Cours du

publicité
Sémiologie cardio-vasculaire :
I. Introduction :
A. Avant-propos :
Le pharmacien et le droit de substitution : en accordant le droit de substituer une spécialité générique aux
médicaments prescrits par le médecin, le décret n°99-486 du 11 juin 1999 a considérablement élargi leur
domaine d’attribution.
Pour autant, ces mesures ont-elles eu un impact sur la responsabilité du pharmacien ?
Qu’est ce que le droit de substitution ?
Comment s’exerce le droit de substitution ?
Le droit de substitution est-il source de responsabilité ?
La séméiologie est l’étude des signes des maladies.
La clinique est tout ce qui est effectué, constaté ou enseigné au chevet du patient (tout ce qui concerne le
patient) : Klinê = “lit”, par extension : établissement de soins - services hospitaliers chargés de
l’enseignement.
B. Les syndromes :
Un syndrome est un ensemble de signes qui constitue une individualité clinique. Il peut :
- peut reconnaître plusieurs causes
- peut demeurer sans cause déterminée et constituer une entité
Syndromes fonctionnels : ce sont les plaintes du malade (c’est donc quelque chose de subjectif)
De + en +, le pharmacien sera amené à s’intéresser à la symptomatologie fonctionnelle.
Symptomatologie fonctionnelle : ce dont le patient se plaint et toutes les infos qu’on arrive à collecter.

Syndromes généraux : ce sont des manifestations liées au retentissement de la maladie sur
l’économie.
Ces syndromes ne sont pas spécifiques et sont au nombre de 4 : (recherchés systématiquement)
Fièvre
Fatigue ou asthénie
Anorexie
Amaigrissement



Syndromes physiques : ils sont constatés par le médecin :
 Classés en 4 familles :
Inspection
Palpation
Percussion
Auscultation
Syndromes recueillis (par des examens complémentaires) :
On les classe en 3 rubriques :
Imagerie diagnostique
Biologie
Explorations Fonctionnelles
 Tests fonctionnels sur un système qui intervient dans la pathologie
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 1 / 12
 Mise en évidence de l’anomalie de la fonction

Exemple du coeur :
Le coeur est un muscle creux dont la principale fonction est d’assurer circulation sanguine. Pour ce faire, 4
systèmes doivent être en bon état :
Mécanique ventriculaire
Automatisme cardiaque
Vascularisation coronaire
Valves anti-reflux
 Mécanique ventriculaire :
Les 4 phases du cycle cardiaque sont :
-A) remplissage
-B) contraction isovolumique
-C) la pression continue à augmenter (= éjection ventriculaire)
-D) la pression intracavitaire diminue mais le volume reste constant (= relaxation
isovolumique).
La mécanique ventriculaire :
Ces différents systèmes doivent fonctionner en harmonie
 Automatisme cardiaque : la fréquence est modulée par l’activité du SN autonome :
 Mécanique physiologique :
Circulation coronaire
Valves anti-reflux
C. Interrogatoire : pierre angulaire :

Relation médecin-malade :
 Histoire précise de la maladie
 Psychologie du patient
 Retentissement sur la qualité de vie
Un patient a du mal à trouver les mots pour exprimer des douleurs. Parfois, il ne veut pas parler au
praticien parce qu’il ne l’aime pas.
╚> il est important de réussir à entrer en relation avec le patient :
-connaître « l’histoire » de la maladie
-connaître la « psychologie » du patient
-connaître le retentissement de la maladie sur la qualité de vie
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 2 / 12

Recueil symptomatologie fonctionnelle :
 Chaque signe
 Niveau de comprehension du patient (ex : « j’ai mal au cœur » = j’ai la nausée)
 Souci de la précision : angor ≠ mal au cœur
Ex : j’ai mal au coude
╚> lequel ? Quelle partie ? Est ce que la douleur vous réveil la nuit ?....
Guide plan examen clinique :
 Aller d’abord à l’essentiel : que suggèrent les signes fonctionnels, puis élargir secondairement
 Prélude à bonne synthèse
II. Signes fonctionnels cardinaux :

Il y en a plusieurs qui seront étudiés en détail par la suite :
- Dyspnée
- Douleur ou Gêne Thoracique
- Syncope
- Palpitations
- Toux
- Hémoptysies
A. La Dyspnée :
C’est une sensation de respirer anormalement
- Principal symptôme en cardiologie et pneumologie
- Degré variable : peut aller de la majoration de sensation de respirer jusqu’à la détresse
respiratoire
- A l’effort, au repos, en décubitus
La dyspnée existe chez le sujet normal lors d’un effort intense, et chez le sujet sédentaire lors d’un effort
modéré. Elle est anormale uniquement si elle se manifeste au repos ou à un niveau d’effort inattendu (trop
faible). Ex : en mettant ses chaussettes
Mécanismes de la dyspnée :

Questions à poser lors de la dyspnée :
 Quand : effort ? repos ? décubitus ?
 Comment : si dyspnée d’effort :
- Durée
- Mode d’apparition : progressive ou brusque ?
- Facteurs qui favorisent ou améliorent
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 3 / 12
-
Intensité : essayer de quantifier

Causes probables de la dyspnée :

 A l’effort : pathologie organique ? = un organe qui fait souffrir : cœur, poumon…
- Insuffisance cardiaque
- Bronchopathie chronique obstructive
 Au repos :
- Pneumothorax, embolie pulmonaire
- Oedème pulmonaire, anxiété
Dyspnée fonctionnelle : = pas liée à un problème d’organe
 Au repos uniquement
 Quand associée à :
- Brève douleur en coup de couteau à l’apex
- Vague de douleurs thoraciques prolongée
- Difficultés à faire pénétrer assez d’air dans les poumons
- Claustrophobie
Dyspnée progressive/brusque : apparition brutale : évoquer : (pour éviter toute pathologie urgente qui
pourrait le tuer)
- Embolie Pulmonaire
- Pneumothorax = le cœur fait « grève », haute pression dans le cœur donc le sang va dans les
poumons dans lesquels la pression est plus basse = noyade.
- OAP = œdème aigu du poumon
- Obstruction des voies aériennes
- Inspiratoire = voies aériennes sup
- Expiratoire = voies aériennes basses


Traitement :
 Dyspnée améliorée par broncho-dilatateurs ou corticoïdes (comme pour l’asthme)
 Améliorée par repos, diurétiques et digitaliques (comme insuffisance cardiaque)
 Associée à WHEEZING = sifflement :
- Insuffisance cardiaque (asthme cardiaque)
- Bronchoconstriction (asthme bronchique)

Quantification de la dyspnée :
- Echelle de Borg & Noble (cf. pneumo)
- Empirique (tout comme la SAT)
- Nombre d’étages
- Nombre d’oreillers (dyspnée de décubitus)
Causes multiples de la dyspnée :
Echelle de la Société Américaine du Thorax (SAT) :
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 4 / 12



Dyspnée et insuffisance cardiaque chronique :
 Survenue de l’hypertension capillaire pulmonaire :
- Effort
- Repos
- Décubitus imposant la position assise ou le lever (orthopnée). Les patients apprennent vite à
dormir avec des oreillers pour l’éviter
 Signes associés :
- OMI œdèmes des membres inférieurs
- Douleurs abdominales (foie card.)
- Nycturie= envie nocturne d’uriner
Dyspnée paroxystique nocturne : (réveiller la nuit par manque d’air = noyade mineure)
- Equivalent mineur de l’OAP
- Oedème pulmonaire interstitiel
- Svt associée à :
- Toux nocturne (précède la toux ++)
- Wheezing
- Sudation; Angoisse
- Souvent améliorée par position assise au bord du lit
- Amélioration : non immédiate (15-30 min)
Dyspnée et coeur :
Parfois, dyspnée = angor (= angoisse parce qu’on a l’impression de vivre sa dernière heure) :
- Donc 2aire à ischémie myoc.
- Gêne thoracique = ±
- Quand effort ou stress émotionnel
- Améliorée par repos : assis > couché
- Améliorée par TNT
- Durée = angor (2 - 10 mn)
- Blockpnée
Dyspnée : cœur ou poumon ?
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 5 / 12
Mortalité
B. Les douleurs thoraciques : c’est souvent grave et si on passe à côté ça peut être mortel
On
s’intéresse
aux
causes
des
douleurs,
on
interroge
le
patient.
Il y a éventuellement d’autres facteurs mis en cause que le cœur dans les douleurs thoraciques : les
problèmes intra thoraciques :
- Aorte, artère pulmonaire
- Arbre bronchique, plèvre
- Oesophage, diaphragme

Autres causes que le coeur :
 Cou & paroi thoracique :
- Peau, muscles du throrax
- Rachis cervico-dorsal, jonction chondro-costale
- Seins, nerfs sensitifs
- Moelle épinière
 Sous-diaphragmatiques
- Estomac, duodénum
- Pancréas
- Vésicule biliare
 Douleurs Fonctionnelles

Questions à poser quand douleurs :
Quelques causes de douleurs thoraciques :
 Où ?
- Siège exact de la douleur
- Irradiations
Si cœur = zone retro-sternal, le patient désigne avec la main
 Quand ?
- Qu’est ce qui favorise cette douleur ?
 Comment ?
- Type de douleur, intensité
- Durée
- Fréquence
- Signes associés
- Qu’est-ce qui améliore
- Effet de la TNT (trinitrine)
Parfois, le patient reçoit de la trinitrine d’un ami. D’après l’effet on oriente le diagnostic.
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 6 / 12

L’angor :
C’est une douleur rétrosternale désignée par le plat de la main
Elle survient pendant un effort de marche, et oblige à stopper. Elle est précipitée par le froid, la marche
contre le vent.
L’angor est une constriction, crampe, brûlure, pression, pesanteur :
- Intensité variable
- Durée typiquement courte (minutes)
- Signes associés : angoisse, nausées, sueurs abondantes, lipothymie (presque perte de
connaissance) ...
Angor : résumé :
Douleurs lors de l’angor :

Les douleurs thoraciques en fonction du siège initial :

Les douleurs thoraciques à éliminer systématiquement :
- Dissection aorte (D.Ao.) risqué de rupture = urgence chirurgicale
- Embolie pulmonaire (E.P.)
- Péricardite aiguë
- Pancréatite aiguë
- Spasme oesophage, oesophagite
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 7 / 12

Conduite à tenir devant une douleur thoracique :
Douleur thoracique normale :
Douleur thoracique potentiellement cardiaque :
C. Les syncopes :
Une syncope est une perte de connaissance brutale et complète + perte du tonus postural,
accompagnée d'affaiblissement du pouls et de la respiration. L’origine cardiovasculaire est la cause
de 80% des syncopes, et l’hypoperfusion au cerveau est la cause de la perte transitoire de
conscience.→ toujours après une hypoperfusion cérébrale transitoire.
L'interrogatoire doit être précis. Il doit faire préciser les caractères de la syncope : sa fréquence,
ses circonstances de survenue (à l'effort, à l'orthostatisme, au changement de position, à l'émotion
forte, lors d'une quinte de toux). On s'attachera à retrouver le même facteur déclenchant. On
précisera les antécédents notamment cardiologiques, neurologiques et métaboliques ainsi que les
traitements en cours. Tous les médicaments hypotenseurs et vasoplégiques pris de façon non
rigoureuse et en excès peuvent être responsables de malaises.

Mécanismes de la syncope :
Interrogatoire policier : - patient : état avant et après
- entourage, etc...
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 8 / 12

Classification des pertes de conscience transitoires / hospitalisations :
Classification
Classification des
des
PC
PC transitoires
transitoires

Arbre décisionnel :
D. Les palpitations :
Les palpitations ont une symptomatique assez banale, les causes pouvant être bénignes ou plus graves.
 Sensation de battements cardiaques, violents ou rapides :
• Coeur qui bat la chamade
• Coeur qui saute
• Coeur irrégulier
• Battement manquant
 Circonstances de survenue : aide
- Syncope ou lipothymie
• Arythmie ventriculaire: TV (tachycardie ventriculaire), TVNS (de l’oreillette)
• En début de TPSV (vasodilatation)
• En fin de TPSV (bloc phase III)
- Excès catécholamines (effort++)
• Coeur en règle normale : TV idiopathiques, TPSV (ACFA), QT long type I,
tachycardie sinusale inappropriée
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 9 / 12
- Associées à la position : quand debout, penché en avant, ou parfois quand couché
- Associées à anxiété/réaction panique
 Interrogatoire :
- Age de début des troubles
- Description la plus précise possible
- Mode de début et de fin
- Signes associés (polyurie...)

Arbre décisionnel :
E. La toux :

Qu’est ce que c’est :
C’est une expiration explosive (nettoyage) et on a diverses causes.
Quand la toux est d’origine cardiaque :
• HTAP 2aire hypertension artérielle pulmonaire
• Oedème pulmonaire
• Infarctus pulmonaire
• Compression arbre trachéo-bronch.
L’expectoration peut aider

Caractéristiques :
Caractéristiques toux cardiaque :
- Sêche
- Irritative
- Spasmodique
- Nocturne
Il est nécessaire d’éliminer les causes pulmonaires
F. Hémoptysies :
Ce sont des expectorations de sang d’abondance variable
- sang ->Expectoration ± souillée de sang
- Mécanismes divers dont :
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 10 / 12
•
•
•

Vx congestifs -> GR vers alvéoles
Rupture Vx endo-bronch. dilatés
Nécrose & hémorragie intra-alvéolaire
Causes :
 Cardiaque:
•
•
•
•
•
HTAP 2aire (HTAP primaire = à cause du poumon et HTAP secondaire à cause du
Cœur)
Oedème pulmonaire
Infarctus pulmonaire
Compression de l’arbre trachéo-bronch.
Sténose mitrale
 Fatigue : sans cause précise, elle est permanente (même si on dort plus de 12H). Le cœur ne
travaille pas assez pour envoyer le sang à l’organisme = énergie
- Non Spécifique
- Banal en cas d’altération des fonctions cardiovasculaires
- Mécanismes variés:
• Faiblesse musculaire
• Traitement en place (β-bloquant)
• HypoTA, diurèse excessive
G. La cyanose :

Symptômes et signes cliniques :
- Coloration bleuâtre de la peau et des muqueuses → peut être limitée à de zones
- Réduction de l’HbO2 ou présence pigments d’Hb anormaux
Rarement remarqué par pt

Différentes formes :
 Centrale :
- Baisse SaO2 (ou SpO2)
- Shunt D -> Gauche
- Altération de la fonction pulmonaire
 Périphérique :
- Vasoconstriction cutanée (bas débit cardiaque ou bien exposition au froid)
H. Autres symptômes :
 Insuffisance cardiaque sévère
 Anorexie
 Douleurs abdominales :
• Ballonnement
• Douleurs Hypochondre droit (foie)
• Amaigrissement
• Cachexie
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 11 / 12
 Infarctus Myocarde :
- Nausées ± Vomissements
- Fièvre (retardée)
 Compression du nerf laryngé (enrouement) :
- Anévrisme Ao
- Dilatation de l’artère pulmonaire
- Dilatation importante O.G.
 Endocardite infectieuse:
- Fièvre
- Frissons
 Artérite périphérique
- Douleur des MI
- Sg neuro
 Pathologie aortique ou veineuse
Sémiologie - Chapitre VI : Sémiologie cardio-vasculaire - p. 12 / 12
Téléchargement
Explore flashcards