INFARCTUS DU MYOCARDE SECONDAIRE A UNE

publicité
P 315
INFARCTUS DU MYOCARDE SECONDAIRE A UNE ENVENIMATION VIPERINE A PROPOS D’UN CAS
K
Kammoun.LKammoun.L
L-Jmal.A
J l A-Nasri.A
Jmal.AN
Nasri.Ai A-Dridi.E
D idi E-Belaiba.I
Dridi.EB l ib I-Affas.L
Belaiba.IAff L-Rjab.I
Affas.LRjj b I-Chakroun.
Rjab.ICh k
Chakroun.O
O-Chaari.Ad
Ch
Chaari.Adi Ad-Rekik.N
R kik N
SAMU--Urgences CHU H.Bourguiba
SAMU
H Bourguiba Sfax.
Sfax
INTRODUCTION
Les morsures d
L
de vipères
i è
sontt source d’une
d’
morbidité
bidité ett d’une
d’
mortalité importante.
p
Cette mortalité p
peut être due à une atteinte
cardiaque bien que celle-ci
celle ci est plus fréquente et mieux connue au
cours des envenimations scorpioniques.
scorpioniques
A ce titre nous rapportons
pp
un cas clinique
q d’envenimation vipérine
p
compliquée d’un
d un infarctus du Myocarde.
L évolution a été rapidement défavorable avec état de choc et
L’évolution
détresse respiratoire
respiratoire. Il a été intubé ventilé et mis sous inotropes
(N d é li + D
(Noradrénaline
Dobutamine).
b t i )
Biologie : hypoxémie , acidose métabolique , insuffisance rénale aigue
et troubles de l’hémostase
l hémostase (TP à 29 %,
% plaquettes 65000 E/mm3
E/mm3,
Hb 10,7
10 7 g/dl).
/dl)
L’évolution finale a été fatale en moins de 24 h dans un tableau de
défaillance multiviscérale.
multiviscérale
OBSERVATION
DISCUSSION COMMENTAIRE
Un jeune
U
j
homme
h
de
d 28 ans, sans antécédents
té éd t pathologiques,
th l i
a été
admis au mois d’Août en unité de soins intensifs des urgences
g
de
Sfax suite à une morsure par vipère vers 20 H au niveau du dos du
pied droit
droit.
A l’admission
l admission, soit après 3 heures de la morsure
morsure, le malade a été
conscient mais agité
agité. Il a décrit une douleur épigastrique atroce
sans irradiation
i di ti particulière.
ti liè
Il a été polypnéique: FR=30C/mn
FR 30C/mn .
PA = 130/70 mmHg ; FC =110 batt/min.
batt/min
L’
L’auscultation
lt ti a révélé
é élé d
des râles
âl crépitants
é it t bilatéraux.
bil té
L’examen abdominal a trouvé une sensibilité à la palpation
p p
épigastrique
épigastrique.
Le pied droit siège de traces de piqûre , œdémateux et douloureux
douloureux.
L’E.C.G a montré un sus décalage
g de ST en D II, D III , aVF
(figure n°1)
n 1).
Figure n
n°° 1 IDM inférieur à l’ECG
l ECG
Le diagnostic
g
d’un infarctus inférieur du myocarde
y
a été évoqué.
q
Les enzymes cardiaques ont été élevées:
CPK = 1137 UI/L ASAT = 560 UI/l
ALAT = 720
20 UI/l/
La troponine a été positive à 5 ng/l.
Le bilan métabolique a été normale
normale.
TP à 50% Pl
Plaquettes
tt
à 123000 E/mm3
E/
3
La
a radiographie
ad og ap e du thorax
o a a montré
o é un
u discret
d sc e syndrome
sy d o e alvéolaire
a éo a e
(fIgure n
n°2)
2).
Figure n°
n° 2 Radiograhie du thorax
L’atteinte
L’
tt i t cardiaque
di
iischémique
hé i
secondaire
d i à l’envenimation
l’
i ti
vipérine
p
est peu
p documenté dans la littérature.
Le mécanisme physiopathologique exacte est mal élucidé
élucidé.
Le venin peut agir par une cardiotoxine sur les cellules
myocardiques
y
q
et p
par la formation
f
de thromboses coronariennes
qu’ilil y’a
qu
y a ou non des troubles de la coagulation. L
L’atteinte
atteinte peut
s’observer
s
observer sur des coronaires saines ou être favorisée par
l’ i t
l’existence
d
de coronaires
i
d’avance
d’
pathologiques(1).
th l i
(1)
SAADEH(1)
S
( ) rapporte
appo te le
e cas d’un
d u IDM inférieur
é eu post
post-envenimation
e e
at o
vipérine chez un sujet jeune de 40 ans sans facteurs de risque
coronariens
i
d
dontt lle di
diagnostic
ti estt retenu
t
devant
d
t une douleur
d l
retrosternale,, un ECG caractéristique
q et des CPKmb élevées.
Le bilan de coagulation,
coagulation l’échographie
l échographie cardiaque et la
coronarographie sont normaux
normaux. Le mécanisme de ll’atteinte
atteinte a été
discuté et il évoque
q soit une action toxique
q directe sur le myocarde
y
soit un vasospasme coronarien induit par les composants du venin.
venin
FRANGIDES (2),rapporte
(2) rapporte le cas d
d’un
un IDM inférieur postpost
envenimation
i ti vipérine
i é i chez
h un h
homme de
d 60 ans survenu dans
d
le
l
cadre d
d’une
une réaction allergique généralisée. En présence d’une
d une
coronarographie normale
normale. Le mécanisme retenu a été
l’h
l’hypersensibilité
ibilité d
de ttype I d’où
d’ ù la
l nomination
i ti d’IDM allergique
ll i
((Kounis Syndrome).L’émotion
y
)
et le stress peuvent
p
induire selon le
même mécanisme une atteinte cardiaque
cardiaque.
Pour notre observation,
observation le diagnostic d’un infarctus inférieur du
myocarde
y
a été retenu devant la douleur épigastrique
pg
q atroce,
ll’aspect
aspect ECG et l’élévation
l élévation des enzymes cardiaques.
cardiaques
Cet IDM est supposé secondaire à ll’envenimation
envenimation vipérine devant
l circonstances
les
i
t
d’
d’une envenimation,
i ti
lle jeune
j
âge
â ett l’absence
l’ b
de
d
facteurs de risque cardiovasculaires, les troubles de ll’hémostase
hémostase
faisant évoquer une coagulopathie responsable d
d’une
une thrombose
coronarienne
i
non confirmé.
fi é L
Le stress
t
pourrait
it êt
être aussii un facteur
f t
déterminant.
CONCLUSION
La survenue d’une
d une atteinte cardiaque ischémique suite à une
envenimation vipérine est rare mais grave.
grave Elle doit être
t j
toujours
suspecté
té en présence
é
d
de signes
i
cliniques
li i
ett
électrocardiographiques
g p q
afin de la confirmer.
BIBLIOGRAPHIE
1- A.M.
1
A M SAADEH
C
Case
reportt acute
t myocardial
di l infarction
i f ti complicating
li ti a viper
i
bite.
bit
A JT
Am.J.Trop.Med.Hyg.2001
M d H 2001
Le malade a été mis initialement sous traitement anticoagulant
(Héparine ) à dose curative , risordan par voie IV à dose de 2mg/h,
2mg/h
aspégic
p g 250mg
g et sous traitement antalgique(Antalgine).
gq (
g )
2- C.FRANGIDES
2
C FRANGIDES
Hypersensitivity and Kounis syndrome due to a viper bite
bite.
Eur J Intern Med 2006
Eur.J.Intern
Téléchargement
Explore flashcards