Quelques accidents de l`été

publicité
Quelquesaccidentsdel'été
LesiteduDocteurOlivierHENOCH
Adressedusite:www.docvadis.fr/olivier-henoch
voicitroisexemplesd'accidentspossiblesdel'été:lespiqûresd'hyménoptères,la
morsuredevipèreetlanoyade
PIQURESD'HYMENOPTERES
leplussouventbénignes,lespiqûresd'hyménoptères(guêpes,...)peuvent
êtreàl'originederéactionsallergiquesoutoxiquesgravesnécessitantun
traitementd'urgencerelayéparuntransportmédicalisé.
-lesmessages
lechocanaphylactiqueaprèspiqureestraremaispeuttueren
quelquesminutes
lespiqûresoropharyngéespeuventêtreàl'origined'unedétresse
ventilatoireparobstructionoedémateuse
l'envenimationparpiqûresmultiples(>50)nécessiteune
hospitalisationenréanimation
lepronosticdépenddel'intensitédestroublesmaissurtoutdela
précocitédutraitement
-laconfirmationcliniquedudiagnostic:
uneréactioninflammatoirelocalebanaleapparaîtimmédiatement
aprèslapiqûre
undardpeutêtrevisibleaucentredelalésion
laréactionallergiquepeutapparaîtretrésrapidementaprèsla
piqure-elleassocieàdesdegrésvariables:dessignes
cutanéomuqueux(lésionsprurigineuses,oedèmedeQuincke),
uneatteintehémodynamique(hypotension,étatdechoc),des
signesrespiratoires(bronchoconstriction,détresserespiratoire),
digestifs(nausées,douleursabdominales),voireneurologique
(troublesdelaconscience,convulsions)...
l'envenimationgraveneserévèlesouventqueplusieursheures
plustard(troublesdurythmecardiaque,delacoagulation,
atteintehépatique,rénale,pancréatique,...)
-devantunepiqûrebanale:lemédecindoitenleverunaiguillonrestédansla
plaiesanspressionsurcelui-ci,désinfecterlaplaie,etcalmerladouleurparun
pansementhumide
-lestrucsdumétier:encasdepiqûreoropharyngée,onpeuttenterde
retarderl'apparitiondel'odèmeenfaisantsucerdesglaçons
MORSURESDEVIPEREENFRANCE
toutpatientsuspectdemorsuredevipèredoitbénéficierd'unesurveillance
médicaliséedurantplusieursheures,autermedelaquelleseraounonportéle
diagnosticd'envenimationvipérine-celajustifiedoncenrègle,l'hospitalisationde
touslespatients-appelerle15encasdemanifestationsinitialeslocaleset/ou
générales
-lesmessages:
lessignesdemorsurespeuventmanquerouêtreatypiques
leserpentpeutnepasavoirétévuetlamorsurepeutnepas
avoirétéressentie-danscesconditions,toutoedèmed'un
membresurvenantaprèsunepromenadedanslacampagneou
enforêtdoitêtreconsidérécommeunemorsuredevipère
potentielle
dans30%descas,lamorsuren'entraînepasd'envenimation
ilestpossiblederécuserdefaçonformellelediagnostic
d'envenimationvipérinesi,danslesdeuxàtroisheuresqui
suiventl'éventuellemorsure,n'apparaissentpasdesigneslocaus
et/ougénéraux(oedème)
lamajoritédesformesobservéessontbénignes-cependant,15%
despatientsenvenimésnécessitentunehospitalisationen
réanimationpouradministrationd'immunoglobulinespécifiques
-laconfirmationcliniquedudiagnostic:
grade
appellation
signesetsymptomes
0
pasd'envenimation
marquesdescrochets,nioedème,niréactionlocale
1
envenimationminimale
oedèmelocalautourdelamorsure,pasdesymptômesgénéraux
2
envenimation
modérée
oedèmerégional(majeurepartiedumembre),et/ousymptômes
générauxmodérés
3
envenimation
sévère
oedèmeétendu(audelàdumembreatteint),et/ousignesgénéraux
sévères
diagnosticd'envenimationvipérineestconfirméparl'apparition
d'unoedèmedanslesminutesquisuiventlamorsure
lessignesdegravitésont:l'extensionrapidedel'oedèmequipeut
envahirl'hémicorpshomolatéral,voirecontrolatéral
l'apparitiondesignesd'envenimationsystématique
(vomissements,diarrhéeprofuseaggravantl'hypovolémie,une
hypotensionquidanslesformessévèrespeutévoluerversun
étatdechoc,douleursthoraciquesavectroublesdela
repolarisationàl'ECG
desréactionsallergiquespeuventsurvenirlorsdel'inoculationdu
venin:oedèmedeQuincke,oedèmelaryngé,bronchospasme,
chocanaphylactique
enl'absenced'oedème,onpeutporterlediagnosticdemorsure
devipèresansenvenimationsilescaractéristiquesdelamorsure
sontévocateurs(deuxpointsdeponctionnets,séparésdetrois
mm,serpentvuet/oucapturé)
-àdomicile:lemédecinessaieraderassurerlavictimeetlalaisseraaurepos
absolu-nettoyagesoigneuxetdésinfectiondelarégionmordue-une
immobilisationàl'aided'uneattelleoud'unegouttièredevraêtreréaliséeavec
unbandagelâche
-lestrucsdumétier:nepascéderàl'affolementetexpliquerquedansde
nombreuxcas,aucuntraitementn'estnécessaire-lesbandagesserréset
l'incisionet/oul'aspirationduveninsontàrécuser
LANOYADE
toutevictimed'immersiondoitêtrehospitaliséeaprèsunappelau15
-lesmessages:
iln'yapasdepetitenoyade,toutevictimed'uneimmersionpeutà
toutmomentsedégradersurleplanrespiratoire
lepatientdoitêtresortidel'eauleplusrapidementpossible-la
souffrancecérébrale,liéeàladuréed'immersionetàlaprécocité
delaréanimationpréhospitalière,conditionnedirectementle
pronostic
ledéclenchementdelachaînedesecoursdoitêtreprécoce-en
casdedétressecardiorespiratoire,aprèslavérificationdela
libertédesvoiesaériennes,uneréanimationcardiopulmonairede
basedoitêtredébutée
l'hypothermieesttrésfréquente-elleestproportionnéeàladurée
duséjourdansl'eauetàlatempératuredel'eau
laglycémiedoittoujoursêtrecontrôlée
ilestindispensablederechercherdeslésionstraumatiques
associées(crâne,rachis)etdesintoxications(alcoolen
particulier)
-laconfirmationcliniquedudiagnostic:
bilanrespiratoire:toux,dyspnée,encombrementrespiratoire,
bronchospasme,cyanose,râlescrépitantsbilatéraux,saturation
bilancardiovasculaire:troublesdurythme,collapsus/choc,arrêt
circulatoire
bilanneurologique:anxiété,agitation,obnubilation,convulsions,
coma
signesassociés:glycémie,températuretympanique
l'interrogatoiredestémoinstenteraderetrouverlescirconstances
delanoyade-laduréeprobabled'immersion,lamiseenoeuvre
desmanoeuvresderéanimation
lavictimeestclasséeen:
stade1:aquastress-lavictimeaétéimmergéemais
n'aàprioripasinhalée-ellepeutêtretransportée
versleservicedesurgences
stade2:petitehypoxie-lavictimetousse,est
polypnéique,peuoupascyanosée,maisprésenteun
encombrementbronchique-envoid'uneunitémobile
hospitalièreethospitalisationensoinsintensifs
stade3:grandehypoxie-détresserespiratoireavec
dyspnée,cyanose,désaturation,râlesdiffuset
altérationvariabledelaconscience,souventassociés
àuneinstabilitéhémodynamique-laréanimationdoit
êtreentreprisesurleslieuxpuisréanimation
stade4:anoxie-lavictimeestenarrêtcirculatoire
d'origineanoxique
-avantl'arrivéedessecours:
sortirlavictimedel'eau,ladèshabiller,laréchauffer,lasécheret
éventuellementlarassurer
encasd'arrêtcardiorespiratoire:massagecardiaqueexterneet
ventilationassistée(boucheàboucheouballoninsufflateur);15
compressionspour2insufflations-attentionaudéfibrillateuren
milieuhumide
détresserespiratoire:assurerlalibertédesvoiesaériennes,
oxygène15l/mnouassistanceventilatoire(boucheàboucheou
balloninsufflateur)-attentionàl'inhalationducontenugastrique
sipossible,placerunevoieveineusepériphérique(sérumsaléde
premièreintention)etunesondenasogastriquepourvidangedu
contenugastrique
vérifierlaglycémie
-lestrucsdumétier:
unnoyéesttoujoursgravejusqu'àpreuveducontraire
gérersystématiquementunenoyadeparexcès
facteurspouvantinfluerpositivementsurlepronostic:enfantde
plusde3ans,sexeféminin,températuredel'eau<10°c,
immersiond'uneduréeinférieureà5minutes,absence
d'inhalation,débutderéanimationrapide(moinsde10minutes),
retourrapideàuneactivitécardiaquespontanée,température
corporelle<35°c,pHsanguin>7.1,scoredeglasgow>6,
réflexespupillairesprésents
Téléchargement
Explore flashcards