Lexique des mots clés - CRDP de l`académie de Montpellier

advertisement
Lexique des mots clés
Thème 1°ES: Place de l’homme dans l’évolution
Eucaryotes : êtres vivants de tailles et de formes extrêmement variées, unicellulaires ou
multicellulaires, dont l’information génétique est contenue dans le noyau de la cellule. Ce
noyau est limité par une membrane. Des organites, mitochondries et chloroplastes remplissent
les fonctions énergétiques de la cellules.
Vertébrés : groupe d’animaux se caractérisant, entre autre, par la présence de vertèbres et par
la possession d’un système nerveux situé au dessus du tube digestif.
Amniotes : groupe d’animaux qui possèdent un amnios : membrane qui entoure l’embryon et
forme un sac renfermant le liquide amniotique dans lequel le jeune se développe.
Mammifères : groupe d’animaux vertébrés vivipares (= reproduction se faisant par la mise
bas d’un ou plusieurs jeunes arrivés à terme de leur développement), à poils, à mamelles, et à
sang chaud ( = leur physiologie dite homéotherme leur permet de maintenir constante leur
température interne de 37 à 40°C)
Primates : groupe d’animaux dont les orbites sont orientées vers l’avant ce qui autorise une
vision binoculaire, la main est préhensible avec les pouces opposables aux quatre autres
doigts et les griffes sont remplacées par des ongles plats.
Hominoïdes : groupe d’animaux qui ne présentent plus de véritable queue : les vertèbres
caudales s’atrophient et se soudent en un coccyx
Homininés : on distingue les êtres vivants appartenant à ce groupe par des arguments qui
proviennent d’études moléculaires
Les caractères homologues : ce sont des caractères qui présentent des ressemblances entre
les espèces, ils sont hérités d’un ancêtre commun
Exemple : les os des membres des vertébrés sont disposés de la même manière les uns par
rapport aux autres : ce sont des organes homologues, cependant ils présentent des différences :
on dit qu’ils ont des états différents.
L’état ancestral d’un caractère : c’est l’état d’un caractère qui est apparu le plus tôt au
cours de l’évolution
L’état dérivé d’un caractère : c’est l’état d’un caractère qui est apparu le plus récemment au
cours de l’évolution
Exemple : la main avec un pouce opposable est apparue après la main avec les doigts alignés :
pouce opposable est l’état dérivé, doigts alignés est l’état ancestral du caractère main.
Exemple : le placenta est l’annexe embryonnaire apparu le plus tardivement au cours de
l’évolution : c’est l’état dérivé , son absence est l’état ancestral du caractère annexes
embryonnaires.
Les relations de parenté : ce sont les liens de parenté entre les espèces : les deux espèces qui
partagent le plus d’états dérivés des caractères sont les plus proches parentes.
Les arbres phylogénétiques : ce sont des schémas qui représentent les liens de parenté sous
forme d’une succession de branchements.
Les ancêtres communs : ils sont représentés au niveau des embranchements des arbres
phylogénétiques, ils sont définis par l’ensemble des caractères dérivés partagés par les espèces
qui leur sont postérieures, ils ne correspondent pas à des espèces fossiles précises : ils sont
hypothétiques.
Les données moléculaires : ce sont des molécules, gènes composé d’ADN formé d’une
séquence de nucléotides ou protéines formées d’une séquences d’acides aminés qui présentent
entre les espèces de fortes similitudes : on dit que ce sont des molécules homologues.
La similitude entre les molécules homologues est interprétée comme le fruit d’une évolution
d’une même molécule ancestrale , c’est à dire appartenant à un ancêtre commun aux deux
espèces considérées.
Le nombre de différences entre les deux séquences est d’autant plus grand que l’ancêtre
commun aux deux espèces est éloigné.
La lignée humaine : c’est l’ensemble des espèces descendant de l’ancêtre commun aux
Hommes et aux Chimpanzés qui ont conduit à l’espèce humaine actuelle : les Homo sapiens
Prognathisme : saillie en avant des os de la mâchoire
Bourrelets sus orbitaires : épaississement osseux au dessus des yeux
Trou occipital : trou d’insertion de la colonne vertébrale sous le crâne
Populations : ensemble des individus d’une même espèce se reproduisant entre eux et vivant
au même endroit à la même époque
Génome : ensemble de tous le matériel génétique (ADN) d’un être vivant
Mutations : modifications de la séquence de nucléotides de l’ADN à l’origine de nouveaux
allèles
Gènes du développement : gènes responsables de la mise en place du plan d’organisation
d’un être vivant
Duplications géniques : apparition de deux copies identiques du même gène dans le génotype
(ensemble des gènes)
Famille multigénique : ensemble de gènes provenant d’un gène ancestral qui s’est dupliqué
et dont chaque copie a divergé sous l’effet des mutations
Sélection naturelle : avantage pris par certains individus d’une population par diminution
relative de la fécondité ou/et de l’espérance de vie d’autres individus de la population sous
l’influence des facteurs du milieu, ce mécanisme permet de conserver le génotype avec ses
innovations des individus qui sont avantagés.
Téléchargement