DM SPE correction. Présentation du sujet : dans ce sujet, il faut

publicité
DM SPE correction.
Présentation du sujet : dans ce sujet, il faut envisager le devenir des produits de la photosynthèse lors de
la formation des graines d’un épi de maïs. Or nous savons qu’une graine de maïs est essentiellement
constituée d’amidon et n’est pas un organe photosynthétique. Comment une graine peut-elle synthétiser
de l’amidon ?
Saisie
Document 1
a)Dans ce document, on suit l’évolution de la
teneur des différents glucides dans les feuilles de
maïs exposées à la lumière.
Après 12 heures d’obscurité, les taux de glucides
sont très bas
La teneur globale en glucides
- Augmente fortement pendant les premières
heures d’exposition ( 12%)
- Puis moins fortement les heures qui suivent.
Parmi ces glucides,
- C’est surtout la teneur en saccharose qui
augmente le plus rapidement atteint un palier au
bout de quelques heures.
- L’amidon augmente plus lentement et atteint un
max au bout de 24 heures.
b) La nuit, la concentration en Glucides diminue
très rapidement :
-Le saccharose et l’ amidon diminue le plus
respectivement d’environ 7% et 5%.(jusqu’à
devenir nul pour l’amidon)
Document 2
On suit l’évolution de la teneur en glucides d’un
grain de maïs en cours de croissance.
On constate que 15 jours après la fécondation, la
concentration en amidon ne cesse d’augmenter et
atteint 80% de la matière sèche en 25 jours puis se
stabilise autour de cette valeur.
En revanche pendant la même période, la teneur en
saccharose et sucres réducteurs diminue passant de
10% de M.S à 2à 3%de M.S.
Document 3
On suit l’évolution de la teneur des sucres solubles
(saccharose, glucose,fructose ...) qui circulent dans
la tige de maïs.
On observe que l’amidon ne circule pas dans la
tige,
On constate que quelques jours après la
fécondation, la teneur en sucres solubles augmente
fortement, cette teneur est maximale 20 jours après
la fécondation.
Connaissances +interprétation
Donc l’évolution de la concentration des glucides
n’est pas la même selon les glucides et la lumière
est indispensable à leur synthèse.
Nous savons que les glucides sont produits dans
les feuilles par photosynthèse, (organe
photosynthétique) on peut donc supposer que la
journée ,les feuilles synthétisent des glucides et la
nuit ,les glucides disparaissent des feuilles.
Nous savons que le saccharose est un sucre simple,
produit de la photosynthèse, tandis que l’amidon
est un polymère de sucre simple, une grosse
molécule de stockage des sucres donc on peut
supposer que le saccharose produit peut-être
stocké temporairement sous forme d’amidon dans
les feuilles
Puis on peut se demander ce que deviennent ces
produits de la photosynthèse :
Utilisés pour le développement des feuilles ? ou
exportés vers d’autres parties de la plante ?
Nous savons que la graine est un lieu de stockage
des matières organiques qui permettront la
croissance d’un nouveau plant lors de sa
germination,
Nous pouvons donc dire que la graine en
croissance stocke des sucres sous forme d’amidon
l’évolution opposée et symétrique constatée laisse
supposer que cet amidon se synthétise à partit des
sucres simples qui seraient apportée des zones
photosynthétiques puisque nous savons que la
graine n’est pas un organe photosynthétique.
Nous avons que l’amidon, macromolécule n’est pas
soluble, il ne peut circuler.
Ce sont donc bien les sucres solubles, produits par
la photosynthèse, qui circulent dans la tige et vont
aller, pour certains, alimenter les graines de maïs et
permettre la constitution des réserves en amidon.
Les parties non-chlorophylliennes de la plante sont
alimentées par un système de circulation de la sève
élaborée, contenant les produits de la
photosynthèse.
Mise en relation :
En mettant en relation les données des trois documents nous pouvons expliquer le devenir des
produits de la photosynthèse et comment s’effectue la croissance d’une graine de maïs (nonchlorophyllienne) qui ne peut pas réaliser la photosynthèse.
Nous avons établi dans le document 1 que les feuilles, en présence de lumière, réalisaient la
synthèse de différents glucides et notamment un sucre soluble : le saccharose, la photosynthèse. Ces
sucres peuvent être stockés de façon réversible dans les feuilles au cours de la journée sous forme
d’amidon (polymère de sucres simples). A l’obscurité l’hydrolyse de l’amidon libère des sucres simples,
solubles.
Comme pour d’autres sucres solubles (exemple sucres réducteurs), ils vont circuler dans la tige
en passant par les vaisseaux conducteurs de la sève élaborée (document 3) et gagner la graine en
formation où ils vont être stockés sous forme d’amidon (doc2)
L’apport permanent de sucres simples ( synthétisés au niveau des feuilles) dans les graines
explique que leur teneur reste stable ou diminue peu pendant la croissance des graines. La graine de
maïs constitue un organe de réserve dont l’amidon sera utilisé par l’embryon au moment de la
germination.
Schéma bilan
Graine:
Glucides simples

AMIDON

Glucides simples

GERMINATION
Lumière
Feuille :
PHOTOSYNTHESE

Glucides simples

AMIDON
Tige:
CIRCULATION

Glucides simples
(sève élaborée)
Téléchargement
Random flashcards
Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Créer des cartes mémoire