Tout d`abord, une recherche par Elsamari Botha de la Royal Institute

publicité
Tout d’abord, une recherche par Elsamari Botha de la Royal Institute of Technology à
Stockholm et par Mignon Reyneke de l’Université de Cape Town vise à démontrer le rôle
des émotions et du contenu dans le marketing viral. La recherche a été effectuée aux ÉtatsUnis en 2013. 40 universitaires et jeunes travailleurs ont été interviewé de façon semistructurée durant environ 30 à 45 minutes. La génération Y a été choisie pour cette étude
puisqu’elle est la première à réellement faire face aux habitudes de sur-consomation des
médias et qu’elle est maintenant à son apogée dans la population américaine en terme de
population et de pouvoir d’achat. Les interviewé étaient soumis à des vidéos viraux et nonviraux, tandis que les chercheurs tentaient d’analyser leur réaction par rapport à la
popularité de ceux-ci.
Ensuite, une recherche par Adam Lindgreen de l’Université de Hull et Joëlle
Vanhamme de l’Université Erasmus de Rotterdam ainsi que Michael Beverland de
l’Université de Melbourne et Angela Dobele de l’Université Central Queensland tente de
déterminer quel type d’émotion donne le plus envie de partager un article. La recherche a
été faite en occident, c’est à dire auprès d’utilisateurs de google régulier. 20 répondants
choisis au hasard parmis ceux qui ont accepté de répondre ont été sondés et interviewés au
sujet des émotions qu’ils ressentent lorsqu’ils sont soumis à des campagnes de marketing
viral réussies afin de déterminer quel l’émotion que l’on devrait rechercher lorsqu’on tente
de réussir une campagne de marketing global.
Dans le même ordre d’idée, Messieurs Lindgreen et Vanhamme avaient effectué, en
2005, une recherche auprès des étudiants et du partage par e-mail. Ils tentaient encore une
fois de comprendre les émotions qui feraient en sorte qu’un étudiant serait enclin à
partager un article avec sa famille, ses amis ou ses contacts via courriel. Ils ont donc sondé
45 étudiants des Pays-Bas afin de mettre le doigt sur l’émotion qu’il faut rechercher si l’on
tente de rendre un article viral via e-mail. Les étudiants étaient soumis à un questionnaire
simple en lien avec le partage via courriel. Différents articles comme des promotions ou des
rabais étaient présents ainsi que tout autre type d’articles. Les étudiants y répondaient
seuls afin de ne pas être influencé.
Ce ne sont cependant pas les seules façons d’aborder le sujet. En effet, Jason Ho de
l’Université Simon Faser et Melanie Dempsey de l’Université Ryerson sont allés dans une
toute autre direction pour leur recherche. En effet, ils ont tenté de dévier du sujet des
émotions spécifiques pour déterminer la raison pour laquelle les gens partagent des
articles. Ils ont effectué leur recherche au Canada auprès de 584 étudiants âgés entre 18 et
29 ans par le biais d’un sondage. Le but principal était de déterminer si les gens qui
partagent des articles fréquemment le font par altruisme ou par individualisme. La
recherche fait la différence entre quelqu’un qui partage un article pour faire parti d’un
groupe (altruisme) par rapport à quelqu’un qui partage un article pour être reconnu par un
groupe (individualisme).
Alberto Dafonte-Gomez, de l’Université de Vigo, a lui aussi effectué une recherche
afin de déterminer le rôle de l’émotion dans la motivation d’un lecteur à partager un article
avec ses pairs. Dans son cas, ce qui est interessant est que c’est plutôt une analyse de
données, contrairement aux autres qui sont pratiquement tous des sondages,
questionnaires ou entrevues. Il a analysé 50 publicités virales et a choisi de les analyser afin
de voir quel était le message qu’elle tentait de passer à son public cible. La recherche a été
faite en Espagne, mais l’analyse a été effectuée auprès de 50 publicités anglophones
provenant principalement des Etats-Unis et d’Angleterre.
Botha, E., & Reyneke, M. (2013). To share or not to share: the role of content and emotion in
viral marketing. Journal of Public Affairs (14723891), 13(2), 160-171.
doi:10.1002/pa.1471
Dobele, A., Lindgreen, A., Beverland, M., Vanhamme, J., & van Wijk, R. (2007). Why Pass on
Viral messages? Because they Connect Emotionally. Business Horizons, 50(4), 291304
Lindgreen, A., & Vanhamme, J. (2005). Viral marketing: The use of surprise. Advances in
electronic marketing, 122-138.
Ho, J. Y., & Dempsey, M. (2010). Viral marketing: Motivations to forward online
content. Journal of Business Research, 63(9), 1000-1006.
Dafonte-Gomez, A. (2014). The Key Elements of Viral Advertising. From Motivation to
Emotion in the Most Shared Videos. Comunicar, 22(43), 199-206. doi:10.3916/C432014-20
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

TEST

2 Cartes Enrico Valle

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Créer des cartes mémoire