5 es ETATS GENERAUX des infections nosocomiales et

publicité
5 es ETATS GENERAUX des infections nosocomiales et de la
sécurité du patient
Merci de nous avoir invitée à tous les Etats Généraux, particulièrement à Alain-Michel
SERRETI et tout les intervenants
Les accidents médicaux :
Camille 17 ans erreur médicales depuis ces 7 ans ophtalmologique
Difficultés pour de faire comprendre et entendre. Les non respects des médecins suite à cette erreur
médicale.
1er table ronde :
Les accidents médicaux : 3e cause de décès en France.
Camille 17 ans erreur médicales depuis ces 7 ans ophtalmologique
Difficultés pour de faire comprendre et entendre. Les non respects des médecins suite à cette erreur
médicale.
Voir photos
2ème table ronde : Le risque infectieux
Infection nosocomiales les chiffres sur quoi se basent ils ? Pourquoi pas de chiffres exactes ?
De quoi ont-ils peur, trop d’erreurs, l’infections peut se propager partout, impossible d’enrayés le
fléau.
Améliorer les soins mais pas les moyens de faire un comptage.
Des indicateurs des ADN
DES difficultés sur les indications publics comporte un risque une mauvaise interprétation « les
établissements de santé pourrais changés leurs modifications »
Comment fait-on des indicateurs :
Les sous déclaration l’AVH
Donner médical à prendre dans le dossier du patient 15 % des hôpitaux sont seulement
informatisés.
Manque de renseignements pour les dossiers des patients.
Indicateur de procédure clinique mis en place.
La sécurité du patient :
Va correspondre exactement au besoin du patient,
Les indicateurs phlébites 30 jours après l’opération 2 % de décès après étude sortir de l’hôpital
Indicateur fiable : par service aux hôpitaux oui ont peut les publier mais attention mettre en place
qui serre à des réflexions.
Alerte si des indicateurs se dégradent ou il y a problème
Améliorer la prise en charge pousse les patients à participer il faut poser les questions leurs retours
d’expériences positives ou non
Bien sur que l’indicateur ne face pas peur au publics
Accréditation par équipes attendue.
Demander en 2008 les fameux indicateur par services toujours pas en place que fait-on ? Les risques
augmentent, les demandes afflues de tous part aucune demande aboutis, Que faits l’état, nos
besoins de santé passe après Quoi ?
Il faut mettre dehors les mauvais chirurgiens ou les remettre en stages si possible
100.000 Procédé neurologique
3,5 % mortalités dans le service
Pontage coronaire YW l’information et la clé
Ouverture de l’article 47 par la ministre de la santé pour les médecins, mais reste fermé pour le
public.
Entrave au bonne marche de la transparence du au tout à chacun
Accident Apres une chirurgie ou autre :
Mettre en place un médiateur, dépénalisé l’erreur, entre les patient et les médecins
Site : Stock santé à regarder par les médias
Demande que chaque département de chirurgie prennent le temps de dialogué avec 4 ou 5 cas
de patient et qu’ils racontent leurs histoire pour faire apprendre à leurs chirurgiens leurs histoire,
leurs souffrances, leurs témoignages.
Monsieur AMALBERTI / assureurs des médecins : MACSF
Trouvé un compromis entre médecins et patient
Comment envisager les compétences des médecins ? :
Revoir leurs diplômes et expériences compétences
La formation continue des médecins en 2011 indépendantes des laboratoires
Evolution périodique par une formation (médecin)
2 OU 3 % Des médecins sont dangereux par leurs manque d’expériences
7 % des médecins Chirurgie orthopédique 50 % des plaintes
60 % Sécurité Sociales
Pour le cas des patients : 10 à 15 % sont dangereuses prise en charges difficiles
15 % des risques médecin traitant
50 % des équipes après deux heures de récupération sur une erreur médicales
Amérique chine pays européens
FORMATION CONTINUE GENERALE TPS : Niveau compétences ou échecs
1ER NIVEAU : 50 heures par an de formation divers générales
2ème niveau : 50 heures par an pour une spécialisation
3 ème niveau : 5 à 6 ans une certification :
1 la licence
2 atteste une formation
3 atteste la compétence
4 évolution professionnel Pas le niveau ont recommence :
1 pénalisation financière
2 coachs « aide et motivation si besoin »
3 arrêts de travail
Sur 100 % des médecins 19 médecins interdits de travail
Travail Public et Prive travail ensemble Humilité
Médecine à 4 ou 5 vitesse « certification protectrice pour les médecins »
3ième table ronde
Manque de soins : lavage des mains
Information par service informatique :
Commencer par une Désinfection extérieur des mains avant de rentrée dans une chambre d’une
chambre, ensuite, et à chaque touché se relavé les mains.
20% d’observation des lavages des mains
70 à 80 % OMS Faux
Demandé une loi sur le retraies des bijoux dans les hôpitaux avant le début du travail.
La rencontre des patients avec les chirurgiens :
CRCI :
Toujours les mêmes erreurs chirurgicales absurdes les informations ne remonte pas, pour expliquer
leurs erreurs part Qui et pourquoi ?
Protections des » pères » ? Que Faire ?
Les vérifications des diplômes
L’accréditation des médecins
Il faut des indicateurs pour le suivit vital des patients, remettre le calot, les blousses fermer,
directions et personnels, une loi dois être soumis pour les aucun bijoux dois-être porter pendant le
travail. Pour une hygiène totale.
33 millions de porte ouvertes au risque infectieux chaque année.
Des études micro tiquent résultat positif au canada
Pourquoi pas en France ?
Transmission des selles d’un patient sain à un patient atteint de la maladie pour remettre la fleur
intestinale correcte.
Relation antibiotique beaucoup trop d’attente pour les mettre en fonction.
Manque Hygiène « stérilisation correct » du matériel dans les hôpitaux.
Exemple :
A quand le bassin unique ?
L’usage unique est-il encore unique ?
Cateterre : 33 millions de patients sur 10 ans environ 15 à 20 % infectées
La perception du risque infectieux en évolution
Formation des infirmières
Formation continue des infirmières manque de temps pour cause de manque de personnels manque
de volonté de la part des infirmières.
Impliqué les médecins et anesthésistes sur la pause du Cateterre, ne pas réutiliser le même Cateterre
e ni le casser dedans faute pas un aléa.
Désinfection des mains avant et après la pause du Cateterre
A l’école d’infirmière avant qu’elles puissent allez au travail (hôpitaux etc.…) , qu’elles aient une
épreuve pratique sans faille.
Bien les formées à la base bénéfice de risque inférieur à maintenant
Les Cateterre changé plus souvent 2 jours au lieu des 4 jours
Fabrication matériel unique
Hôpitaux doivent travailler avec les fabricants de matériel unique (infections minimisés)
Un cout financier plus important
Risque de contamination plus important, si on voulait reprendre hors de question la stérilisation
autoclave ex : « clinique du sport ».
Selon la procédure de la loi parlement européen sont des faits : la réutilisation des produits
unique seule le pays en se moment à le faire l’Allemagne
1 Re stériliser les produits unique ?
2 Etablir une liste pour quels produits ?
3 fabricant et hôpitaux responsable en cas du produit poreux ?
Conclusion : situation bloquée depuis 2000 pas le droit de réutilisé un produit unique en France.
Les escarres : Hôpitaux clinique et Domiciles MAD
693 millions de patients souffrent à cause des escarres
Comment arriver à stopper les escarres :
1 piloté
2 évaluer les risques
3 adaptations
4 réagir des que les fesses sont rouges reconnaitre et éviter les trous
5 former les professionnels (équipe soignantes paramédicales et médicales aux domiciles)
Sur 224 Etablissements « hôpitaux etc.) 130 finalise la formation pendant 9 mois Evaluation
Problèmes importants : voir les photos
Caisse d’épargne (subventionne le projet déjà en cours)
Explication de la téléassistance
Plate forme sécurisation
Médaille de protection
Tape de medic sur 100 fois foyer au sein du domicile ICAR sur 24 mois
Nouveau moyen de communication : remplacement d la maison de retraite au foyer avec MADO
Tous les services vont au domicile de la patiente au lieu de la maison de retraite, Amélioration et
économiquement avec le robot NAO. En fait pour notre part cela nous fait peur cette histoire de
robot car même lorsque qu’un chirurgien nous opère nous n’avons pas confiance alors encore
moins avec un robot.
119 foyers sont installées avec le robot : il parle ouvre les portes détecte le feu signale si la patiente
tombe et offre un lien sociale selon les patient :
Transformation de la maison pour le robot soit connectée à la téléassistance, tout les frais sont pris
par la caisse d’épargne.
DEBAT ETHIQUE NOUVEL THENOLOGIE AU DOMICILE PAS ENCORE ACCEPTEZ PAR TOUS
Hôpital de DINARD
Apprends aux personnes âgées à à tomber pour évités toute cassure du corps
Le sport redonne l’équilibre aux personne âgées leurs redonner le coup de bouger
PAERPA vers une prise en charge globale d’une autonomie
Voir photos
Travailler avec les CCAS
Informer les professionnels
Mise en place des alertes
LES MAISONS DE RETRAITES :
Voir les modes de soins, 50 % des problèmes fautes d’organisation
15 % fautes individuels (des médecins voir virés les médecins)
Prescriptions d’antibiotiques 90 % d’établissement dans les maisons de retraites ou personnes seule
(voir médecin référents) ébranles les patients
Sécurité des soins doivent pris en 1 er lieu dans le domaine à domicile
Une loi doit-être acceptée pour que le patient décède à son domicile
Nutrition : patient âgées
Très important le fait de suivre un équilibre alimentaire à l’hôpital, les soins buccodentaires à revoir
avec les patients.
Projet personnalisé PRPA
La gestion du personnel à l’hôpital et au domicile
La qualité de la vie
Hôpital de Dinard :
4 mois pour prouver que le médecin avait besoin d’une chaise de peser
Les médecins à revoir leurs copies sur la nutrition et le besoin du corps de leurs patients
Personnels pour obliger les patients à se lever au moins 15 mm si cela est possible, pour empêcher
les muscles de s’atrophier et les escarres de se former.
PERSONNELS : »problèmes rencontré »
1 personne pour 2 boulots : Laver les patients et donner à manger
Aucun changement de blouse (demande blouse unique)
Conclusion :
A chaque table ronde j’ai du et intervenir pour défendre les patientes et donné mon point de vue
pour conter les médecins où prendre leurs faire prendre consciences qu’il fallait des indics.
Seulement pour des questions de budgets nous n’avons pas pu rester aux deux dernières tables
rondes, n’y rencontrer pu avoir des échanges avec Mme Touraine, car nous avions un train à prendre
au tarif le moins chère.
Mais pour les 6ieme Etats généraux, les 20 ans de la fondation du lien dans deux ans nous feront en
sorte de réserver 2 nuits d’hôtels afin de pouvoir allez jusqu’au bout des tables rondes. Mais aussi
pour des raisons d’épuisement, et le manque de liaison entre Paris et Quimper.
-
Téléchargement
Explore flashcards