produites.
Libre-échange = Absence de barrières (tarifaires et non tarifaires) à l’entrée sur les marchés étrangers. Il est
garanti par le GATT et l’OMC avec un certain nombre d’exceptions.
Multilatéralisme = Les avantages qui sont accordés à un pays en matière de commerce international doivent
l’être à tous les autres (clause de la nation la plus favorisée). Ceci implique que les négociations sur le
commerce mondial doivent se faire dans le cadre de l’OMC et concerner tous les pays.
Protectionnisme = Politique de protection du marché intérieur de la concurrence internationale au moyen de
barrières tarifaires (droits de douane) et de barrières non tarifaires (quota, contingentement…).
Protectionnisme éducateur = Protection temporaire et sélective des industries dans l’enfance.
Droits de douane = Taxes imposées sur le prix des produits importés afin d’en augmenter le prix et de les
rendre moins compétitifs que les produits nationaux.
Le quota d'importation = C’est une restriction directe sur la quantité d'un bien qui peut être importée.
accords d'autolimitation = Quota sur les importations administré par le pays exportateur au lieu de l'être par
le pays importateur (restriction volontaire aux exportations).
Normes = Réglementation qui s’imposent aux produits en matière de qualité ou de santé qui freine l’entrée
des produits non conformes.
Dumping = Vente à perte sur les marchés extérieurs compensée par des prix élevés sur le marché intérieur.
Clause de sauvegarde = Les pays peuvent imposer un protectionnisme temporaire lorsque les intérêts de
l’économie nationale l’impose.
Système de préférences généralisées = Système de protection autorisée pour les pays en développement.
2 – LES INDICATEURS







Taux d’ouverture = Exportations + Importations/2 PIB x 100
Taux de pénétration = Importations/Demande intérieure x 100
Taux de couverture = Exportations/Importations x 100
Coût de production unitaire = Coût total de production/Quantités produites
Coût salarial unitaire = Salaire horaire/Productivité horaire
Avantages comparatif = Productivité du pays A/Productivité du pays B pour un bien
Termes de l’échange = Indice du prix des exportations/Indice des prix des importations x 100
3 – LES FAITS
Essor du commerce mondial


Structure par produits




Structure par pays



Négociations commerciales


Trente glorieuses
Trente piteuses
8% par an en moyenne
5% par an en moyenne
Recul de la part des produits
primaires ;
Montée de la part des produits
industriels ;
Faible part des services dans le
commerce mondial ;
Domination du commerce
interbranche.





Domination du commerce NordNord ;
Forte augmentation de la part
de l’Europe et du Japon dans le
commerce mondial ;
Domination du commerce intrazone.



Accords du GATT en 1948
Démantèlement des barrières
tarifaires dans le cadre des
rounds ;
Interdiction des barrières nontarifaires ;
Accords régionaux de libreéchange (le Marché commun
européen en 1957…)


Montée de la part des
combustibles (chocs pétroliers)
Ralentissement de la part des
produits industriels ;
Les services progressent au
même rythme que le commerce
mondial ;
Développement du commerce
intra-branche.
Augmentation de la part des
pays émergents (La Chine
er
devient le 1 exportateur
mondial) ;
Tripolarisation des échanges
entre l’Amérique du Nord,
l’Europe et l’Asie ;
Développement du commerce
Sud-Sud.
Création de l’OMC en 1995 qui
est organise les négociations
sur le libre-échange et
sanctionne les contrevenants ;
Entrée des pays émergents
dans l’OMC ;
Retour au protectionnisme
déguisé et développement des
accords régionaux (Mercosur,
Alena…échec du round de
Doha).
4 – LES CAUSES

Les facteurs du développement du commerce international
Progrès technique
dans les transports
et communication
Développement du
libre-échange
Spécialisation des
pays en fonction
de leurs avantages
Baisse des coûts
unitaires de
production
Economies
d’échelle
Hausse de la
demande
Augmentation de
la taille du marché
Demande de
variété des
consommateurs
Politique
industrielle et
protectionniste

Les avantages comparatifs

Les facteurs de la mondialisation
Baisse du coût des
transports
Baisse des droits
de douane
Hausse de la
division du travail
Spécialisation selon
les avantages
comparatifs
Délocalisation dans
les pays émergents
Baisse du coût des
communications
Baisse du coût
des échanges
Croissance des
exportations
Baisse des coûts
unitaires
Economies
d’échelle

Les facteurs de la compétitivité
Taux de change
Niveau de
productivité
Compétitivitéprix
Compétitivitécoût
Politique de
marge
Coût de
production
Politique
marketing
Compétitivité
Compétitivité
hors-prix ou
structurelle
Innovation
Recherche et
développement
Qualité totale
Formation de la
main-d’œuvre
Juste à temps
Organisation de
la production
flexible
Service aprèsvente
Investissement
direct à
l’étranger
5 – LES AVANTAGES DE L’OUVERTURE

Les gains du commerce international
Gains du commerce international
Effet de dimension
Effet de diversification
Effet de concurrence
Accroissement des quantités
produites-> Economies
d’échelle -> baisse des coûts
unitaires
Accès à des biens plus variés
et moins chers pour les
consommateurs et pour les
entreprises
Concurrence accrue pour les
entreprises-> recherche de
gains de productivité et de
différenciation -> innovation
Croissance économique

Les gains du libre-échange
Pour les producteurs
Pour les consommateurs

La spécialisation permet d’économiser du travail,
de réduire les coûts unitaires et d’accroître la
compétitivité-prix ;

La taille du marché augmente ce qui permet de
dégager des économies d’échelle et des
économies d’apprentissage qui réduisent les
coûts unitaires et donne une avance à la firme
qui part la première dans la conquête des
marchés extérieurs ;

La concurrence devient plus forte ce qui oblige
les firmes à innover pour se différencier et pour
réduire ses coûts de production.
Division internationale
du travail

Le consommateur bénéficie de la baisse des
prix ce qui augmente son pouvoir d’achat et lui
permet de déplacer sa demande sur d’autres
biens ou services ;

Le consommateur bénéficie d’une plus grande
variété de produits ce qui lui permet de se
différencier des autres consommateurs ;

Le consommateur bénéficie des effets
cumulatifs de l’ouverture qui enrichit tous les
pays et donc augmente leur pouvoir d’achat.
Hausse des
exportations
Gains de
productivité
Economies
d’échelle
Baisse du coût
unitaire
Baisse des prix
Hausse de la
demande
Croissance du PIB
6 – LES AVANTAGES ET INCONVENIENTS DU PROTECTIONNISME

Les mesures protectionnistes

Avantage et limites du protectionnisme
Amélioration de la production
nationale
Réduction des déséquilibres
économiques
Limites du protectionnisme
Protection des industries
naissantes
Equilibre de la balance des
transactions courantes
Manque de concurrence et
d’innovation des firmes nationales
Protection des industries
stratégiques
Défense de l’emploi et lutte contre
le chômage dû au dumping social
des pays émergents
Risque d’un protectionnisme de
rétorsion de la part des autres
pays
Protection contre la concurrence
déloyale
Accroissement des recettes
fiscales et rééquilibrage du budget
de l’Etat
Augmentation du coût des
importations et risque d’inflation
importée
Protection des industries
vieillissantes et des secteurs en
déclin
Contribution à la protection de
l’environnement
Le protectionnisme est contourné
par les firmes multinationales qui
implantent des filiales pour
pénétrer les marchés.
Téléchargement
Explore flashcards