Argumentaire

advertisement
ASSOCIATION INTERNATIONALE DES
SOCIOLOGUES DE LANGUE FRANÇAISE- AISLF
XXe congrès de l’AISLF
Montréal (Québec), 4 au 8 juillet 2016
CR12 : Sociologie des religions
Regards sociologiques sur le contrôle social de la religion
Au cours de trois derniers congrès de l’AISLF, le CR12 s’est tourné vers la question des
appartenances et des affiliations identitaires dans un contexte de pluralité religieuse, en
interrogeant les multiples manières dont les sociétés, les groupes, mais aussi les individus
gèrent les appartenances et les valeurs qui découlent de multiples référents identitaires.
Pour le congrès de Montréal, le CR12 souhaite réunir des contributions portant sur le
déplacement des formes de contrôle social des religions et sur leur adaptation (ou non) aux
nouvelles formes de régulation dans un contexte économique, politique, social et culturel
globalisé. La problématique de la reconnaissance et du contrôle des communautés religieuses
est une question sociologique centrale : comment et au nom de quels principes les formes de
participation et d’intégration religieuse sont-elles contrôlées, sur les plans institutionnel et
social ?
La fragilisation des Etats-nations et la pluralisation des formes socio-religieuses conduisent à
interroger les modes de régulation instaurés par les pouvoirs publics. Nous souhaitons faire
une place aux approches sociologiques de la dimension institutionnelle du contrôle des
religions ainsi qu’aux travaux portant sur les normes politiques et juridiques qui permettent de
reconnaitre ou non des droits spécifiques, de contrôler ou non des activités cultuelles, de
promouvoir ou non des voies de formation des personnels du culte, etc.
Plus largement, nous désirons aussi mettre en discussion les formes de contrôle des pratiques
religieuses qui se développent sous la forme de dispositifs normatifs dans les structures
juridiques, politiques ou économiques au niveau international ou national. Le CR accueillera
volontiers des travaux consacrés à l’analyse critique des normes et des procédures qui
s’appliquent à la définition et au traitement de «situations à caractère religieux» dans et par
des contextes institutionnels ou par des champs professionnels.
Les enjeux sociologiques du contrôle social concernent également la réception des
injonctions liées aux modèles d’intégration qui appellent à faire preuve d’adaptation aux
valeurs et aux normes dominantes. Le CR12 propose de mettre en discussion des études
relatives aux effets des dispositifs normatifs sur les stratégies des individus et sur celles des
communautés, notamment des travaux qui interrogent les modes d’adaptation et de rejet de
conditions définissant la présence du religieux dans la sphère publique.
Le CR souhaite enfin mettre l’accent sur les travaux qui analysent le traitement et la
visibilisation de la religion, ou de formes religieuses, dans l’espace public médiatisé
(publicité, cinéma, dessin de presse, campagne politique, internet, réseaux sociaux, etc.), afin
d’interroger les logiques sociales et les effets des formes de normativité relative à discussion,
au débat contradictoire, voire à la critique publique des religions.
Le croisement de ces thématiques devra enrichir notre connaissance des formes classiques,
nouvelles ou réactualisées du contrôle social de la religion et tendre vers une meilleure
compréhension des questionnements souvent conflictuels découlant, au sein de sociétés en
mouvement, des interactions entre changement social et religions.
Les approches pourront être empiriques ou théoriques et se déployer dans les champs des
différentes sciences humaines et sociales.
Responsables
Joëlle Allouche-Benayoun, joelle.allouche@gsrl.cnrs.fr
Claude Bovay, claude.bovay@eesp.ch
Téléchargement