Français : étude sur le classicisme (Brouillon)

advertisement
FRANÇAIS : étude sur le classicisme (Brouillon)
Ulysse remet Chyrséis à son père – Claude, le Lorrain, dit
Le Classicisme constitue une étape dans l’histoire des arts et des lettres, et appartient à
différentes époques suivant les disciplines et les traditions culturelles : le siècle de Louis XIV dans
l’architecture et la peinture, la fin du XVIIe siècle dans la littérature l’essentiel du XVIIIe siècle dans
la musique. Dans cette limite, le Classicisme porte une doctrine et institue des règles ; il produit une
esthétique. L’observation de la Nature, le goût des compositions équilibrées sont les fondements du
Classicisme dans les arts plastiques. En littérature prime la pureté : pureté morale dans la recherche
de la clarté et de la raison ; pureté formelle avec le respect d’une langue fixe et de certaines
conventions – comme celle, au théâtre, des « trois unités » (temps, lieu, action).
Le classicisme caractérise l'école de peinture française du XVIIeme siècle. En réponse aux
extravagances du baroque, le mouvement s'inspire des maîtres de la renaissance classique et devient
un langage pictural au service de la monarchie absolue.
Développée en France sous les ministères de Richelieu (1624-1642) et de Mazarin (16421661), l’esthétique classique atteint son apogée sous le règne de Louis XIV.
Définition : Le terme latin « classicus » signifie qui est de premier rang, qui appartient à la classe
supérieure des citoyens. L’adjectif « classique » commence à être utilisé à la Renaissance ; il désigne
alors, par opposition à l’art gothique, une esthétique qui s’inspire du modèle antique gréco-romain (V
et IV°s av. J-C). Le classicisme prend sa source en Italie avec Annibal Carrache qui revient aux
sources de l’art antique et invente une nouvelle conception idéalisée de la beauté qu’il applique
notamment au genre du paysage. Le classicisme est un mouvement culturel qui s’est imposé dans la
peinture, la sculpture, l’architecture, la littérature et la philosophie.
Les thèmes :
mythologie grecque
ersonnages bibliques
ent notamment le roi Louis XIV
selon les règles de la perspective (scènes pastorales ou thème
mythologique..) présentent la nature comme une force immuable par opposition aux hommes dont le
destin est éphémère.
La peinture classique incarne un idéal de beauté à travers des sujets nobles (personnages bibliques,
figures héroïques, mythologie grecque...) Elle symbolise le triomphe de la raison sur le désordre des
passions.
En peinture : la composition du tableau est claire et ordonnée : la scène se déroule entièrement à
l’intérieur du cadre (contrairement au baroque où les personnages et motifs sont hors cadre)
les diagonales et les spirales caractéristiques des œuvres baroques sont évitées. Le tableau est
construit selon une harmonie mathématique : la symétrie et le respect des proportions sont
primordiaux.
ruauté, mais il
doit bannir la vulgarité de l’horreur. Il s’agit d’éviter toute fascination pour le morbide et d’inviter le
spectateur à éprouver de la pitié pour les victimes.
les
personnages à des statues antiques.
couleur définie, ce qui évite la présence de contrastes violents et permet de mettre davantage en valeur
les formes.
représentée par des poses stables, statiques qui inspirent la respectabilité.
Ainsi, le classicisme est une esthétique à la recherche d’un idéal de perfection, à travers le respect
des proportions, de l’équilibre et de l’ordre. La monarchie française s’appuie sur ce mouvement
culturel afin de se représenter au sommet de sa puissance aux yeux de toute l’Europe.
En musique Points généraux

cette période est marquée par le rationalisme philosophique

les artistes cherchent un idéal esthétique. On voit l'apparition des concerts publics, des arts de
clarté et de rationalité, le goût de la sobriété, de la simplicité et de la cohérence.

il y a une admiration pour les Anciens (Grec et Romains).

il y a recherche de l'équilibre, une maîtrise de l'expression, un Idéal harmonique, d'ordre, de
naturel de symétrie

la recherche de la vraisemblance.
Principaux genres Instrumentaux
la symphonie, le quatuor à cordes, la sonate (principalement pour piano), concerto pour soliste,
l'opéra
Principales formes
sonate, menuet, rondo, lied, thème et variation
En architecture Points généraux
L’architecture classique française est issue de l’admiration et de l’inspiration de l’Antiquité. Elle fut
inventée pour magnifier la gloire de Louis XIV puis rayonna dans toute l’Europe. Cette architecture devient
à l’étranger le reflet de la puissance du roi de France.
L’esthétique de cette architecture se rapproche des canons grecs et romains reconnus comme des références
idéales. Elle puise aussi ses origines des éléments de la Renaissance.
L’architecture classique se caractérise par une étude rationnelle des proportions héritées de l’Antiquité et
par la recherche de compositions symétriques. Les lignes nobles et simples sont recherchées, ainsi que
l’équilibre et la sobriété du décor, le but étant que les détails répondent à l’ensemble. Elle représente un
idéal d’ordre et de raison.
L’influence des châteaux tels que ceux de Versailles, Grand Trianon, Vaux-le-Vicomte est à l’origine du
rayonnement de cette architecture à l’étranger.
Sculpture
Le terme de sculpture classique désigne une forme et un style sculpture correspondant à celle
produite dans la Grèce antique, la Rome antique et les civilisations sous le contrôle ou l'influence
hellénistique et romaine entre le ve siècle avant notre ère et la chute de Rome en 476. Cela
désigne également des sculptures plus récentes réalisée selon un style classique, c'est-à-dire
inspiré de l'Antiquité. La sculpture classique était d'ailleurs très populaire pendant la
Renaissance.
Outre les statues sur pied, le terme regroupe également les sculptures en relief, comme les
célèbres marbres d'Elgin du Parthénon, ainsi que les bas-reliefs. Alors que les œuvres
sculpturales insistent sur la forme humaine, les reliefs sont généralement plutôt utilisés pour
concevoir des scènes décoratives.
Téléchargement