Vous remonterez le mini compresseur avant la fin du tp

publicité
Enseignement d’exploration Sciences de l’ingénieur : le
compresseur TP1
Présentation: Vous allez étudier un système simple: un mini-compresseur de voiture. Pour cela vous disposez
d'un mini-compresseur, que vous pourrez démonter, d'un dossier technique et d'un accès à internet qui vous permet
de visionner le fonctionnement : http://www2c.ac-lille.fr/eiffel/cpge/animation49.html
Travail à faire: Sur feuille, vous répondrez
précisément aux questions suivantes avec soin, schéma à la règle,
couleurs etc.
Vous remonterez le mini compresseur avant la fin du tp, ne forcez pas sur les serrages.
1 Analyse fonctionnelle interne
MÉTHODE S.A.D.T.
Cette méthode procède par analyse descendante : l’étude interne se fait progressivement, structurée par niveaux.
Le premier niveau est en général très abstrait. Il définit la finalité du système. Chaque actigramme de niveau
inférieur définit les « sous-fonctions » du système, leurs relations et agencement. On définit ainsi successivement :
La boîte-mère A-0 (lire « A moins zéro »).
Le diagramme enfant de premier niveau A0.
Les diagrammes enfants : A1, A2, A23,...
Q1: Réalisez le A0 du compresseur tel que présenté ci-dessous.
Do n n é e s de
Co n trô le
Do n n é e s
d’En tré e
Matière
d’Oeuvre
Entrante
Configuration / réglage
Consignes opérateur
Ordres d’exploitation
Exemple : le segway
Do n n é e s
de Sortie
Energie
FONCTION :
Verbe à l’infinitif
en majuscule +
compléments …
Matiè re
d’Oeuvre
Sortante
Comptes
rendus (info)
(Déchets)
Mach in e
Système et Utilisateur
Q2: Réaliser la chaîne fonctionnelle Chaîne d'énergie, chaîne d'information) à partir des composants présents dans
le système. Vous pouvez utiliser la nomenclature et votre cours pour vous aider.
2-Analyse technique
Q3 : Quel est le rôle du réducteur et de quelles pièces est-il constitué ?
Q4 : L’ensemble des pièces 15, 16, 18, 27 constitue ce que l’on appelle un système bielle manivelle. Quel est son
rôle ?
Q5 : Pourquoi l’étanchéité est-elle une fonction technique importante d’une telle machine ? Quelles sont les pièces
qui permettent de réaliser cette étanchéité ?
Q6 : Comment l’air est-il admis dans le cylindre puis refoulé dans le flexible ? Un schéma explicatif sera bienvenu.
3-Etude cinématique
Q7 : Identifier chaque classe d’équivalence cinématique (groupe de pièces isocinématiques).
Vous présenterez cela sous la forme d’un tableau, utilisez La vue éclatée du dossier pour repérer les pièces.
Q8 : Réaliser un graphe de liaison.
Vous donnerez un numéro à chaque classe. Par convention, le bâti (carter, partie fixe) porte le numéro « 0 ».
Numérotez « 1 » l’entrée du mécanisme (arbre moteur). Continuez ensuite de proche en proche en suivant les
liaisons. Chaque groupe est représenté par son numéro entouré d’un cercle.
Vous Identifierez les liaisons entre chaque groupe : attention, ne considérez pas l’ensemble du mécanisme mais
uniquement les groupes deux à deux pour déterminer les liaisons. Vous raisonnerez soit à partir des mouvements
relatifs des deux sous ensembles, soit à partir des surfaces de contact (en particulier pour l’engrenage)
Q9 : Réaliser le schéma cinématique.
On définit un repère associé au bâti : l’axe z sera l’axe de rotation de l’arbre moteur, l’axe x sera l’axe vertical associé
au mouvement du piston. L’axe y s’en déduit puisque le repère est orthonormé direct.
Vous représenterez le mécanisme sous la forme de deux schémas : l’un dans le plan (Z,X) l’autre dans le plan (X,Y).
Q10 : Paramétrer le modèle (schéma) en vue d’une étude cinématique.
Vous associerez un point au centre de chaque liaison. Dans l’idéal, il faudrait aussi associer un repère à chaque pièce.
Vous choisirez les grandeurs géométriques qui permettent de répondre à la question : « Déterminez la vitesse de
translation du piston en fonction de la vitesse de rotation de l’arbre d’entrée (moteur)»
Téléchargement
Explore flashcards