Traitement Assisté par Diacétylmorphine

publicité
Traitement Assisté par Diacétylmorphine
Un projet Pilote pour une nouvelle
offre de soins aux usagers de
drogues
1
HISTORIQUE
15 ans de débats…
•1990 : début des programmes de traitement de substitution par
méthadone à Liège
•1994 : premières évaluations: 25% mieux, 50% amélioration, mais aussi
25% échec
•1995 : un colloque européen : « Vers une diversification de l’offre d’aide
et de soins aux toxicomanes : la délivrance contrôlée d’héroïne ? »
•1996 : un consensus politique locale
•2006 : une demande officielle de la ville de Liège au gouvernement
fédéral
•2007 : l’accord du gouvernement fédéral pour une première
expérience
•2009 : début phase de préparation
• 17/01/11 : début effectif des traitements : 1ier patient pris en charge
2
Pourquoi des traitements
par DAM ?
•Traitement par méthadone
→ triple changement
− le cadre: traitement au lieu d’une intoxication
− la voie d’administration: orale au lieu de IV/inhalation
− la pharmacocinétique: produit d’action lente au lieu rapide
longue durée au lieu courte durée
•Traitement par DAM
→ changement de cadre: le plus
important
3
• Traitement assisté par Diacétylmorphine
– Complément à l’offre de soins existante pour personnes
sévèrement dépendantes à l’héroïne
– Traitements déjà existants (Suisse, Pays-Bas, Danemark,
Allemagne)
Dans ces programmes: résultats positifs sur les faits criminels liés
à l’usage de drogues, la santé et la réduction des risques
4
• Promoteur
• Inclusion
• Évaluation
• Responsable du volet traitement
5
Etude contrôlée randomisée
– 200 sujets maximum
– 100 sujets traités par Méthadone ( groupe contrôle)
– 100 sujets traités par Diacétylmorphine ( groupe cible)
– Durée 1 an par patient
6
Durée du projet: 36 mois
Avant
• 6 mois de préparation
• 24 mois de traitement (12 mois par patient)
Pendant
• dont 12 mois d’inclusion
• 6 mois d’évaluation
Suite
7
Critères d’inclusion (1)
• Dépendance sévère héroïne (DSM-IV) ≥ 5 ans
• Héroïne = assuétude principale
• Consommation :
– Quotidienne ou quasi quotidienne si pas de traitement
– ≥ 3 X/semaine si traitement méthadone
– En IV ou inhalation
• 2 échecs de traitement sans méthadone ou échec 1 ou plusieurs
fois sous méthadone (≥ 6 mois, ≥ 50 mg pendant 4 semaines)
• Santé physique et/ou mentale déficiente
8
Critères d’inclusion (2)
• Etre Belge ou résident légal en Belgique
• Résider dans l’arrondissement judiciaire de Liège ≥ 12 mois
• Age ≥ 20 ans
• Etre capable de se déplacer vers le site au moins 2x/jour
• S’engager à ne pas conduire de véhicule à moteur pendant le
durée du traitement
• Accepter un suivi psychosocial dans un Centre Partenaire
• Consentement éclairé écrit
9
Suivis Psychosociaux
• 9 Conventions de partenariat avec des institutions
d’aide et de soins existantes
− Assurent le suivi psychosocial des 200 patients de
l’étude
− Assurent le traitement par Méthadone pour les 100
patients du groupe contrôle
10
Objectif du projet pilote
TADAM
« Comparer un traitement à base de Diacétylmorphine
avec un traitement à base de Méthadone et étudier
la faisabilité de ce traitement en Belgique ainsi que la
la plus-value sur le patient. »
11
Centre de traitement
Objectifs du traitement : plus value attendue
• Améliorer l’état de santé somatique
• Améliorer l’état de santé psychologique
• Favoriser une meilleure intégration sociale
• Prévenir les VIH, Hépatite(s), …
• But à terme = Abstinence ou, à défaut, retour vers les
traitements de substitution traditionnels
12
Premières constatations après 9
mois de fonctionnement
Au 01/11/11
29 Méthadone
• 59 inclusions
30 DAM
26 actifs en
traitement
13
• Nombre d’inclusions un peu inférieur aux prévisions
• D’après les enquêtes de terrain, plusieurs candidats
répondant aux critères hésitent:
– à cause de la randomisation
– à cause de la brève durée du traitement (1 an)
14
Faisabilité ?
• Le Centre fonctionne depuis 9 mois
• Pas de problèmes avec le quartier, la population, la
Police …
• Echos positifs dans la presse
15
Résultats positifs pour les
patients ?
Comparaison groupe DAM/groupe Méthadone
→ Il faudra attendre l’évaluation après les 2 ans de
fonctionnement
MAIS : premières constatations
• Peu d’injecteurs
• Moyenne d’âge plutôt élevée
• Amélioration du look, de l’hygiène …
16
• Après une augmentation des doses la plupart des patients
diminuent jusqu’à un palier
• Plusieurs entament après quelques mois une diminution en vue
d’un sevrage et parlent d’abstinence
A SUIVRE …
17
Merci pour votre
attention
Pour plus d’informations
Contact : [email protected]
18
Téléchargement
Explore flashcards