PED7

publicité
APPORT DE L’IRM DANS LE DIAGNOSTIC
DES TUMEURS CARDIAQUES
A PROPOS D’UNE OBSERVATION
PEDIATRIQUE
L. GARGOURI1, S. KMIHA1, R. CHABCHOUB BEN ABDALLAH1,
B. MAALEJ1, N. BEN HLIMA1, D. ABID2, S. MALLEK2,
S. KAMOUN2, Z. MNIF3, A. MAHFOUDH1
1 : Service de Pédiatrie, Urgence et de Réanimation pédiatriques.
CHU Hédi Chaker. Sfax
2: Service de cardiologie. CHU Hédi Chaker. Sfax
3 : Service de radiologie. CHU Hédi Chaker. Sfax
INTRODUCTION
 Qu’elles soient primitives ou secondaires les tumeurs cardiaques
sont très rares
 Le premier rôle de l'imagerie est de les différencier d'un thrombus
endocavitaire et des rares pseudotumeurs
 L'échocardiographie est l'examen de base qui permet la détection
de ces lésions mais le recours à un examen TDM ou mieux à l'IRM
est habituel pour préciser le type de masse et proposer une ébauche
de caractérisation
 Objectif : Démontrer l’intérêt de l’IRM dans la caractérisation
tissulaire des tumeurs cardiaques de l’enfant
OBSERVATION (1)
 I. est une fille âgée de 4 ans, sans ATCD pathologiques particuliers
 Admise pour dyspnée aigue
 Examen à l’admission:
- apyrétique; tachycardie à 140 battements/min
- souffle systolique méso cardiaque, un bruit de galop, une
hépatomégalie, une turgescence spontanée des veines jugulaires, un
reflux hépato-jugulaire avec un léger œdème des membres inférieurs
Tableau d’insuffisance cardiaque aigue
OBSERVATION (2)
 La radiographie du thorax était normale
L’échographie cardiaque a montré une cardiomyopathie dilatée
avec la présence d’une masse intra-myocardique faisant évoquer une
tumeur cardiaque
OBSERVATION (3)
 Une IRM cardiaque a été alors pratiquée montrant une
volumineuse masse intra cavitaire développée aux dépens de
l’oreillette gauche de 39x23mm de grands axes ; non rehaussée après
injection de Gadolinium en faveur d’un myxome; avec un
épanchement péricardique de faible abondance
OBSERVATION (4)
 Une intervention chirurgicale a été indiquée mais l’enfant est
décédée dans un tableau d’œdème aigu du poumon foudroyant
DISCUSSION
INTRODUCTION
 Le but de ce poster est de proposer une orientation diagnostique
sur les masses tumorales cardiaques les plus fréquentes, découvertes
en imagerie
 Ces masses sont souvent découvertes initialement en radiographie
standard thoracique, complétée par une ETT et ETO
 Secondairement sera réalisé un bilan complémentaire par IRM
puis acquisition spiralée cardiaques
 La place de l’IRM est majeure, le scanner n’apportant que peu de
renseignements
GENERALITES
 Rares (prévalence = 0.001–0.03 %)
 TUMEURS BENIGNES (TB)
– 75 % des tumeurs cardiaques primitives sont bénignes
– 50% des TB sont des Myxomes
 TUMEURS MALIGNES (TM)
– majoritairement secondaires
– TM primitives: Sarcomes (25 % des cas)
SYMPTOMATOLOGIE
 Variée et non spécifique:
– Syndrome Coronarien
– Cardiomyopathie
– Péricardite
– Valvulopathie
– Insuffisance Cardiaque
– Embols (cérébraux et périphériques)
 Dépendante de la localisation tumorale:
– Tumeurs endocardiques: Obstruction valvulaire
– Tumeurs myocardiques: arythmies et troubles conductifs
– Tumeurs péricardiques: Tamponnade
ALGORYTHMES IRM
DIAGNOSTIQUES
Cas particulier du myxome
 Localisation:
- Foramen ovale du septum inter auriculaire, valves, paroi
cardiaque
- 75% OG, 20% OD, rarement ventriculaire
 Morphologie:
- 75% pédiculé, 25% à base sessile
- 95% isolé, sporadique
 Signes cliniques:
- 20% asymptomatique
- Signes Obstructifs
- Embols systémiques périphériques (30-40%)
- Signes généraux(30 %)
 Traitement:
résection chirurgicale la plus complète possible; taux de récidive 5%
CONCLUSION
 Devant un tableau d’insuffisance cardiaque aigue chez
l’enfant, il faut penser à l’éventualité d’une tumeur cardiaque
 Le rôle du radiologue est essentiel pour explorer ces
tumeurs, à la fois pour le diagnostic étiologique, l'établissement
de critères d'opérabilité et le suivi
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire