L`insuffisance cardiaque du sujet jeune : aspects épidémiologiques

publicité
L’insuffisance cardiaque du sujet jeune : aspects épidémiologiques, cliniques
et étiologiques au CHU Med VI de MARRAKECH.
I.Romani, S.Soukrat , M.EL HATTAOUI.
Service de cardiologie, Hôpital IBN TOFAIL, Marrakech.
INTRODUCTION :
L’insuffisance cardiaque (IC) est un problème de santé publique dont la fréquence
est en perpétuelle augmentation, elle reste un motif fréquent d’hospitalisation. La
population concernée par cette pathologie est d’âge différent, nous avons mené cette
étude pour analyser l’aspect épidémiologique et étiologique de l’IC chez les jeunes
de moins de 45 ans.
MATERIELS ET METHODES :
Il s’agit d’une étude transversale menée au service de cardiologie du CHU
Mohammed VI de Marrakech, portant sur 430 malades porteurs d’insuffisance
cardiaque, suivis à l’hôpital du jour d’insuffisance cardiaque, recensés sur une durée
allant du janvier 2014 à avril 2015 .
RESULTATS :
Parmi 430 patients suivis pour IC, 56 cas (14.02%) avaient un âge<45ans. L’âge
moyen de nos malades était de 34 ± 9.9 années, une prédominance féminine est
notée avec un sexe ratio de 0,73. Le tabagisme était le facteur de risque
cardiovasculaire le plus fréquent (25.9%), suivi par la l’obésité (16.7%) et
l’hypertension artérielle (14.8%) , le diabète n’est retrouvé que chez 7.3% des
patients. Les patients présentaient principalement une dyspnée d’effort classe III de
NYHA (44.4%) et 40.7% étaient en classe II de la NYHA. La fréquence cardiaque
moyenne à l’admission était de 90 battements par minutes (60-160). Les signes
d’insuffisance cardiaque étaient présents chez 62 ,9% des cas. 63% des patients
avaient une dysfonction systolique du ventricule gauche dont 24% étaient sévère.
Les valvulopathies (29,6%) et la cardiomyopathie dilatée (14.8 %) restent les deux
étiologies les plus fréquentes. En ce qui concerne le traitement 61.1% de nos
patients ont été traités avec des bêta-bloquants, 53.7% avec les inhibiteurs de
l'enzyme de conversion (IEC), 18% avec Spironolactone, et 66.6% avec des
diurétiques.
Conclusion :
L’IC en particulier chez le sujet jeune est une pathologie grave et fréquente au
Maroc vu sa morbi-mortalité et son impact socio-économique important. Les
valvulopathies et les cardiomyopathies dilatées constituent les principales étiologies,
d’où la nécessite de mesures préventives.
La création de l’unité de consultation d’insuffisance cardiaque chronique a permis
une meilleure gestion de ces malades, par un suivi régulier, une amélioration de la
qualité des soins et une optimisation du traitement.
Téléchargement
Explore flashcards