novialettre Actualités sur la Coqueluche

publicité
Mai 2015
novialettre
lettre d’information
Actualités sur la Coqueluche
La publication récente par le Haut Conseil
de la Santé Publique (HCSP) d’un rapport
« conduite à tenir devant un ou plusieurs
cas de coqueluche » est l’occasion de
revenir sur son diagnostic biologique.
Le diagnostic biologique positif d’une
coqueluche permet d’envisager une
antibioprophylaxie (macrolides) chez les
cas contacts asymptomatiques afin de
rompre la transmission.
La coqueluche est une infection
respiratoire d'évolution longue et
hautement contagieuse due à la bactérie
Bordetella pertussis.
La symptomatologie clinique est variable.
Dans la forme typique de l’enfant non
vacciné, après une incubation de dix jours
en moyenne (sept à 21 jours), la période
d’invasion (dix jours) se caractérise par une
toux d’abord banale puis quinteuse à la
période d’état avec le classique chant du
coq. La période des quintes dure de deux à
quatre semaines.
Bordetella pertussis
Microscopie électronique
Toute suspicion clinique doit donc être
confirmée par un diagnostic biologique en
effectuant un prélèvement naso-pharyngé.
Le nombre de cas de coqueluche a
fortement baissé depuis l'introduction du
vaccin. Pour autant, la bactérie continue à
circuler car le vaccin, tout comme la
maladie, ne protège pas à vie. Les
populations touchées sont les nourrissons,
trop jeunes pour être vaccinés, et les
adolescents et adultes qui ont perdu la
protection conférée par le vaccin ou la
maladie (durée estimée de l’immunité :
entre 12 et 15 ans).
La transmission est aérienne et se fait au
contact d'un sujet malade (toux). Elle est
essentiellement intrafamiliale ou bien au
sein de collectivités.
La contagiosité est maximale pendant la
phase catarrhale, puis diminue avec le
temps et peut être considérée comme
nulle après trois semaines d’évolution sans
traitement antibiotique ou après cinq jours
de traitement antibiotique efficace (voire
trois jours selon le traitement).
En effet, la sérologie
n’a plus sa place dans
la
stratégie
diagnostique
en
pratique courante (interférence des
anticorps vaccinaux, taux pas toujours
significatifs pour permettre d’interpréter
sans un deuxième prélèvement, diagnostic
uniquement rétrospectif et non de
l’infection en cours).
Cette sérologie n’est d’ailleurs plus
remboursée (Hors Nomenclature)
Le diagnostic repose désormais sur la mise
en évidence de la bactérie par recherche
directe du génome de la bactérie par des
techniques
de
biologie moléculaire
(PCR)
Le prélèvement peut
être réalisé jusqu’à la troisième semaine
qui suit l’apparition de la toux, et il sera
alors prise en charge par l’assurance
maladie (à la Nomenclature)
La Lettre NOVIALE
1
Au-delà, cela s’avèrera inutile et non
remboursé car la bactérie aura
naturellement disparu.
Un simple écouvillonnage nasal n’est pas
suffisant, il faut réaliser un prélèvement
naso-pharyngé : ce diagnostic est réalisé
en pratique courante au sein du laboratoire
NOVIALE, et les biologistes médicaux sont
à votre disposition pour toute information
complémentaire.
Dosage de la créatinine
Ce dosage doit dans certains cas être
complété par le poids et la taille du
patient.
Pour diagnostiquer une insuffisance
rénale chronique chez l’adulte, la fonction
rénale doit être évaluée à partir de la
créatinine
(méthode
de
dosage
enzymatique), par l’estimation du débit de
filtration
glomérulaire
(DFG
en
ml/min/1,73 m2) à l’aide de l’équation
CKD-EPI (procédé le plus performant).
(Cette équation n’est pas validée dans
certaines populations de patients :
patients de type non caucasien, patients
âgés de plus de 75 ans, patients de poids
extrême ou dont la masse musculaire est
élevée ou faible, patients dénutris ou
ayant une alimentation pauvre en
protéines animales).
En revanche, l’adaptation des posologies
des médicaments se fait avec la clairance
de la créatinine selon la formule de
Cockcroft et Gault (en ml/min), formule
nécessitant le POIDS du patient.
Pour les enfants de moins de 15 ans, le
calcul de la clairance de la créatinine se fait
selon la formule de Schwartz nécessitant la
TAILLE.
C'est pourquoi, pour un meilleur suivi des
patients, nous vous demandons de
renseigner leur poids (adultes) ainsi que la
taille pour les enfants de moins de 15 ans.
La Lettre NOVIALE
2
Téléchargement
Explore flashcards