UNE « AMÉRICANISATION » DE LA CULTURE MONDIALE ? 1

publicité
UNE « AMÉRICANISATION » DE LA CULTURE MONDIALE ?
1°) Quels éléments ont facilité l’influence culturelle américaine dans le monde depuis 1945 ?
 rôle des américains à la libération (exemple des chewing-gum dans les paquetages des gi), ils vont
véhiculer l’american way of life et en tant que libérateurs c’est ce mode de vie qui fait rêver après-guerre.
en particulier dans les zones libérées par les américains ou occupées par eux (cf Aisne et Allemagne de
l’ouest).
 le rôle de première puissance économique des américains après-guerre qui leur permet de diffuser leurs
produits même culturels d’autant plus que les pays européens (dits pays à économie de marché) sont en
reconstruction. la richesse américaine fait rêver.
 grandes multinationales, concentration
 publicité
 médias : contrôles des médias par les grands groupes américains
 image de modernité, de jeunesse (doc 4)
2°) Que désigne-t-on à la fin du XXe s., par l’expression « Mac Worldisation » ? Distinguez les domaines dans
lesquels se manifeste l’américanisation de la culture dans le monde.
Mot qui vient de Mac Donald’s et mondialisation ie uniformisation de la culture mondiale (le mot culture
étant pris au sens large : mode de vie, nourriture, loisirs etc) « uniformisation des valeurs et des pratiques
culturelles » « homogénéisation » (doc.5 ) La culture dominante devenant la culture américaine et ce non
seulement dans les PDEM mais également dans les pays communistes (exemple chinois doc.5) Il parle aussi
de « coca-colonisation », les Etats-Unis pratiqueraient une forme d’impérialisme culturel qui correspond à
une vision du monde économique.
 nourriture : fast-food, standardisation
 cinéma : Hollywood vu comme industrie.
 musique
 loisirs
 mode de vie : conso de masse
 valeurs : individualisme
3°) Quelles mutations économiques, sociales et technologiques accompagnent l’américanisation de la
culture ?
Le phénomène « d’américanisation » de la culture mondiale est fortement lié à la période d’après-guerre et
en particulier à celle des 30 glorieuses qui voient se diffuser largement le modèle américain entraînant de
profondes mutations dans les PDEM et plus récemment partout dans le monde.
 mutations économiques : croissance, standardisation, expansion des échanges (Bretton Woods, GATT…),
libéralisation, concentration, société de consommation de masse qui s’appuie sur la publicité, production
industrielle (fordisme) grandes multinationales, concentration industrielle
 mutations sociales : société de loisirs, élévation du niveau de vie, émancipation des femmes, apparition
de la consommation de masse, marquage de la distinction sociale par la possession de biens
 mutations technologiques : apparition de la société de communication avec les nouveaux médias,
apparition des médias de masse (télévision, internet) contrôlés par les grands groupes américains,
intensification des flux
4°) Quels arguments permettent de nuancer l’idée d’une uniformisation de la culture ?
 exemple du cinéma américain : ce n’est pas le premier producteur et il a du mal à pénétrer certains
marchés car résistances nationale (idem pour « exception française »). Culture locale : Bollywood
 Sans parler de réinterprétation culturelle d’actes semblables effectués dans des contextes différents, il est
impossible de ne pas tenir compte des différences de pouvoir d’achat et d’effets de distinction. (…) »
 il faut interpréter le rôle joué par la consommation : « la consommation d’un menu MacDonald’s dans
une banlieue américaine n’est pas comparable à l’achat du même menu à Pékin. » : ce qui symbolise
un certain conformisme et une alimentation pour population peu aisée aux EU, est en Chine un symbole
d’affirmation culturelle en opposition à la culture nationale, voire une opposition « politique » au régime
communiste (MacDo symbolise le capitalisme) et surtout le signe d’une réussite économique (prix
élevé/niveau de vie local)
 contestation du pouvoir capitaliste, cf exemple du Titanic avec la réinterprétation du modèle :
réappropriation, détournement du message du film  aller voir un film américain ne signifie pas pour
autant l’adhésion aux valeurs du libéralisme, dans cet exemple précis cela est même l’inverse, puisque
le film est interprété comme une illustration de la lutte des classes.
5°) Quelles sont les forces de résistance actuelles qui ne sont pas évoquées dans les documents ?
 résistance à la mondialisation : altermondialisation
 résistance idéologique : Iran/ Communistes
 faire un cinéma différent : exception française, diffusion de la culture japonaise
Une « américanisation » de la culture mondiale ?
A la fin de la Deuxième guerre mondiale, les États-Unis s’imposent comme superpuissance économique
face à un monde en reconstruction. A la faveur des 30 Glorieuses et de l’accélération de la mondialisation
les États-Unis ont encore renforcé leur hégémonie mondiale. En faisant de la culture une marchandise
comme les autres (cf. « industrie cinématographique ») et en associant même la culture américaine à la
consommation les États-Unis se seraient réservé le leadership en matière culturelle. Faut-il pour autant
associer puissance économique et puissance culturelle et conclure à une américanisation de la culture
mondiale ?
I - Une américanisation de la culture mondiale…
Uniformisation des modes de vie (diffusion de la société de consommation, des loisirs de masse, de la
standardisation), de la culture (cinéma, télé, littérature, musique, habitude vestimentaire et alimentaire,
langue) et des valeurs (libéralisme, individualisme).
II - …grâce à une mondialisation culturelle maîtrisée par les États-Unis
Diffusion mondiale permise par la présence des États-Unis dans le monde après la guerre et la séduction
représentée par leur modèle de réussite, l’existence de FTN qui dominent le marché (exemple du cinéma),
la maîtrise des médias en particulier des nouveaux médias, ainsi que de la publicité.
III - Un phénomène à nuancer
1) Résistances des cultures non américaines
2) Opposition à la culture américaine
L’américanisation reste donc limitée. Elle ne touche que quelques aspects de la culture : l’américanisation
n’a pas entraîné une christianisation et le chinois reste la langue la plus parlée. La diffusion du modèle
américain est également limitée à certains espaces puisqu’internet par exemple ne touche que 10% de la
population mondiale.
Téléchargement
Explore flashcards