Définition : politique qui préconise la suppression d

publicité
CHAPITRE 10
LE FONDEMENT DES ECHANGES
INTERNATIONAUX
3 théories classiques du Libre échange
-
SMITH et la théorie de l’avantage absolu :
o Un produit ne peut être exporté que si les producteurs
disposent de coût plus faibles et donc d’une
productivité plus élevée que leurs concurrents soit :
 Provenant de conditions naturelles
 Provenant d’une faiblesse des salaires et des
prix
 Provenant d’un avantage technologique
absolu.
o Le pays qui possède la productivité la plus élevée doit
se spécialiser dans la production de ce produit.
o Limite : théorie excluant à priori l’échange réciproque
entre les pays ayant des niveaux de développement
très différent : le pays le plus élevé risque de
bénéficier de la productivité la plus élever et donc
« écraser » les plus pauvres.
-
RICARDO et la théorie de l’avantage comparatif : la
spécialisation repose sur la division internationale du travail.
o Un pays se spécialise dans le domaine pour lequel il a
le plus faible désavantage
o Exemple entre Portugal et Angleterre : vins et draps.
-
HECKSLER, OHLIN, SAMUELSON, et la théorie des
dotations de facteurs : chaque pays doit se spécialiser dans la
production qui demande des facteurs de production abondant
sur son territoire, et donc bon marché
Le libre échange
-
Définition : politique qui préconise la suppression des
entraves aux échanges internationaux.
Pour les libéraux, l’objectif du libre échange est d’obtenir
une répartition plus efficiente des ressources.
Principes (4)
o Principe de la non discrimination : accorder à tous
les pays les avantages consentis aux autres nations.
o Principe du multilatéralisme : étendre les accords
signés à tous les pays.
o Réduction des droits de douanes par catégorie de
produits.
o Interdire les restrictions quantitatives sauf deux cas
particuliers :
 Mesures graves pour certains secteurs
 Déséquilibre important dans la balance des
paiements courant.
Balance des paiements courant : document comptable récapitulant
tous les échanges d’un pays avec le reste du monde pendant une
période donnée.
pays fabriquant ce produit similaire se croisent et que les
échanges s’intensifient.
3 théories contemporaines du Libre échange
-
-
-
LINDER, et la demande représentative : il s’intéresse à la
demande pour comprendre la logique de l’échange.
o Pour se développer une économie sur les marchés
extérieurs, il faut avant tous développer son marché
intérieur.
o Une foi le marché intérieur saturé : les producteurs
vont trouver des débouchés à l’étranger, et dans les
pays à structure économique comparable.
o La compétitivité extérieure d’un produit résulte d’un
niveau de la demande interne.
VERNON, et le commerce international et le cycle de vie
du produit. : à chaque phase (3) de la vie d’un produit
correspond à un courant d’échange particulier.
o Lancement du produit : si l’Etat possède un avantage
technologique il l’exporte.
o Standardisation du produits : plus d’importation et se
voit parfois exporter.
o Banalisation de la technologie : devient accessible à
tous les pays. Le pays leader en phase de lancement
ne dispose plus d’avantage comparatif et devient donc
importateur.
GRUBEL, et le commerce de similitude : le commerce intrabranche, dans l’UE représente aujourd’hui 60% des
échanges.
LASSUDRIE, et la théorie de la demande de différence : le
commerce intra-branche est un commerce de produit
similaire mais non identique. Il est donc nécessaire que deux
Impulsions des deux organismes internationaux
-
GATT, son principal objectif est de libérer l’échange
international et de contre carré toutes les mesures de
protectionnisme. Puis il a fait place à l’OMC.
OMC : entrée en vigueur le 1/01/95. il a force de loi.
o But : garantir une approche des résultats par un
mécanisme quasi juridictionnel automatique et
contraignant, et lever les obstacles au Libre échange.
o Il prévoit le dépôt des plaintes des entreprises et une
procédure de règlements des litiges et des différentes
issues d’opérations d’échanges internationaux.
o 2 avantages essentiels pour favoriser le libre échange
 Toucher des secteurs plus nombreux et plus
variés.
 Laisse les pays faire appliquer les règles qu’ils
ont acceptées.
Mise en œuvre de la libéralisation des échanges
-
1945-1975 les 30 glorieuses : libre échange prend son essor
et se développe.
1975-2001 : évolution plus progressive notamment grâce aux
échanges entre pays à structure comparable. Il a y des
négociations, compromis, et concessions réciproques dans
certains secteurs qui tentent de réduire la protection aux
frontières.
-
Depuis 2002 : libéralisation décline car :
o Le monde a changé avec notamment la montée en
puissance de certains Etats comme l’Inde, le Brésil,
ou la Chine.
o Des secteurs entiers cherchent à se protéger de la
concurrence internationale.
o Le protectionnisme existe bel et bien.
Effets du libre échange
-
sur la croissance économique
o impacts positifs
 augmentation du taux de croissance
 stimulation de l’innovation
 spécialisation des pays
o impacts négatifs
 perte d’emploi dans certaines branches
 destruction de certains secteurs sous la
pression de la concurrence internationale.
-
Sur l’entreprise
o Impacts positifs
 Opportunités d’ouverture de certains marchés
 Elargissement des débouchés à
l’internationale
 Accès aux techniques de possibilité accrue de
développement.
o Impacts négatifs
 Compétition concurrentielle à soutenir
 Restructuration et adaptation des entreprises
au contexte internationale

-
Couts sociaux qui sont liés à la recherche de
productivité maximale.
Sur les ménages
o Effets bénéfiques
 Gain global en matière de choix, produits et
services proposés.
 Baisse des prix
o Effets néfastes
 Perte d’emploi
 Pression sur les salaires
 Baisse du pouvoir d’achat d’une certaine
catégorie de consommateur.
Le protectionnisme
-
Perdure encore et peut être nécessaire par période.
Définition : politique qui vise à protéger un pays contre les
importations en appliquant diverses mesures limitant l’entrée
sur son territoire des produits en provenance de l’étranger.
Politique de protectionnisme a été nécessaire pour certaines
nations, à un moment donnée pour faire face à la contrainte
extérieure.
Mise en place d’un ensemble de mesure permettant de
favoriser les activités internationales en pénalisant la
concurrence étrangère.
4 théories du protectionnisme
-
FRIEDRICH LIST et le protectionnisme offensif ou
protectionnisme éducateur : réaction aux thèses libérales
anglaises.
o Thèse : protégé les industries qui se créent contre la
concurrence d’entreprises étrangères ayant déjà
atteint un seuil de productivité élevé.
o Mesures qui doivent rester limités et provisoires.
-
KALDOR, et le protectionnisme défensif peut
o Protéger un secteur menacé par la concurrence le
temps de sa reconversion tel que le textile.
o Protéger l’industrie stratégique telle que l’armement
et le nucléaire.
-
MISTRAL, et la reconquête du marché intérieur : préconise
des mesures limitées mais non discriminatoires, comme :
o Réserver les commandes politiques aux entreprises
françaises
o Accorder des facilitées de crédit aux entreprises
Nationales.
-
JEANNENEY, et le nouveau protectionnisme : théorie qui
vise à maintenir la diversité de l’économie, toute
spécialisation aggravant la dépendance d’un pays à l’égard
de ces approvisionnements, de ses débouchés, et décuplant
les incertitudes liées à l’avenir.
o Envisage de rétablir droit de douane au niveau de
l’UE : droits variables selon les produits et l’intensité
de la concurrence.
2 outils du protectionnisme
-
-
Les barrières tarifaires : droit de douanes perçus sur des
produits au moment de leur entrée sur le territoire national.
o Droit qui ont considérablement baisser sous les fait
des négociations internationales dans le cadre du
GATT puis de l’OMC.
o Barrières qui ont pris de plus en plus d’importance de
nos jours.
Les barrières non tarifaires : il en existe 3 types :
o Quota et contingentements : limitation quantitative à
l’importation.
o Barrières techniques ou normatives : produits existent
mais pas présent sur certains marchés intérieurs
(voiture la moins chère en Inde). Aspects de qualité,
d’hygiène et de sécurité.
o Barrières administratives : vise à alourdir et enchérir
les importations.
o Subventions à l’exportation versées aux entreprises
nationales.
Effets du protectionnisme
-
-
Effets positifs
o Protection de l’emploi dans certains secteurs soumis à
une concurrence trop pressante et facilitation des
restructurations.
o Protection des entreprises naissantes.
o Restauration des avantages comparatifs pour les
entreprises devenus moins compétitives
Effets néfastes
o Baisse de la croissance économique car les activités
sont restreintes.
o Disparition progressive de l’esprit de compétitivité
o Remise en cause de la capacité d’adaptation d’une
économie dans le contexte de la mondialisation.
Téléchargement
Explore flashcards