Traitements biologiques - Crohn et Colite Canada

advertisement
TRAITEMENTS
BIOLOGIQUES
Dérouter les messagers
moléculaires
À PROPOS DE CROHN ET
COLITE CANADA
TRAITEMENTS
BIOLOGIQUES
Crohn et Colite Canada désire vous
accompagner dans votre quête d’information.
Notre mission reflète notre détermination à
trouver un traitement curatif contre la maladie
de Crohn et la colite ulcéreuse et à améliorer
la vie des enfants et des adultes souffrant de
ces maladies chroniques.
Nous nous sommes également engagés à
vous aider à mieux connaître la maladie de
Crohn et la colite ulcéreuse. Nos brochures
d’information à l’intention des patients peuvent
vous aider à prendre des décisions éclairées.
La connaissance est souvent essentielle à une
gestion adéquate de votre santé.
Veuillez consulter le site crohnetcolite.ca pour
obtenir la liste complète des brochures à
l’intention des patients. Vous pouvez soit les
télécharger, soit communiquer avec la section
de Crohn et Colite Canada de votre localité
qui vous en fera parvenir un exemplaire par la
poste sans frais!
La présente brochure porte sur les
traitements biologiques. Ces derniers font
partie des différentes options de traitements
médicaux qui aident les patients à gérer leur
maladie.
Une des avenues les plus prometteuses reliées à la
recherche sur les maladies inflammatoires de l’intestin
(MII), lesquelles comprennent la maladie de Crohn et la
colite ulcéreuse, réside dans le domaine des traitements
biologiques. Aussi connus sous le nom de biothérapie,
les produits biologiques utilisés dans le contexte des MII
sont des médicaments qui ont été formulés pour cibler
une activité spécifique du système immunitaire.
Pour bien comprendre le fonctionnement des
traitements biologiques, il faut revenir sur les processus
inflammatoires en cause dans la maladie de Crohn et la
colite.
INFLAMMATION ET
IMMUNITÉ DANS LE
CONTEXTE DE LA MALADIE
DE CROHN ET DE LA COLITE
MÉDICAMENTS POUR
TRAITER LA MALADIE DE
CROHN ET LA COLITE
Si vous vivez avec la maladie de Crohn ou la colite, vous
connaissez probablement le terme « inflammation ».
Mais de quoi s’agit-il en fait?
Plusieurs médicaments sont prescrits pour maîtriser
l’inflammation. Il existe cinq types, ou catégories, de ces
médicaments :
L’inflammation est la réponse normale et naturelle
de l’organisme à des facteurs comme les lésions, les
infections (p. ex. celles causées par les bactéries et les
virus), certains types de stress et la douleur. N’importe
lequel de ces éléments déclencheurs produira une
activité inflammatoire au site de la lésion, ainsi que dans
votre système vasculaire (veines, artères, circulation
sanguine) et votre système immunitaire.
1. AMINOSALICYLATES
Lorsque l’inflammation se manifeste (peu importe la
raison), les cellules présentes dans la zone considérée
libèrent des substances chimiques qui agissent
comme un appel d’urgence 911. Ces signaux aident
l’organisme à traiter la lésion au site considéré. Il
s’ensuit, dans la zone, de l’enflure qui peut entraîner
de la douleur et de la chaleur; c’est ce qu’on appelle
l’inflammation. L’inflammation, à court terme,
est essentielle en vue de la réparation des tissus
endommagés, de la protection contre d’autres lésions
et de la guérison de la zone touchée.
Pour des raisons que nous ne comprenons pas encore
complètement, le système immunitaire n’arrive parfois
pas à « éteindre » sa fonction après sa réponse initiale.
Lorsqu’elles ne sont pas désactivées, les réponses
inflammatoires qui, à l’origine, avaient contribué à la
réparation des tissus endommagés, commencent à
endommager des tissus sains. L’état qui en résulte est
une affection connue sous le nom de maladie d’origine
immunologique. La maladie de Crohn, la colite, l’arthrite
rhumatoïde et la sclérose en plaques, entre autres, sont
des maladies de ce type.
Les symptômes de la maladie de Crohn et de la colite
sont associés à une inflammation continue du tube
digestif et de sa paroi interne. Des douleurs abdominales
intenses, de la diarrhée, des nausées, des vomissements
et de la fatigue sont signe que le système immunitaire est
détraqué et qu’il attaque des tissus sains.
• Généralement prescrits pour les attaques
bénignes de MII, plus particulièrement
dans le cas de la colite ulcéreuse
• Aident à réduire le risque de rechute
chez les personnes atteintes de colite
2. GLUCOCORTICOÏDES (STÉROÏDES)
• Prescrits pour les attaques allant
de modérées à graves
• Ne sont pas utilisés pendant de longues
périodes ou pour la prévention des rechutes
• Inhibent la réponse immunitaire dans
l’ensemble de l’organisme
3. IMMUNOSUPPRESSEURS ET
IMMUNOMODULATEURS
• Utilisés pour les traitements de longue durée et
pour aider à réduire l’utilisation des stéroïdes
• Aident à empêcher les rechutes chez les
personnes atteintes de la maladie de Crohn
• Inhibent la réponse immunitaire dans
l’ensemble de l’organisme
4. ANTIBIOTIQUES
• Parfois utilisés pour le traitement des
patients atteints de la maladie de Crohn
• Prescrits lorsqu’un patient souffre d’un
abcès, de fistules ou d’une infection
5. PRODUITS BIOLOGIQUES
Nous aborderons les traitements biologiques en
détail à la section suivante.
Si vous désirez avoir plus d’informations sur les autres
catégories de médicaments mentionnés plus haut,
veuillez vous reporter à notre brochure intitulée Santé
sur ordonnance.
QUE SONT LES PRODUITS
BIOLOGIQUES?
TRAITEMENTS BIOLOGIQUES
DONT L’UTILISATION EST
APPROUVÉE
Un produit biologique est un médicament obtenu à
partir de cellules vivantes. Les vaccins, l’insuline et les
anticorps monoclonaux constituent tous des exemples
de produits biologiques. Ils présentent souvent des
structures moléculaires complexes et de grande
taille. Compte tenu de la complexité des opérations
reliées à la fabrication des produits biologiques à
partir de cellules vivantes, le coût de ces produits est
souvent plus élevé et ils sont relativement difficiles à
reproduire de manière précise comparativement aux
médicaments classiques (« médicaments à petites
molécules »), qui comportent des structures chimiques
simples. Habituellement, les produits biologiques sont
administrés par injection sous-cutanée ou intraveineuse.
Le tableau qui suit décrit les produits biologiques utilisés au
Canada pour le traitement de la maladie de Crohn et de la
colite, ainsi que leur méthode d’administration spécifique.
Les médicaments biologiques actuellement approuvés
pour le traitement de la maladie de Crohn et de la colite
au Canada ont été élaborés pour cibler des molécules
spécifiques à l’intérieur des processus inflammatoires,
en vue de la maîtrise de l’inflammation.
Les traitements biologiques peuvent servir à cibler
différentes portions des réponses immunitaires en vue
de la maîtrise de l’inflammation. Par exemple, cela peut
consister à absorber certains des signaux inflammatoires
ou encore à empêcher certaines cellules de se rendre
aux zones enflammées de l’intestin, afin de permettre à
ce dernier de guérir.
Traitements biologiques anti-TNF
Un des signaux en cause dans l’inflammation chez les
gens atteints de la maladie de Crohn et de la colite
porte le nom de facteur de nécrose tumorale alpha (ou
TNF-alpha). Les traitements biologiques qui bloquent
lesdits signaux sont donc, de manière non étonnante,
connus sous le nom de traitements anti-TNF.
Nom
Utilisation
Administration
Nom
générique :
Adalimumab
Traitement de la maladie
de Crohn de modérée
à grave chez les adultes
et les enfants et de la
colite chez les adultes. Ce
produit est utilisé chez
les patients qui n’ont pas
bien réagi aux traitements
classiques.
Par injection
sous-cutanée
Traitement de la maladie
de Crohn de modérée à
grave chez les adultes et
les enfants et de la maladie
de Crohn avec fistulisation.
Par
intraveineuse
Nom
commercial :
Humira®
Type :
Anti-TNF
Nom
générique :
Infliximab
Nom
commercial :
Remicade®
Type :
Anti-TNF
Nom
générique :
Golimumab
Nom
commercial :
Simponi®
Type :
Anti-TNF
Nom
générique :
Vedolizumab
Produits biologiques à base de bloqueurs d’intégrine
α4β7 ou inhibiteurs sélectifs des molécules d’adhésion
Nom
commercial :
Entyvio®
Ces médicaments biologiques tentent de bloquer le
déplacement de certaines cellules inflammatoires vers
les zones enflammées de l’intestin, ce qui permet à ce
dernier de guérir.
Type :
Bloqueur
d’intégrine
Traitement de la colite de
modérée à grave chez les
adultes et les enfants.
Ce produit est utilisé chez
les patients qui n’ont pas
bien réagi aux traitements
classiques.
Traitement de la colite
de modérée à grave chez
les adultes. Ce produit
est utilisé lorsque les
médicaments classiques
pour le traitement de
la colite n’ont pas bien
fonctionné ou que le
patient ne les tolère
pas bien, ou chez les
patients qui affichent une
dépendance à l’égard des
stéroïdes.
Par injection
sous-cutanée
Traitement de la colite
de modérée à grave chez
les adultes. Ce produit
est utilisé lorsque les
médicaments classiques
pour le traitement de
la colite n’ont pas bien
fonctionné ou que le
patient ne les tolère pas
bien, ainsi que chez les
patients qui n’ont pas bien
réagi à l’infliximab.
Par
intraveineuse
COMMENT PRENDRE
CES MÉDICAMENTS
L’adalimumab peut être autoadministré par injection
sous-cutanée, au moyen d’un dispositif d’injection
semblable à l’EpiPen utilisé par les personnes qui
souffrent d’allergies, ou d’une seringue pré-remplie,
toutes les deux semaines. L’adalimumab doit être
conservé au frais. Exceptionnellement, par exemple au
cours d’un voyage, le médicament peut être conservé
à la température ambiante (25 °C) pendant 14 jours
maximum. Le produit doit être utilisé dans les 14 jours
même s’il est remis au réfrigérateur, sinon vous devez
le jeter. Les patients peuvent contacter le programme
de soutien aux patients AbbVie Care pour prendre
rendez-vous avec une infirmière qui fera l’injection,
recevoir une formation à l’emplacement de leur
choix, obtenir de l’aide par rapport aux problèmes de
remboursement, se faire délivrer une lettre pour leurs
voyages ou obtenir des conseils concernant le fait de
voyager avec des médicaments.
Les perfusions d’infliximab sont, la plupart du temps,
administrées à une clinique BIOADVANCE® sous la
supervision d’une infirmière, mais elles peuvent parfois
l’être chez votre médecin. Le dosage est fondé sur
le poids du patient; ainsi, la dose varie d’un patient
à l’autre. Une fois que le patient entame la thérapie
d’entretien, les séances de perfusion par intraveineuse
ont lieu environ toutes les huit semaines, chaque
séance durant environ deux heures. Un coordonnateur
BIOADVANCE® aide les patients à résoudre les
problèmes reliés à la couverture des médicaments, à
trouver une clinique adéquate et à prendre rendezvous à cette dernière ainsi qu’à faire les arrangements
nécessaires relatifs aux déplacements et voyages au
besoin.
Le golimumab peut être autoadministré par injection
sous-cutanée, au moyen d’un dispositif d’injection
semblable à l’EpiPen utilisé par les personnes qui
souffrent d’allergies, ou d’une seringue pré-remplie,
toutes les quatre semaines pendant la thérapie
d’entretien. Si les patients le préfèrent, ils peuvent
contacter le programme de soutien intégré aux patients
BIOADVANCE® pour prendre rendez-vous avec une
infirmière qui fera l’injection ou recevoir une formation
à l’emplacement de leur choix. Le golimumab doit être
conservé au frais jusqu’à son utilisation.
Les perfusions de vedolizumab sont administrées à
l’une des cliniques du réseau YOURVANTAGE™, sous
la supervision d’une infirmière. Une fois que le patient
entame la thérapie d’entretien, les séances de perfusion
par intraveineuse ont lieu environ toutes les huit semaines,
chaque séance durant environ 30 minutes. Si vous
prévoyez voyager pendant une période prolongée,
YOURVANTAGE™ peut vous aider à trouver une
clinique dans la région où vous vous rendrez au Canada
et vous aider à faire les arrangements nécessaires.
Si vous souffrez d’une MII allant de modérée à
grave et que votre médecin envisage le recours à un
médicament biologique pour la traiter, vous devez
discuter avec lui afin de déterminer le médicament qui
serait le plus approprié pour vous. Il n’est pas conseillé
de changer de traitement biologique si celui que vous
prenez fonctionne bien pour vous; ainsi, il vaut mieux
commencer par le traitement le plus approprié pour
vous dès le début.
De plus, les programmes de soutien aux patients,
proposés par les sociétés pharmaceutiques qui
fabriquent les traitements biologiques, offrent
différents degrés d’options de service aux patients.
Ces programmes comprennent une vaste gamme
de mesures de soutien, y compris des services de
coordination des injections ou des perfusions et
la recherche d’options de remboursement de ces
médicaments.
Vous mettez fin à votre traitement biologique?
Lorsque le médicament biologique permet de garder
votre maladie en rémission, les directives actuelles
sont de continuer à le prendre, de respecter les doses
prescrites et de prendre le médicament aux moments
prévus. Veuillez demander conseil à votre médecin
avant de mettre fin au traitement ou de réduire le
nombre de doses.
EFFETS SECONDAIRES
COURANTS
EFFETS SECONDAIRES
RARES, MAIS POSSIBLES
Il est important de savoir qu’il y a des avantages et des
risques reliés à la prise de chaque médicament. Du côté
des avantages se situent les effets positifs, recherchés
par votre médecin, qui visent à vous aider à mieux vivre
avec votre MII. Du côté des risques se trouvent les effets
secondaires indésirables que vous pourriez éprouver.
La prise de médicaments biologiques anti-TNF a
été associée à un risque minime, mais d’une gravité
certaine. Ces médicaments peuvent réactiver une
infection tuberculeuse concomitante chez les patients
qui les prennent. En conséquence, les patients ne
doivent pas commencer à prendre ces médicaments
sans avoir subi un test pour la tuberculose, car si vous
souffrez d’une tuberculose latente, les traitements
biologiques pourraient potentiellement réactiver la
maladie.
Lorsque vient le temps de prescrire un médicament, il
faut évaluer soigneusement les avantages qu’il procure
par rapport aux risques dont il est assorti. Si vous sentez
que les effets secondaires sont difficiles à supporter,
malgré que le médicament ait ses bienfaits, vous devriez
en parler à votre médecin et convenir avec lui d’un
autre dosage. Un équilibre doit être atteint pour que
vous puissiez maîtriser vos symptômes. N’arrêtez pas la
prise de vos médicaments avant d’avoir consulté votre
médecin et d’avoir discuté avec lui d’autres options, car
cela pourrait entraîner des poussées actives de votre
maladie.
Le profil d’innocuité des anti-TNF est bien établi. Voici
des exemples de leurs effets secondaires :
• rougeurs, enflures, ecchymoses et/ou irritations
au site d’injection ou de ponction intraveineuse
(réactions allergiques);
• éruptions cutanées sur certaines parties du corps;
• infections de tous types, y compris infections des
voies respiratoires supérieures, de la peau, des voies
urinaires, etc.;
• frissons, fièvres et douleurs musculaires.
Étant donné que les médicaments biologiques
affaiblissent vos réactions immunitaires, des cas
d’infections, dont certains graves, ont également
été signalés par des personnes prenant de tels
médicaments. Si vous éprouvez tout symptôme associé
à une infection générale comme de la fièvre, de la
fatigue ou une toux, vous devriez communiquer avec
votre médecin.
Les personnes souffrant du VIH, du SIDA, de la
leucémie, d’un lymphome ou d’une insuffisance
cardiaque, ou encore qui ont subi une greffe d’organes,
ne sont généralement pas considérées comme de bons
candidats pour la prise de médicaments biologiques.
Dans de rares cas, les personnes qui prenaient des
médicaments biologiques anti‑TNF ont contracté des
maladies du sang, des maladies du système nerveux
et un cancer du système lymphatique (lymphome).
Même si ces cas sont extrêmement rares, ils surviennent
toutefois plus fréquemment chez les patients prenant
ces médicaments que dans la population générale.
Par exemple, de quatre à six patients sur 10 000
ont contracté un lymphome en prenant un produit
biologique comparativement à deux ou trois personnes
sur 10 000 qui ne prenaient pas un médicament
semblable.
APPROCHES EN MATIÈRE
DE TRAITEMENT
Voici deux approches actuellement utilisées pour la
gestion de la maladie de Crohn et de la colite :
1. Le moment idéal pour le recours aux médicaments
biologiques dans le cadre de votre traitement –
une approche personnalisée :
L’approche conventionnelle à l’égard de la prise
en charge de la maladie de Crohn et de la colite
consiste à utiliser des aminosalicylates et des
stéroïdes comme première ligne de défense.
Si l’effet de ces deux médicaments n’est pas
concluant, la prise d’un médicament plus puissant,
en l’occurrence des immunosuppresseurs, est
conseillée. Si les résultats se font toujours attendre, il
faut passer de nouveau à une puissance supérieure,
en l’occurrence des traitements biologiques.
Dans le cadre de l’approche en matière de
traitement personnalisé préconisée par votre
médecin, un patient répondant à certains critères
particuliers amorce un traitement fondé sur
des immunosuppresseurs et des médicaments
biologiques au moment où cela est recommandé
et on ne passe pas nécessairement à une vitesse
supérieure lorsque certains traitements ont échoué.
On mène actuellement des travaux de recherche
ayant pour objet de déterminer si cette forme
accélérée de traitement est plus efficace pour la
santé à court terme et à long terme des patients
atteints de la maladie de Crohn et de la colite, mais
les renseignements dont on dispose en ce moment
laissent penser que le traitement au moyen de
produits biologiques à un stade plus précoce permet
probablement de prévenir de manière plus efficace
les complications et les dommages intestinaux.
Il faut garder à l’esprit que la couverture à l’égard
des traitements biologiques varie d’un régime
d’assurance-médicaments à l’autre au Canada.
Veuillez consulter le bulletin sur les produits
biologiques qui figure dans notre site Web pour
plus de détails. Adressez-vous à votre assureur ou
à votre spécialiste en matière de remboursement
de frais médicaux/responsable de programme
de soutien pour connaître les exigences de votre
régime d’assurance-médicaments et pour savoir si
des médicaments biologiques prescrits par votre
médecin seront couverts.
2. Traitement combiné
Une autre approche en matière de traitement
consiste à combiner un immunosuppresseur avec
un traitement biologique; chez certains patients,
cette approche semble donner aux médicaments
une efficacité supérieure à celle que l’un ou l’autre
afficherait pris seul.
Nous voulons insister sur le fait que ces deux approches
sont envisageables uniquement dans le cas de
patients ayant fait l’objet d’un processus de sélection
rigoureux et répondant à certains critères. Discutez
avec votre gastroentérologue pour en savoir plus.
QUE NOUS RÉSERVE
L’AVENIR?
NOUS SOMMES LÀ
POUR VOUS
Produits biologiques ultérieurs
Crohn et Colite Canada espère que cette brochure sur
les traitements biologiques vous a été utile et qu’elle
vous a éclairé sur les subtilités de cette génération
de médicaments contre les MII relativement nouvelle.
Comme vous l’avez vu, les médicaments biologiques
offrent une toute nouvelle façon de traiter l’inflammation
chronique dont souffrent les personnes atteintes de la
maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse.
Alors que les protections par brevet viennent à expiration
pour les produits biologiques, les fabricants travaillent
à élaborer des produits biologiques ultérieurs (PBU),
médicaments qui sont semblables au produit biologique
innovateur. Actuellement, au Canada, aucun PBU n’est
approuvé pour le traitement de la maladie de Crohn
et de la colite. Toutefois, cela peut changer au fil de
l’évolution de la recherche et de la réglementation.
Au Canada, les PBU ne sont pas considérés comme
des médicaments biologiques génériques. Ils sont
considérés comme similaires, mais pas identiques, aux
médicaments biologiques innovateurs. À l’instar des
produits biologiques innovateurs, les PBU sont obtenus
à partir de cellules vivantes. Comme leurs structures
moléculaires sont de grande taille et que les processus
de fabrication employés pour les obtenir sont complexes,
il est difficile de réaliser des répliques exactes des
médicaments innovateurs. Les différences entre les PBU
et les médicaments innovateurs peuvent entraîner des
différences dans les effets cliniques.
Les personnes qui prennent des médicaments
biologiques innovateurs doivent être au fait des risques
et des avantages reliés au fait de passer à un PBU.
Dans certains cas, le passage à un tel médicament peut
causer la formation d’anticorps contre ces médicaments
qui feront en sorte que tant le PBU que le médicament
innovateur cesseront de fonctionner. Si vous envisagez de
recourir à un PBU, demandez conseil à votre médecin.
Nouveaux traitements
Les chercheurs trouvent constamment de meilleures
façons de traiter la maladie de Crohn et la colite. Non
seulement les chercheurs découvrent-ils de nouvelles
approches thérapeutiques, mais en plus, ils s’affairent
également à trouver de meilleures façons d’employer les
médicaments déjà utilisés pour combattre les MII.
Si un traitement biologique ne constitue pas le
traitement idéal pour vous, envisagez de parler à votre
gastro-entérologue d’une éventuelle participation de
votre part à l’un des nombreux essais cliniques offerts à
plusieurs endroits au Canada.
Nous avons espoir que les recherches en cours, qui
offrent toujours de meilleures façons de traiter les MII,
aboutiront un jour à la découverte d’un traitement
curatif. En attendant, Crohn et Colite Canada tient
des événements éducatifs dans l’ensemble du pays
pour vous renseigner sur une variété de sujets reliés
à la maladie de Crohn et à la colite. Vous pouvez
obtenir plus de détails sur notre organisme et sur
nos événements éducatifs en visitant notre site au
crohnetcolite.ca et en vous inscrivant à notre bulletin
électronique gratuit, Avoir du CRAN, parlons en!
À PROPOS DE CROHN
ET COLITE CANADA
Crohn et Colite Canada est le seul organisme national de
bienfaisance composé de bénévoles qui s’est donné pour
mission de trouver des traitements curatifs contre la maladie
de Crohn et la colite ulcéreuse et d’améliorer la vie des
enfants et des adultes atteints de ces maladies. Parmi les
organismes caritatifs en santé du monde entier, nous sommes
l’un des deux plus importants bailleurs de fonds destinés à la
recherche sur la maladie de Crohn et la colite. En effet, nous
avons investi plus de 88 millions $ dans la recherche sur ces
maladies à ce jour. Notre rôle consiste à transformer la vie
des personnes touchées par la maladie de Crohn et la colite
(les deux principales formes de maladies inflammatoires de
l’intestin) par la recherche, les programmes à l’intention des
patients, la défense des droits et la sensibilisation. Notre
campagne La maladie de Crohn et la colite – Mettez-y fin.
Pour la vie. nous permettra de recueillir 100 millions $ d’ici
2020 pour faire progresser notre mission.
Suivez-nous sur :
Facebook.com/crohnetcolite.ca
Twitter @getgutsycanada
YouTube @Getgutsy
Cette brochure est produite grâce à une
subvention pour l’éducation de :
Continental Press
Crohn et Colite Canada aimerait remercier les personnes suivantes
pour l’expertise et les commentaires qu’elles ont partagés avec
nous au cours de la rédaction de la présente brochure :
Pour plus de renseignements sur la maladie
de Crohn et la colite ulcéreuse, visitez
notre site Web au crohnetcolite.ca ou
téléphonez-nous au 1 800 387-1479.
Crohn et Colite Canada
600-60 St. Clair Avenue East,
Toronto, ON M4T 1N5
Tél. : 416 920-5035 | 1 800 387-1479
info@crohnetcolite.ca
Organisme de bienfaisance enregistré n° 11883 1486 RR0001
Septembre 2015
Dr Anthony Otley, IWK Health Centre; Dr Remo Panaccione, Université de
Calgary; Dr Mark Silverberg, Hôpital Mount Sinai, Université de Toronto; Dr
Eric Benchimol, FRCPC, CHEO; Joan Heatherington, infirmière praticienne
autorisée (EP), MN, spécialisée dans le domaine des maladies inflammatoires
de l’intestin de l’Alberta Health Services et accréditée ACNP.
Téléchargement