Partie 2 : Est-ce que le bénéfice sur la mortalité est trop beau pour

publicité
Partie 2 : Est-ce que le bénéfice sur la mortalité est trop beau pour être vrai ?
Dr Michel Assane NDOUR
1. Comment expliquer une telle diminution de mortalité alors qu’il n’y a pas de
réduction significative des infarctus du myocarde ni de diminution des
accidents vasculaires cérébraux?
R1: Une telle diminution de la mortalité peut être expliquée par plusieurs raisons :
meilleure amélioration de la glycémie, de la TA, du poids, de la micro albuminurie, de
l’adiposité abdominale, de l’acide urique
2. Quelle est la part de la réduction de la mortalité observée qui peut être
attribuée à une diminution modeste, mais simultanée, de plusieurs facteurs de
risque (HbA1c, poids corporel, tour de taille, pression artérielle, acide urique) ?
R2: réduction de la mortalité multifactorielle ( en tenant compte de la diminution des
hospitalisations pour insuffisance cardiaque)
3. La réduction de mortalité observée précocement peut-elle s’expliquer, et pour
quelle part, par l’effet diurétique osmotique et une diminution des risques liés à
l’insuffisance cardiaque (diminution des hospitalisations de 35 %) ?
R3: oui, réduction de 35% des hospitalisations pour IC
L’effet diurétique osmotique de l’Empaglifozine n’est pas aussi négligeable
4. Faut-il faire appel à un autre mécanisme encore inconnu, comme par
exemple, un effet anti-arythmique (éventuellement suggéré par la diminution
notable des morts subites) ?
R4: Possible cependant cet élément est non précisé dans l’étude
Par l’absence de dyskaliémie dues à l’utilisation des SGLT-2, les troubles du
rythme seraient moindre
5. La protection observée avec l’empagliflozine dans EMPA-REG OUTCOME
est-elle spécifique à ce médicament ou s’agit-il d’un effet de classe partagé
par les autres inhibiteurs des SGLT2 (ceux-ci sont actuellement testés dans
d’autres essais toujours en cours) ?
R5: Elle est spécifique à ce médicament car les résultats des essais sur d’autres
molécules ne sont pas encore publiés
Cependant les autres de la même classe peuvent avoir des actions similaires
du fait leur actions pharmacologiques comparables
6. Les résultats bénéfiques observés en prévention secondaire dans EMPA-REG
OUTCOME pourraient-ils être également observés dans une population
diabétique de type 2 à un stade plus précoce de la maladie, en prévention
primaire ?
R6: oui, possible, d’autant plus que la molécule a ses effets bénéfiques sur les
FDR CV
D’autres études ciblant cette particularité serait plus pertinentes
7. Comment expliquer qu’il n’y a aucune différence observée entre les deux
doses d’empagliflozine testées, 10 et 25 mg par jour et quelle est l’avenir de la
dose de 25 mg ?
R7: explication: 10 mg semble être la dose max en association soit avec l’insuline,
soit avec les Anti diabétiques non insuliniques
8. Comme l’effet observé ne peut s’expliquer par la faible diminution d’HbA1c
(semblable diminution a montré une non-infériorité mais pas de supériorité dans trois
essais avec des inhibiteurs de la DPP-4), la perspective n’est-elle pas d’explorer
rapidement les effets protecteurs de l’empagliflozine dans une population non
diabétique à haut risque cardiovasculaire, en particulier chez des patients avec une
insuffisance cardiaque ?
R8 : non il ne faut pas l’utiliser, question d’éthique, même si l’effet semble favorable
sur les patients ayant une insuffisance cardiaque.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire