Critère d`hospitalisation

publicité
PATHOLOGIE RESPIRATOIRE DU NOURISSON
Dr AFROUCH Fév.2006
Généralités :
-- poumons matures entre 34 et 36 sem.
-- multiplication alvéolaire postnatale jusqu'à l'âge de deux ans environ.
-- expansion alvéolaire jusqu'à la fin de la croissance du thorax.
Remarque : jusqu'à 4 mois de respiration essentiellement nasale !
 la respiration = fonctions vitales
 renouvellement de l’O² dans le sang et évacuation duCO²
 en cas d'altération, les cellules de l'organisme ne sont plus
suffisamment oxygénées.
Respiration normale du nourrisson :
Nouveau-né
Nourrisson
Grand
Fréquence/min
40 – 50
20 – 40
18 – 20
Respiration symétrique, avec une bonne amplification thoracique.
Symptomatologie : toux (sèche ou grasse), cyanose (péribuccale ou
unguéale) dyspnée, signe de lutte, tachypnée, apnée, malaise, difficultés
alimentaires, fièvres.
Signe de lutte : muscles accessoires mis en jeu.
Détresses respiratoires :
1. visuelle sur enfant dévêtu
-- Score de Silverman en péri ou néonatale (si Score>5 => aide
respiratoire)
-- nourrissons : polypnée> 50/min, signe de lutte, cyanose.
2. Orientation Δg
Dyspnée au temps d’inspiration => obstacle haut situé.
Dyspnée autant expiratoire
=> obstacle bas situé.
Dyspnée aux deux temps
=> obstacle trachéal.
3. Signe de gravité
Polypnée intense> 60/min
Intensité des signes de lutte
Bradypnée
Irrégularité de rythme respiratoire (pause)
Cyanose
Agitation, troubles de la conscience
Sueur, tachycardie, HTA
Examens complémentaires :
Bio : bilan inflammatoire, GDS, bactériologie
Iconographiques :
-- rx standard
-- tomodensitométrie
-- échographie
-- autres : Fibroscopie, LBA, ECBC.
Module Pédiatrie&Pédopsychiatrie 1/4
Surveillance :
cliniques : Fréquence respiratoire, intensité le signe de lutte,
fréquence cardiaque, signe de gravité.
Sat O² = oxymètre de pouls.
4. Ttt symptomatique :
-- position proclive ou semi assise
-- rassurer
-- les obstructions des voies aériennes supérieures
--O²
-- aérosols thérapie (humidification ou bronchodilatateur)
-- repos digestif+ perfusions.
-- ventilation manuelle +/- assisté
Oxygénothérapie :
-- nasale au lunette
-- enceinte de HOOD (mini 4L/min)
-- association à une ventilation artificielle.
Contrôlée :
-- mélange air/O²
-- humidification des gaz + réchauffement
-- monitoring de la fraction inspirée d’O²
-- perméabilité du dispositif
-- concentrations en O² dans le sang (SatO², mesure
trans-cutanée, GDS)
Pathologie infectieuse :
1. virale
Chez le nourrisson svt Bronchiolite
Infection virale à caractère épidémique (trans-- inter humaine) et
saisonniers.
Très fréquentes : Environ 30 % des nourrissons.
Pic 2--8 mois d’age
Obstructions endoluminale et inflammation pariétale.
80 % VRS(virus respiratoire syncitial)
20 % haemophilus para influenzae
Facteur de risque :
Tabagisme passif
Collectivité
Présentation clinique :
Débute par une pharyngite
Peu être ou non fébrile associé à une toux sèche puis apparition
d’une dyspnée
Expiratoire avec une polypnée
Difficultés alimentaires.
Evolution :
Favorable dans la plupart des cas
Module Pédiatrie&Pédopsychiatrie 2/4
Persistance des signes obstructifs 8 à 10 jours
Eventuellement toux prolongée
Surinfection bactérienne possible
Asthme du nourrisson
Critère d’hospitalisation
Age<6sem
Préma avec age corrigé < 3mois
Apnée, Cyanose
Altération importante de l’état général
Signe hypercapnie
SatO²<95%
Terrain fragile sous jacent
Trouble digestif important
Trouble ventilatoire objectivé par la Rx pulm
Difficulté psycho sociales
Ttt :
-- mesures symptomatiques
-- Kiné respiratoire : Accélération du flux expiratoire
-- ATB = rares indications si fièvres>= 38,5°
2. bactérienne
Pneumopathie du nourrisson :
-- atteinte du parenchyme pulmonaire
-- présentation : Fièvre, toux, anomalie auscultatoire, signe
digestif++ ou pseudo méningés.
-- bio : syndromes inflammatoires
-- Rx pulmonaire : syndrome de condensation alvéolaire, au
syndrome interstitiel.
Les germes :
Pneumocoques> Haemophilus> staphylocoque
ttt : -- ttt symptomatique
-- ttt spécifique = ATB probabiliste
Exceptionnellement drainage chir. si épanchements abondants
Pathologies accidentelles :
Inhalation de corps étrangers
Pic : 1 an -- 4 ans
 classique : La cacahouète
 brutalement en avalant de travers ou en inhalant par mégarde un
objet associant une toux non contrôlable, une dyspnée, parfois une
cyanose et un sentiment d'angoisse.
 Détresse respiratoire obstructive aiguë avec ou sans détresses
respiratoires
 infections respiratoires à répétition
Module Pédiatrie&Pédopsychiatrie 3/4
 savoir rechercher un syndrome de pénétration
Module Pédiatrie&Pédopsychiatrie 4/4
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire