Concept de risques

publicité
Concept de risques
Espérance de vie ne cesse d’augmenter
Hypersensibilité au risque peut s’expliquer par la surmédiatisation des affaires et
catastrophes naturelles à travers le monde. Cette hypersensibilité amène à s’interroger
sur la science elle-même. Désormais elle apparait comme source de certains risques.
Nous avons basculé dans des « sociétés du risque ». Sans les progrès de la science pas
de catastrophes nucléaires, pas de marées noires…
Hypersensibilité au risque -> développement de calcul des probabilités et donc des
mécanismes d’assurance dans nos sociétés modernes.
Les populations on été assurées progressivement contre des risques sociaux : vieillesse,
pauvreté, chômage…
Cette « assurantialisation » s’est poursuivie par la mise en risque des actes d’agressions,
de vols, des accidents de la circulation, des inondations, des menaces qui pèsent sur la
ménagère ou sur le bricoleur, enfin des intoxications alimentaires.
Pas de risque sans une appréciation probabiliste. En cela la notion de risque diffère de
celle de danger.
Un danger est une menace réelle alors que le risque exprime une probabilité.
Les risques constituent une menace pour les êtres humains et ce à quoi ils sont attachés.
Associés à la notion d’évènement, le risque se définit comme une entité à deux
dimensions : probabilité et conséquences. Mesure d’un danger associant une mesure de
l’occurrence d’un évènement indésirable et une mesure de ses effets ou conséquences.
Le danger est une propriété ou une capacité intrinsèque, par laquelle une chose est
susceptible de causer un dommage. Par chose on entend matière, matériels, méthodes et
pratiques de travail. Par dommage on désigne le degré ultime du risque, sa gravité
maximale.
Le danger est un état qui menace l’intégrité physique des personnes. Il y a danger ou
nuisance quand un matériel, un matériau, un produit, un mode opératoire, une
organisation est capable de provoquer un dommage immédiat ou différé
La notion de risque c’est la rencontre entre l’homme et le danger. Le risque est le
résultat de l’exposition à un phénomène dangereux, à un danger. Il y a accident lorsque
l’individu, exposé à un danger, entre en contact avec ce danger.
Le risque est la prise en compte d’une exposition à un danger, un préjudice ou autre
évènement dommageable, inhérent à une situtation ou une activité. Il se définit par la
probabilité de survenue de cet évènement et par l’ampleur des conséquences. Il peut
1
être appliqué à une personne, une population, des biens, l’environnement ou le milieu
naturel.
La sécurité est un état d’esprit d’une personne qui se sent tranquille et confiante. C’est
le sentiment, bien ou mal fondé, d’être à l’abri de tout danger et risque ; il associe
calme, confiance, quiétude, sérénité, tranquillité, assurance, sureté.
Risques et activités humaines :
Le risque fait partie de la vie. Présent dans toues les activités humaines.
Classés en 5 grandes catégories : naturels, technologiques, industriels, sanitaires,
biologiques, domestiques, routiers et urbains.
La prise de risque est liée à la recherche d’un bénéfice dans l’activité réalisée.
Elle est souvent une condition de la performance. Dans tous les domaines prendre des
risques peut permettre d’augmenter la performance.
Notion de risque acceptable :
Le risque est une construction sociale. L’acceptabilité du risque comporte 3 dimensions :
- acceptabilité sociétale = sociologie du risque. Risque davantage acceptable lorsqu’il est
choisi et non subi
- acceptabilité du risque technique par le médecin renvoie à l’idée d’un risque calculé sur
les bases scientifiques en fonction d’un rapport bénéfice / risque
- acceptabilité du risque par le patient
La prise de risque est indissociable de l’activité humaine. En santé ne pas prendre de
risque conduirait à ne pas soigner, donc un risque pour le patient.
La démarche de gestion des risques vise à concilier la prise de risque avec la maitrise
des dangers qui l’accompagnent et donc de rendre le risque acceptable
Elle recherche un équilibre entre le bénéfice attendu et le risque accepté.
Incertitude :
Certaines configurations de l’environnement peuvent provoquer des situations
dangereuses qui débouchent sur des risques. La réalisation du risque reste potentielle et
non avérée. Pour ce risque non mesurable on utiliser l’appellation d’incertitude ou d’aléa.
Le principe de précaution peut s’appliquer à des situations ou les données scientifiques
manquent pour qualifier la hauteur ou nature du danger.
2
Principe de précaution :
Principe d’action qui nous incite, face à des dommages potentiels graves et ce dans un
contexte d’incertitude scientifique, à prévenir le danger sans attendre d’avoir levé
l’incertitude.
Le principe de précaution est entré dans le droit positif français avec la loi Barnier de
1995.
Facteur de risque :
On appelle facteur de risque ce qui modifie le niveau de risque. Dans le domaine de la
santé cela correspond à la présence chez l’individu de certains facteurs qui augmentent
la possibilité de développer une maladie donnée.
Ils sont de 2 natures :
- exogènes
- endogènes
Ils peuvent être liés aux différents intervenants, méthodes de travail utilisées, aux
équipements et consommables, environnement, information, organisation
Sécurité environnementale :
Ressources essentielles comme : l’oxygène, la nutrition, l’eau potable, la température et
l’humidité
Dangers physiques : accidents domestiques, violence, transmission de gènes pathogènes,
pollution, terrorisme
Risques sanitaires : origine industrielle, menace terroriste, risque de blessure avec les
bombes à fragmentation disséminée, d’origine biologique, risque d’attentat chimique.
Facteurs de risque individuels :
- mode de vie
- troubles de la mobilité
- troubles sensoriels ou de la communication
- ignorance de la sécurité
Risques encourus dans l’établissement de soins :
- erreurs médicales
- risque d’allergie
- accident lié au patient
- accidents liés aux soins
- accidents liés au matériel
- risque de maltraitance
- risque de fugue
3
Risque et santé :
Il existe 2 types de risques dans les établissements
- risques réglementés : incendie, construction, anesthésie, utilisation de produits
sanguins labiles, infection, médicaments, dispositifs médicaux, pharmacovigilance,
hémovigilance…
- risques non réglementés : erreurs, oublis, recopiage, non encadrement des
novices, manque de vigilance
Définitions :
Signal = aussi appelé évènement sentinelle, est un évènement paraissant anormal au
cours d’une procédure
Situation à risque = situation dans laquelle une personne ou une organisation est
exposée à un phénomène dangereux ou potentiellement dangereux. Elle est consituée de
signaux.
Evènement indésirable ou incident critique = terme issu du domaine de la
pharmacologie « manifestation potentiellement nocive et non recherchée »
Dommage = détérioration physique ou morale, directe ou indirecte, consécutive à un
évènement indésirable.
Démarche de prévention = consiste à éviter les risques avant qu’ils en se produisent
Démarche de protection : se trouve en aval – consiste à limiter la gravité des risques
Dans l’évaluation des risques il y a 3 éléments importants :
- la fréquence
- la gravité
- la criticité : niveau acceptable, limite ou inacceptable
4
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire