Psycholinguistique - Lexique.wps

publicité
Introduction à la psycholinguistique
Cours de Monsieur Content (2010)
Lexique
1 - Introduction
Diachronie
« A travers le temps »
Générativité
Capacité de production de nouveaux mots/nouvelles phrases grâce à l’acquisition des règles de
construction de la langue (grammaire, syntaxe, morphologie, …)
Grammaire
Ensemble des règles qui permettent de générer toutes les phrases acceptables de la langue (et
uniquement celles-là).
Langage (selon Skinner)
Ensemble de comportements verbaux qui sont des réponses à des stimulations qui s’expliquent par
l’histoire des renforcements et punitions que l’individu a rencontré dans des situations de stimulation
analogues.
Langue (selon de Saussure)
C’est un système dans lequel les éléments ont leur place,leur fonction, par les rapports qu’ils
entretiennent entre eux. Elle est la partie constante du langage, tandis quela parole est la partie
variable et unique.
Linguistique
Description de la structure et des règles d’organisation des langues naturelles.
MAND (Skinner)
Action provoquée par un stimulus interne à l’organisme. La conséquence de l’environnement va renforcer
le comportement.
Phonologie
Étude des phonèmes du point de vue de leur fonction dans la langue.
Psycholinguistique ou psychologie du langage
Elle a pour objet l’étude des processus cognitifs psychologiques et neurobiologiques mis en œuvre dans
l’acquisition, le traitement (compréhension) et la production (utilisation) du langage/de la langue.
Psycholinguistique (selon Bronckart)
Sorte d’hybride (entre la linguistique et la psychologie du langage), dont l’avenir est incertain; sa
problématique est celle de la psychologie du langage, mais bon nombre de ses outils théoriques et
méthodologiques sont issus de la linguistique.
Psychologie du langage (selon Bronckart)
Conduites ou comportements langagiers, étudiées dans le cadre du fonctionnement global de l’individu.
Renforcement
Un comportement est renforcé s’il a des conséquences favorables pour l’organisme.
« Renforcement négatif »/Punition
Un comportement est évité s’il a des conséquences défavorables pour l’organisme.
Signe (de Saussure)
Entité psychique à deux face: concept (signifiant) et image acoustique (signifié).
Syntaxe
Partie de la grammaire qui traite de l'arrangement des mots, de la construction des propositions et des
rapports logiques des phrases entre elles.
TACT (Skinner)
Action provoquée par une stimulation externe et renforcée par la réponse positive de celui-ci.
2 - Qu’est-ce que le langage?
Construction compositionnelle (~ syntaxe)
La signification du tout se dérive de la signification des éléments et de règles de combinaison.
Verbalisation
La relation entre la forme sonore et le contenu émotionnel est arbitraire.
Vocalisation/réaction analogique
Vocalisation modulée selon la nature et l’intensité de l’affect.
3 - Qu’est-ce que le langage?
Codes substitutifs
Transcription, traduction d’une langue en un code tel que l’écriture ou encore les langues sifflées. Le
braille, le morse ou encore la dactylologie sont des traductions de traduction d’une langue.
Design-features (Hockett)
Traits partagés par toutes les langues naturelles.
Énoncés constatifs (J. L. Austin)
Énoncés décrivant le monde et ayant une valeur de vérité.
X énoncés performatifs
Langage
Aptitude, faculté générale de communication; système de communication.
X Langue
Langues naturelles
Elles se sont constituées petit à petit, sans qu’il y ait un acte délibéré ou une décision (individuelle ou
collective) - par opposition à des créations délibérées telles que l’Esperanto.
Morphèmes ou monèmes (selon Martinet)
Plus petites unités de « langue » ayant une « forme phonique » AINSI QU’UNE SIGNIFICATION.
Morphologie
Domaine de la linguistique qui étudie comment les morphèmes s’organisent en mots, constituants, etc. …
Parole
Phénomènes individuels et variations dans les réalisations particulières.
Phonèmes
Unités de « langue » ayant une forme sonore mais aucune signification.
Phonologie
Domaine de la linguistique qui étudie les propriétés de formes sonores des langues: inventaire des
phonèmes, règles d’orientation des phonèmes en séquences, etc. …
« Proto-langages » (Hockett)
Premiers langages
4 - Les bases biologiques du langage
Canonique
Qui pose une règle ou correspond à une règle.
Compétence linguistique (Chomsky)
Système de règles qui permet au locuteur de générer et d’interpréter des énoncés.
Performance linguistique
Utilisation, mise en œuvre de la compétence linguistique dans les actes de parole particuliers par des
locuteurs particuliers.
Processus d’induction
Généralisation sur base d’observations.
Sémantique
Interprétation du sens des mots/phrases.
5 - Les bases biologiques du langage
Aphasie
Troubles du langage consécutifs à une lésion focale du cerveau.
Convergence (dans l’acquisition des langues)
Presque tous les enfants acquièrent la connaissance de la langue, et la connaissance est dans une large
mesure identique d’une personne à l’autre, quelque soit l’input reçu.
Créole
Langue issue de l’évolution d’un pidgin, par le mélange entre plusieurs langues maternelles et un pidgin.
Pauvreté de l’input
L’enfant qui acquiert la langue est exposé à des échantillons de la langue qui sont limités, variés,
différents, incomplets, de mauvaise qualité, très peu négatifs, …
Pidgin
Langue véhiculaire développée au contact de deux ou plusieurs groupes linguistiques, construite par
emprunts à la langue dominante. (Pas de locuteurs natifs)
Universalité (de l’acquisition des langues)
Il y a des propriétés de structure communes à toutes les langues naturelles. Cela suggère l’existence de
contraintes universelles.
6 - Les bases biologiques du langage
Effet McGurk
Contribution de la modalité visuelle dans la compréhension du langage.
Théorie motrice de la perception de la paroles
On traiterait les sons en reconstituant les gestes articulatoires.
7 - Langage et pensée
Approche componentielle des représentations mentales des concepts
Une représentation mentale consiste en un ensemble de traits élémentaires nécessaires et suffisants.
Approche relationnelle des représentations mentales des concepts
Nous possédons une liste de propriétés/relations avec d’autres concepts, une sorte de réseaux
sémantique.
Déterminisme linguistique (Sapir et Whorf)
Les structures du langage déterminent les structures et catégories de la pensée.
Prédicat
C’est ce qu’on a à déclarer (→ verbes)
X arguments du prédicat
C’est ce dont on parle, ce à propos de quoi on déclare.
Propositions
Ce sont des formules utilisées pour exprimer des relations entre concepts et propriétés.
Relativité/relativisme linguistique (Sapir et Whorf)
L’appréhension du monde est différente selon la langue parlée (« il n’y a pas de vérité absolue »).
Représentation
« Une représentation c’est d’abord et avant tout quelque chose qui est là pour quelque chose d’autre. »
S. Palmer
Représentations analogiques
Représentations dont le forme préserve certaines propriétés pertinentes des objets représentés.
Représentations symboliques
Représentations dont la forme entretient des relations arbitraires avec les objets représentés.
8 - La machinerie
Allophones
Différentes variantes d’un même phonème; sons différents (phonèmes) perçus de la même façon.
Analyse syntaxique
La compréhension des messages suppose de (re)construire la structure hiérarchique en constituants,
pour pouvoir assigner les fonctions grammaticales et ensuite les fonctions sémantiques.
Compositionalité
L’interprétation d’une expression complexe est une fonction de l’interprétation de ses parties et de la
manière dont-elles sont assemblées, articulées.
Phonèmes
Plus petites unités distinctives de la parole. Ce sont des entités abstraites, sans signification propre,
correspondant à des classes de sons de paroles qui différencient les mots.
Redondance (perception du langage)
Une propriété phonétique est encodée par plusieurs indices acoustiques du signal.
Téléchargement
Explore flashcards