Oral

advertisement
Oral
Emission télévisée :
G : Bonjour à tous et bienvenue pour ce nouveau numéro de L’équipe de la science
Aujourd’hui nous allons parler de votre corps, notamment pour vous les sportifs. Savez-vous
comment fonctionne-il et comment vous pouvez ou vous ne pouvez pas l’aider. Pour m’aider
dans ma tâche, je reçois aujourd’hui Philipe nutritionniste sportif. Bonjour Philippe.
T : Bonjour Jean-Michel.
G : Tout d’abord saviez-vous qu’il existe plusieurs sortes de muscle. Il y a les muscles lisses,
que l’on trouve notamment dans nos vaisseaux sanguins ou dans d’autres organes tel que
aussi les muscles l’intestin. Il y a striés, il en existe deux sortes, les muscles striés cardiaque
et les muscles striés squelettiques. Ce sont ces derniers qui servent à faire bouger votre
corps du mouvement le plus simple comme bouger un doigt au mouvement plus compliqué
comme faire du saut à la perche. Philipe dites en nous un peu plus sur le fonctionnement des
ces muscles.
T : Et bien Jean-Michel c’est très simple. Nos muscles sont composés de fibres musculaires
elles même composés de myofibrille. C’est dans ces myofibrilles que la contraction du
muscle se déroule. Tout d’abord il deux sortes de filament, les filaments épais ou myosione
reliés à la ligne M, c’est elle qui bouger afin que la contraction est lieu. Ces myosines doivent
se lier au filament fin ou actine. Sur ces filaments d’actine on trouve aussi de la
tropomyosione et de la troponine.(présentation de la contraction) Voila comment
fonctionne nos muscles.
G : Merci Philippe. Après cette présentation des muscles, nous allons maintenant parler des
différents types de nutrition musculaire. Nous allons nous intéresser aux plus utilmisés
d’entre eux à savoir la créatine, les protéines et les stéroïdes. Attention toutefois à ne pas
confondre nutrition musculaire et produits dopants, en effet ici, seul les stéroïdes sont
considérés comme des produits dopants. Nous allons commencer avec les protéines.
T : Les protéines sont des molécules synthétisées à partir de l’atome de carbone par le corps
humain, mais il ne peut pas les fabriquer depuis le CO2 de l’atmosphère. Il a donc besoin de
consommer des aliments qui contiennent cet atome pour pouvoir fabriquer ses protéines.
Les protéines sont des molécules très longues, c’est une chaine d’acides aminés. Elles sont
partout, dans le sang, les organes, les muscles et les hormones. Les protéines sont donc
indispensables au bon fonctionnement du corps. Les meilleures protéines sont celles de
sources animales car elles sont riches en acides aminés divers.
G : Merci Philippe pour votre petit résumé, et nous allons voir que les protéines peuvent
jouer un rôle très important dans la nutrition musculaire. Lors d’un effort musculaire, les
fibres qui constituent les muscles se brisent. Et ces fibres ont besoin de protéines pour se
réparer. Plus on casse de fibres plus le besoin en protéines sera important. C’est pour cela
que les personnes qui pratiquent la nutrition musculaire utilisent des protéines en poudre
afin d’avoir un apport plus important sans ingérer les graisses etc qui se trouve dans la
viande ou les produits laitiers. Une personne sédentaire a besoin de manger 1g/kg/jour de
protéines soit une personne de 70kg doit manger environ 70g de protéines par jours. Alors
qu’une personne qui pratique le culturisme doit en absorber 3 à 4g/kg/jour, ce qui équivaut
a manger 15 à 20 steak par jour et qui est donc impossible. D’où l’intérêt de compléter avec
des protéines en poudre. Les protéines en poudre sont tous simplement composées de lait
déshydraté, dégraissé, écrémé, délactosé puis aromatisé. Nous allons maintenant parler des
stéroïdes, qui sont des moyens de nutrition bien différents des protéines. Philippe, je vous
laisse la parole.
T : Tout à fait, comme vous l’avez dit Jean-Michel, les stéroïdes anabolisants sont considérés
comme produits dopants. Le corps produit lui-même des stéroïdes, la testostérone,
l’hormone de croissance etc... Ils permettent de faire évoluer le corps au cours de
l’adolescence notamment. Certaines personnes comme les culturistes, qui pratiquent la
musculation en compétition, s’injectent des stéroïdes par seringue afin de faire augmenter
leur masse musculaire de façon impressionnante. Ces pratiques abiment énormément les
reins, le cœur et le foie. Dans presque tout les cas, ces personnes voient leur santé se
dégrader à toute vitesse.
G : Pour vous donner un exemple, le fait de s’injecter des stéroïdes, c’est comme si vous
mettiez de la nitroglycérine dans le réservoir de votre voiture en plus de l’essence. Certes la
voiture sera bien plus rapide, mais sa durée de vie sera largement réduite. Nous allons
maintenant passer à la créatine.
T : La créatine est avant tout une source d’énergie.
Téléchargement