Quelle est la contribution de l`Institut d`Aéronomie Spatiale de

publicité
Quelle est la contribution de l'Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique dans ce
domaine?
L'Institut apporte sa contribution à l'étude de la mésosphère en participant au
développement d'un modèle. La modélisation, en aéronomie, consiste d'abord à
rassembler des équations décrivant la physique et la chimie de l'atmosphère dans
un domaine déterminé (réactions chimiques, transport par les vents, chauffage par
les rayons du soleil, etc.), et à écrire un programme informatique pour résoudre
ces équations, afin de simuler l'évolution de l'atmosphère dans le temps, et
souvent en plusieurs dimensions (c'est à dire altitude, latitude et longitude). En
comparant les résultats de ces modèles aux mesures disponibles, il est possible
de vérifier si notre compréhension des phénomènes modélisés est exacte. Il est
aussi possible d'aider les expérimentateurs à préparer leurs instruments de
mesure, en leur donnant une première idée des valeurs qu'ils devraient s'attendre
à mesurer. Enfin, il est possible dans certains cas de faire des scénarios sur
l'évolution possible de l'atmosphère dans le futur, afin d'aider les décideurs
politiques à choisir de nouvelles normes de protection de l'environnement.
En ce qui concerne la mésosphère, l'IASB participe au développement d'un
modèle interactif à deux dimensions de l'atmosphère terrestre, appelé SOCRATES
(Simulation Of Chemistry, Radiation And Transport of Environmentally important
Species), en collaboration avec le National Center for Atmospheric Research aux
Etats-Unis. Ce modèle calcule, pour chaque jour de la simulation, la température,
les vents et les concentrations des espèces chimiques, en fonction de l'altitude (de
la surface jusqu'à 120 km d'altitude), et de la latitude (de 85deg; Sud à 85deg;
Nord).
Le modèle SOCRATES a été installé sur le
superordinateur CRAY J-90 du plateau d'Uccle, et
l'équipe de l'IASB se concentre sur les phénomènes
propres à la mésosphère, en particulier les effets du
cycle solaire, de l'augmentation du CO2, et l'apparition
des nuages mésosphériques polaires.
Téléchargement
Explore flashcards