l`hypertension arterielle

publicité
Le 15-02-05
Soins Infirmiers aux personnes atteintes
d’affections cardio-vasculaires
Dr AMARIA
L’HYPERTENSION ARTERIELLE
I – Définition
•
•
•
•
•
•
•
Inférieure à 160 / 95 mmHg → toujours en fonction de la diastolique
HTA légère : PAD de 95 à 104 mmHg
HTA modérée : PAD de 105 à 115 mmHg
HTA sévère : PAD > 115 mmHg
HTA maligne : PAD > 120 mmHg avec atteinte viscérale → URGENCE : insuffisance rénale aigue
Dans la néphropathie diabétique : HTA si PAS > 140 et / ou > 85 mmHg
HTA gravidique PAS > 140 et / ou 85 mmHg
II – Retentissement
•
•
•
•
Cœur : HVG = Hypertrophie Ventriculaire Gauche
Cerveau : AVC à court terme → hémorragique, à long terme (thrombose) → ischémie
Rein : Néphroangiosclérose avec IRC → vieillissement artériel du rein → dialyse car
néphroangiosclérose et diabète
HTA essentielle (sans cause) : 95 % des HTA, ne justifie aucune enquête approfondie. Notation
familiale
III – Causes
•
•
Exogènes :
o Réglisse = acide glycyrrhizinique
o Ostroprogestatifs
o Vasoconstricteurs nasaux
o Prise chronique de corticoïdes
o Certains chewing-gums pour sevrage tabagique
Endogènes = causes organiques :
o Néphropathies chroniques +++
o Sténose de l’artère rénale (HTA rénovasculaire) : hyperaldostéronisme secondaire →
stimuler la rénine puis l’aldostérone
o Phéochromocytome
o Hyperaldostéronisme primaire (adénome de Conn-hyperplasie surrénalienne)
A – Néphropathie chroniques
•
•
•
HTA sévère dans les néphropathies glomérulaires
Volontiers absente dans NIC = néphropathies interstitiels chroniques (anomalies avec reflux qui
détruisent le rein)
Précoces dans la PKR = polykystose rénale
B – Sténose de l’artère rénale
•
•
•
•
•
•
Hyperaldostéronisme secondaire : HTA hypokaliémie (fuite rénale du K+) Rénine élevée et
aldostérone aussi
Sujet jeune ( +++) : fibrodysplasie (anomalie de la paroi) + hypokaliémie
Sujet âgé (+++) : athérome
Echographie rénale : asymétrie taille rénale (atrophie du côté sténosé)
Echo-doppler : baisse des résistances du côté sténosé
Artériographie faite pour confirmation et dans l’arrière pensée d’angioplastie
C – Adénome de Conn
•
•
•
•
•
HAP = hyperaldostéronisme primaire (HTA avec hypokaliémie par fuite rénale) Rénine basse et
aldostérone élevée
Tumeur bénigne de surrénale
Scanner surrénalien (coupes fines)
Scintigraphie (iodocholestérol)
IRM
D – Hyperphasie corénalienne
HAP = hyperaldostéronisme primaire (HTA avec hypokaliémie par fuite rénale) Rénine basse et aldostérone
élevée
E – Phéochromocytome
•
•
•
•
•
•
Tumeurs bénigne (mais parfois maligne) de la surrénale. Doser les catécholamines urinaires
(métaneptrine +++)
HTA paroxystique ou permanente
Triade : céphalée, palpitions, sueurs fréquentes
Scanner surrénalien (possible éclopie)
Scintigraphie MIBG = MéthylIonoBenzylGuanidile
IRM
IV – Traitement
•
•
•
•
Règles d’hygiène :
o Apport raisonnable de sel (8 – 10 g)
o Limiter, arrêter le tabac
o Lutter contre l’obésité → activité physique
o Moins d’alcool
Diurétiques :
o De l’anse : tels furosémide (Lasilix*) réservé plutôt pour les insuffisants rénaux et
cardiaques
o Thiazidiques : utilisation +++ dans l’HTA : hydrochlorotiazide
o Epargneurs de K+ réservés à l’HTA avec hypokaliémie e hyperaldostéronisme I :
spironalactone
Bêtabloquants :
o Baisse du débit cardiaque et des résistances périphériques : bétaxolol, acébutolol, aténolol
o Contre indication relative : asthme, insuffisance cardiaque sévère, diabète, artérite
o Effets secondaires : trouble de la conduction cardiaque, impuissance, asthénie
Anti – HTA sympathique :
o Baisse du tonus sympathique
o Exemple : clonidine, rilmendine (Catapressan* et Hypérium*)
o Urapidil (Médiatensyl* ou Eupressyl*) : central et périphérique
•
•
•
•
•
Vasodilatateurs directs → utilisation rare
o Exemple : dihydralazine (Nepressol*)
o Minoxidil (Lonoten*) → hyperpilosité
Inhibiteurs calciques :
o Relâchement des fibres musculaires artérielles en bloquant les canaux calciques
o 2 groupes :
ƒ Dihydropyridines (Loxen*, Lercan*, Amlor*)
ƒ Non dihydropyridines (Tildiem*, Isoptine*)
ƒ Effets secondaires : OMI, flushs
Alpha bloquants :
o Prazozine (Alpress*)
IEC = Inhibiteur de l’Enzyme de Conversion :
o Intérêt dans l’HTA mais également dans l’insuffisance cardiaque, néoprotection
o Exemple : Ramipril, Enalapril (Triatec* et Renitec*))
o Effets secondaires : toux (10 %) hyperkaliémie, insuffisance rénale aigue si sténose
artérielle rénale
Inhibiteur récepteur angiotensine 2 si IEC non supportés :
o Losartan (Cozaar*)
o Même effets secondaires que les IEC sauf toux
Téléchargement
Explore flashcards