Télécharger

publicité
Salbutamol (VENTOLINE) : 2-4 bouffées toutes les 20-30mn, jusqu’à 10
bouffées sinécessaire pendant la 1èreheure (chambre d’inhalation chez
l’enfant, nébuliser le salbutamol en continu plutôt que par intermittence).
o Prednisolone(SOLUPRED) PO : Adulte=1 mg/kg/j ; Enfant=2mg/kg/j en
Prise unique.
c) Si l’amélioration clinique est complète: garder le patient en observation
pdt 1h, puis poursuivre le ttt : salbutamol pdt 24-48h (2-4 bouffées
toutes les 4-6h selon l’évolutionclinique) et prednisolone PO (12mg/kg/jour en une prise) pour compléter 3jde ttt.
d) Si l’amélioration est incomplète : poursuivre avec 2-4 bouffées de
salbutamol toutes les 3-4h (crise légère) ou 6 bouffées toutes les 1-2h
(crise modérée)
e) En l’absenced’amélioration ou en cas de détérioration, traiter comme
une crise grave.
CRISE GRAVE(PEC à l’hôpital).
o
TAM/COMPEDMEMO
pneumologie
ASTHME :
1) Définition :
L’asthme + fréquente des maladies chroniques de l’enfant caractérisé par une
obstruction réversible, initialement, des voies aériennes par spasme,
inflammation et hypersécrétion avec une hyperréactivité bronchique.
Facteurs déclenchant/aggravant: allergènes, infections,exercice physique,
certains médicaments (aspirine), tabac, etc.
2) Signes
Laformetypique : crise d’asthme (ou asthme aigu)
La crise d’asthme est un accès paroxystique de symptômes survenant assez
souvent dans la deuxième partie de la nuit.
o Toux et légèreoppression avec sifflements (sibilants) ;
o La dyspnée prend le pas sur la toux alors que les sibilants s'aggravent.
o Examen : trouble ventilatoire obstructif (TVO), polypnée, tirage
etsibilants.
o Résolution de la toux et de la crise par une expectorationmousseuse,
blanchâtre, relativement hétérogène.
3) Traitement
CRISE LEGERE A MODEREE
a) Rassurer le patient et l’installer en position demi-assise.
b) Administrer :
BRONCHITE AIGUË
1) Définition
Inflammation aiguë de la muqueuse bronchique, d’origine virale +++
(Myxovirus influenzae ou para-influenzae…), d’origine bactérie
(Mycoplasmapneumonie chez le grand enfant).
2) Signes
Débute souvent par une rhinopharyngite qui « descend » progressivement :
pharyngite,laryngite, trachéite puis trachéo-bronchite avec :
o Toux importante, sèche au début, puis productive,
o Fièvre modérée pas de dyspnée
o Examen pulmonaire : râlesbronchiques.
3) Traitement
o
o
o
Fièvre : paracétamol PO (60mg/kg/j en 3 prises)
Hydrater, humidifier l'atmosphère (bol d’eau à proximité ou
serviette humide).
Chez l’enfant : désobstruction rhinopharyngée par lavage
Eau de mer stérile isotonique (STÉRIMAR) : 1 à 4
pulv./j/narine ou hypertonique (PHYSIODOSE
HYPERTONIQUE) : 2 pulv. x 2/j/narine
o
o
Bon terrain, contexte de rhinopharyngite ou de grippe :
antibiotiquesinutiles.
Antibiothérapie uniquement si :
 mauvais terrain : malnutrition, rougeole, rachitisme,
anémie sévère, cardiopathie, patient âgé, etc.
 dyspnée avec fièvre>38,5°C et expectoration purulente :
surinfection probable (Hi ou PNO). Dans ce cas :
- Amoxicilline+ Bromhexine : CARM0X 500/8mg
 Enfant=100mg/kg/j en 2-3 prises pdt 5j
 Adulte=3g/j en 2-3 prises pdt 5j,
- OU macrolide type azithromycine (ZITHROMAX
250),2 cp. le 1er j, puis 1 cp. /j, pendant 4 j.
PNEUMONIE AIGUË
1. Définition
Infection des espaces pulmonaires alvéolaires le + souvent d’origine virale,
bactérienne (pneumocoque, Haemophilusinfluenzae, Mycoplasmapneumoniae)
2. Signes cliniques
 Pneumonie de l’enfant< 5 ans
a. Pneumonie sans signes de gravité
o Fièvre souvent élevée (>39ºC) ;
o Examen pulmonaire souvent difficile : matité avec diminution
MV, crépitants et parfois souffle tubaire (inspiratoire et intense)
ou auscultation pulmonaire normale.
o Tachypnée
b. Pneumonie grave : signes de gravité à rechercher (chez un enfant
calme au repos ou endormi) :
o Tiragesouscostal avec balancementthoraco-abdominal ;
o FR > 60/mn
o Cyanose (lèvres, muqueuse buccale, ongles) ;
o Battementsdesailesdunez ;
o Refus de boire
o Troubles de la conscience (enfant somnolent ou difficile à
réveiller) ;
o Stridor (son rauque à l’inspiration) ;
o Geignement
o Signes de malnutritionsévère.
 Pneumopathie de l’enfant> 5 ans et de l’adulte
Agents causals : virus, pneumocoque, Mycoplasmapneumoniae.
a. Pneumonie franche lobaire aiguë (PFLA) sans signes de gravité
o Début brutal, avec fièvre>39°C, douleurthoracique, présence
d’un herpèslabial (en faveur d’un pneumocoque) ;
o Toux, plus ou moins expectorationpurulente, tachypnée ;
o Examen pulmonaire : diminutionMV, matité, foyer de crépitants,
parfois souffletubaire.
b. Les signes de gravité à rechercher (pneumopathie grave) sont :
o Cyanose
o Battements des ailes du nez ;
o Tirageinter-costal ou sus-claviculaire,
o FR > 30/mn, FC > 125/mn ;
o Troublesdelaconscience (somnolence, confusion)
3. Traitement
 Pneumonie grave (traitement à l’hôpital)
 Pneumonie sans signes de gravité (enambulatoire) :
Durée de l’antibiothérapie : 10 jrs
- Amoxicilline PO :
 Enfant 100mg/kg/j en 3 prises pdt 5j
 Adulte 3g/j en 3 prises pdt 5j
- Ou Amoxicilline + acide clavulanique (AUGMENTIN) :
 80 mg/kg/j en 2 ou 3 prises (avant 3 ans si mal vacciné car possibilité
d’Haemophilus)
Évaluation à 48 h de traitement
o Amélioration à H48 : poursuivre le même antibiotique.
o Absence d’amélioration à 48h:
Remplacer la β-lactamine par un MACROLIDE :
 Clarithromycine (ZECLAR) : 15 mg/kg/j en 2 prises per os pdt 10 jrs
Téléchargement
Explore flashcards