CUSHING OR NOT ?

publicité
CUSHING OR NOT ?
DEPRESSION
NEUROPSYCHOLOGIE ET AXE
CORTICOTROPE
HYPERCORTICISME ET
NEUROPSYCHOLOGIE

Répercussions de l’hypercorticisme:
 Aggrave ou révèle un trouble psychiatrique latent
 Troubles du sommeil
 Symptômes de dépression, troubles anxieux (50% des
patients)
 Tableau aigu (psychose, tendance suicidaire)
 Diminution des capacités intellectuelles, de la
mémorisation, de l’apprentissage
 Asthénie persistante
AXE CORTICOTROPE
Stress
psychologique
Stress physique,
sport
+
+
CRH

Corticotropin-Releasing Hormone (CRH):


ADH

-
• Noyaux paraventriculaires, aire préoptique et
noyau paramédian
• Mais aussi cortex cérébral, systéme limique,
moëlle épinière
+
ACTH

+
Vasopressine (ADH):


SURRENALES


CORTISOL
41 acides aminés
Principal stimulant de la sécrétion de la POMC et
de ses dérivés
Au niveau du système nerveux:
Agit en potentialisant l’effet du CRH
Agit au niveau hypophysaire via récepteur V3
Noyaux supraoptiques et paraventriculaires
Ocytocine:

Noyaux supraoptiques et paraventriculaires
LA REPONSE AU STRESS

Stress physique:
 Signal périphérique (barorécepteur, osmorécepteur)
transmis au tronc cérébral
 Aboutit à la libération de vasopressine et, parfois,
d’ocytocine et de CRH

Stress psychologique:
 Fait intervenir le cortex préfrontal
 Aboutit à la libération de CRH et d’ocytocine
 Fin de la réponse au stress via le récepteur CRH-R2
STRESS CHRONIQUE
Etat dans lequel la réponse de l’axe
hypothalamo-hypophysaire-surrénalien est préservé
en dépit d’une élévation du cortisol

Phénomène d’habituation:
 réponse à un stimulus présenté de façon répétée progressivement
inhibée

Phénomène de facilitation:
 réponse à un nouveau stimulus augmentée
1. Limite l’exposition de l’organisme à un excès de cortisol
2. Préserve la réactivité corticosurrénalienne
STRESS CHRONIQUE

Physiologiquement,
 Downregulation des récepteurs au CRH
 Upregulation des récepteurs à la vasopressine

En compensation, augmentation du nombre de
neurones produisant de l’ocytocine

Traitement:
 ↑ ocytocine
citalopram
 ↓ vasopressine et CRH
fluoxétine
PSEUDO - CUSHING

Définition:


Manifestations cliniques partielles ou complètes d’un syndrome de
Cushing
Etiologies:






Stress chronique
Dépression endogène sévère
Ethylisme
Anorexie mentale
OMPK
Séropositivité HIV ?
PSEUDO - CUSHING

Tableau biologique:
 Elévation de la cortisolurie
libre de 24h
 Rythme nycthéméral du
cortisol conservé
 Cortisolémie
supraphysiologique
 Résistance relative à la
dexaméthasone
SIGNES UTILES

Notion d’éthylisme:
 Ethylisme ancien

Intensité de la cortisolurie
 Cortisoluries de 24 heures > à 4x la limite supérieure de la norme
sont rares dans le pseudo-Cushing
 Freinage minute à la DXMS avec valeur seuil de 4µg/dl (au lieu de
1,8µg/dl

Test à la desmopressine (agoniste puissant V2R et faible V3R)
 Pas d’influence chez l’individu sain ou pseudo-Cushing
 Elévation de l’ACTH dans 80-85% des cas de maladie de Cushing
SCREENING

Population de 263 patients:
 240 avec syndrome de Cushing
 23 avec pseudo-Cushing

Methode:
 Mesure de la cortisolurie de 24h
 Cortisol sérique à
• 23h, 23h30, 00h, 00h30, 1h
• 6h, 6h30, 7h, 7h30, 8h
SCREENING - RESULT
sensibilité
Cortisol
sérique minuit
≥ 7,5 µd/dl
96%
Cortisolurie de
24h
45%
17-OH
corticosteroïde
s
22%
Cortisols
sériques aux
autres temps
Ratio cortisol
matinal/cortisol
10-92%
11%
SCREENING

Population:


41 patients avec Syndrome de
Cushing
33 patients avec pseudo-Cushing
• 2 alcooliques
• 3 diabètes type 2 mal contrôlé
• 11 dépressions sévères
(DSM IV)
• 7 obésités tronculaires
• 10 OMPK



199 patients obèses
27 sujets contrôles
Méthode:



cortisol salivaire minuit
cortisol sérique à minuit
cortisoluries de 24h
Récolte de cortisol salivaire
au cours d’un match de
football
SCREENING - RESULTATS

Sensibilité de 93% pour une valeur seuil de 0,35µg/dl pour
le cortisol salivaire

Mesure pathologique du cortisol salivaire et des
cortisoluries de 24h seulement chez les patients avec
syndrome de Cushing
CONCLUSION

Diagnostic difficile:

Chez le patient obèse, éthylique,
…et chez le déprimé!

Mesure cortisol sérique à minuit ≥
7,5 µd/dl
Ou

Cortisoluries de 24h anormale ET
cortisol salivaire à minuit ≥
0,35µg/dl

Espoirs thérapeutiques:
• Agonistes ocytocine
• Antagonistes vasopressine
Téléchargement
Explore flashcards