Les lois du marché La notion de concurrence pure et parfaite

publicité
Les lois du marché
LA NOTION DE CONCURRENCE
PURE
&
PARFAITE
I - Le fonctionnement théorique
des marchés
II - La notion de concurrence pure
et parfaite
I - Le fonctionnement théorique des
marchés
Un marché peut se définir comme le lieu
de rencontre entre une offre et une
demande.
Cette rencontre détermine :
o Une quantité échangée (de biens & de
services, de travail..)
;
o Un prix de vente (prix des biens pour le marché
des biens & des services, salaire pour le marché du
travail, intérêts pour le marché des capitaux).
o En théorie, les lois du marché ne peuvent
réellement fonctionner que dans le cadre
d'une concurrence pure & parfaite.
o C’est la loi de l'offre & de la demande.
o Dans
l'hypothèse
d'un
marché
concurrentiel, le prix est librement
déterminé entre les offreurs & les
demandeurs jusqu'au moment où
l'offre est égale à la demande.
o Il
n'existe qu'un seul prix (P1)
correspondant à une équivalence entre
l'offre la demande. Ce prix est qualifié
de «prix d'équilibre».
o Il s'agit d'un prix d'équilibre car la fixation de
tout prix plus faible ou plus élevé enclenche
un mécanisme d'ajustement automatique qui
ramène en P1, et cela sans intervention de
l’Etat.
o L’équilibre à un certain niveau de prix, c’est la
situation où il n’y a ni pénurie, ni excédent.
o Toute l’offre trouve un preneur et il n’y a pas de
demande insatisfaite.
o Le courant libéral se fonde largement sur la
croyance dans les vertus des lois du marché
pour
la
régulation
l'économie.
automatique
de
o C’est le concept de la «main invisible»
d'Adam Smith, qui soutient que chaque décision
individuelle va dans le sens de l’intérêt collectif.
La loi de l'offre et de la demande est censée
s'appliquer sur tous les types de marchés :
o Sur le marché du travail, (rencontre entre l'offre
de travail en provenance des salariés et la demande
de travail en provenance des employeurs) le prix
du travail (salaire) résulterait donc d'un
ajustement automatique.
o Sur le marché des capitaux (rencontre entre
les offreurs et les demandeurs de capitaux), la
fixation des taux d'intérêt résulterait donc
également d'un mécanisme d'ajustement
automatique.
o Sur le marché des changes, la fixation du
cours des monnaies (taux de change)
dépendrait également des lois du marché.
Toutefois, l'application parfaite des lois du
marché suppose que les conditions de
réalisation de la concurrence pure et
parfaite soient remplies.
II - La notion de concurrence
pure & parfaite
o La concurrence parfaite n'existe pas dans la
réalité, elle correspond toutefois un schéma
idéal que les économistes ont tracé.
o Ce schéma idéal se caractérise par la
réunion de cinq éléments :
1er élément : L'a t o m i c i t é
o L'atomicité d'un marché se caractérise
par la présence d'un grand nombre
d'offreurs & de demandeurs.
o Ces offreurs et ces demandeurs doivent
être de taille réduite («atomes»), de telle
sorte qu’aucun ne puisse, par sa seule
action, exercer une influence sur les
conditions du marché, en particulier sur le
prix.
o Cette situation d'atomicité suppose :
 L'absence totale de monopole,
 L'absence totale d'entente entre les groupes
d'entreprises,
 L'absence de position dominante.
2ème élément : L ' e n t r é e l i b r e
sur un marché
L'accès des offreurs ou des demandeurs sur
un marché doit être totalement libre =
absence de barrières à l’entrée du secteur.
3ème élément : L ' h o m o g é n é i t é
o Tous les produits offerts sur le marché
doivent être comparables ou homogènes.
o Chacune des unités proposées par les
offreurs doit être totalement interchangeable.
o En cas d'absence d'homogénéité, l'offre
et la demande ne sont plus seulement
fonction du prix mais de toutes les
caractéristiques qui sont susceptibles de
différencier chaque unité échangée sur le
marché.
4ème élément : L a t r a n s p a r e n c e
des marchés.
o La
transparence d'un marché se
caractérise par une parfaite circulation de
l'information sur les conditions du marché.
o À tout moment, les acheteurs doivent
pouvoir connaître l'ensemble des prix &
des conditions pratiqués par les
entreprises (absence d’asymétrie d’information).
5ème élément : L a p a r f a i t e m o b i l i t é
des facteurs
Les agents & les biens doivent pouvoir
librement circuler : le processus concurrentiel
suppose que les entreprises puissent
continuellement déplacer les facteurs de
production d'un produit pour pouvoir s'adapter
aux variations de la demande.
… Mais
o Le modèle de concurrence pure et
parfaite est considérablement éloigné de
la réalité.
o Le marché n’est pas toujours un moyen
parfait de régulation de l’économie pour
plusieurs raisons :
o La concurrence est souvent imparfaite ;
o De nombreux marchés sont instables ;
o Des effets externes existent ;
o Les biens collectifs posent un problème
de coût.
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire