La méningite

publicité
04.01.2011
UE 2.5.S3
La méningite
La méningite est une urgence neurologique. Le pronostic vital est engagé.
Méningite à méningocoque => les germes les plus fréquent.
Rôles et missions de l’inf.
Connaitre le but des examens complémentaire pratiqué + le but de la surveillance clinique exercé + le
but des ttt + les effets attendus et effets indésirables + les signes cliniques + identifier les
complications => reconnaitre une signe anormal, alerter un médecin et transmettre.
Avoir des informations actualisé sur la prophylaxie de la maladie. Etre capable d’appliquer le concept
de précaution pour éviter la dissémination du méningocoque => principe de précaution.
Développer les capacités d’observation au niveau de la personne malade et du contexte de vie de
cette personne. Ce qui prime est la qualité du recueil d’information.
Caractéristiques du méningocoque
-
Point de départ : zone rhinopharyngique. Il adore se loger dans cette zone. Puis ce dissémine
vers des tissus réceptifs. L’infection va se propager dans la boite crânienne et infecté les
méninges. On distingue :
 Le méningocoque A
 Le méningocoque B
 Le méningocoque C
Ces méningocoques ne survivent jamais. C’est un germe sensible au froid. Il se transmet par le
postillon, crachat, gouttelette et se transmet de personne à personne.
Il existe une vaccination contre la méningite A et C, mais pas contre la B.
Il y aurait des liens entre les saisons et les méningites.
Ce qui favorise l’infection :
-
L’hygiène douteuse
La promiscuité
Vivre à plusieurs dans un petit lieu
Il faut au moins aérer 5min/h peut importe la température.
1
04.01.2011
UE 2.5.S3
Pourquoi hospitaliser une personne atteint de méningite ?
-
Favorise les recherches bio => ponction lombaire. Tant qu’on n’a pas ces résultats : diag de
suspicion.
Ttt
Isolement qui va empêcher la dissémination des germes
Durée : dépend de la nature du germe, de l’état clinique du patient, des patho associés
Facteurs favorisants
-
Ttt immunodépresseurs
Sida
Zona
Herpes …
Ce qui favorise les méninges
-
Trauma crânien
Alcoolisme
Bronchite
Hémopathie : maladie sanguine
Affection de la rate
Sous ttt d’interférons (= ttt de base de la sclérose en plaque)…
Population à risque
-
Les + touchés : entre 15 et 19 ans
De 15 à 30 ans
Toutes les personnes ayant eu une naissance prématurée
Facteurs qui diminuent le risque
-
Environnement
Hygiène G
Personne qui ont une couverture vaccinale large
Prophylaxie
La méningite est une maladie à déclaration obligatoire. Elle a une réglementation.
Méningite B => 45% des situations.
La prophylaxie permet de gérer la réaction du gd public, lorsque ce public entend le mot
« méningite ». C’est un ttt antibio pour tte les pers qui ont eu un contact physique avec les personnes
malades au cours des 10 jours qui précédent le diagnostic.
Méningite C : forme foudroyante. C’est une forme mortelle à cause de la septicémie qui entraine le
décès 9 fois sur 10.
2
04.01.2011
UE 2.5.S3
On peut être porteur sain du méningocoque B et C pdt 16 mois, certains fabriquent des Ac et ces Ac
nous protège contre ces méningocoques.
30% de porteurs sains pour une pop âgés de 15 à 20ans.
Contexte épidémique
La vaccination contre la méningite A et C peut être proposé et la proposition peut proposer après le
3ème jour de la vaccination. Elles svt conseillé. Elle n’a aucun caractère obligatoire. Les vaccins ne sont
pas remboursés.
Les examens complémentaires
-
-
-
Ponction lombaire : acte médicale. Elle permet de prélever du liquide céphalo rachidien et
d’adresser le prélèvement au labo pour pouvoir identifier les germes et ajuster le ttt. Il faut
doser l’albumine, du glucose et des LDH. => examen de base (il faut un min de 3ml prélevé)
Ca va aussi permettre de faire la différence entre méningite virale, et bactérienne.
Hémoculture : en vue de détecter une septicémie. NFS => priorité les GB puis, un bilan de
coagulation.
Purpura fulminance = dysfonctionnement de la coagulation
Coagulation intravasculaire disséminé = CID.
Puis l’UJEC => ce qui nous intéresse : le tx de Na, et l’on a pouvoir adapté le programme
d’hydratation, corriger les anomalies, dépister les rétentions hydrique, cherché les tbles de
l’hormone antidiurétique.
CRP : radio du thorax
(ne pas envoyé les malade dans les couloirs lorsqu’ils sont fébriles
IRM
EEG (electro encéphalo gramme)
 La ponction lombaire est répétée au bout de 48h, si elle ne donne pas de résultat
satisfaisant elle est encore une fois répétée jusqu'à normalisation.
 Prise de sang 2 à 3 fois /j.
3
04.01.2011
UE 2.5.S3
Surveillance clinique à partir des signes cliniques
-
T°C
Céphalée
Vomissement
Raideur de la nuque
Toutes les 3 heures, vérifier l’état de conscience car le malade risque un œdème cérébrale.
Pour prévenir cette œdème, le patient va bénéficier d’oxygène sous prescription + corticoïde
+ anti-inflammatoire stéroïdien (AINS)
Surveiller la diurèse (elle doit être sup. à 500ml/j.)
Donner des antileptiques, permettant au cerveau de se reposer
Surveiller la peau du malade (à son admission le déshabiller pour une observation et une
inspection à la recherche de purpura)
Repérer l’extension des lésions, et apparition de nouvelles lésions
Si le purpura se manifeste en cours d’hospitalisation => direction réanimation
Surveiller les vomissements : noter leur fréquence car ils impacte le risque de déshydratation
Surveiller la rachi-algie
Surveiller la présence ou l’absence d’hostilité
Surveiller la vision => svt est signalé de la diplopie
Surveiller l’audition
Chercher et surveiller la mobilité des 2 MI (paralysie, hyperesthésie)
 Regrouper les soins pour déranger le moins possible le patient
 Surveillance clinique doit ê planifier et tracer sur les docs en vigueur
Méningite chez le nourrisson
-
Pas de raideur de la nuque contrairement à l’adulte, mais une tète ballante + molle
Tbles du comportement
Svt amorphe
Fièvre de cheval
Refuse le biberon
Convulsions
Surveillance du périmètre crânien => spécifique à l’E
Méningite chez la PA
-
Dvpe une méningite à pneumocoque : est mortelle !
Population qui présente plusieurs germes à la ponction lombaire
Petites maladie (comme le rhume par exemple) svt délaissé et ne pas allé voir le médecin
Risque de collapsus
Attention à la bradycardie
Rythme respi => attention !!!
4
04.01.2011
UE 2.5.S3
Ttt
-
Antalgiques
Antipyrétique (= lutter contre la fièvre élevé) : température, comportement, état de
conscience
Hydratation : tenir compte du poids et de la taille, examens bio
Antibiotiques : méningocoque => durée du ttt : 10jours
Les produits sont adaptés à chaque patient
Chez certains la guérison sera totale, mais avec des séquelles, chez d’autres les complications seront
tardives…
Gravité d’une méningite
-
Pas de PEC, pas de diag, pas de soins
L’âge
Etat de choc
5
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire