Telechargé par lauralcp2

projet brocante

publicité
Chaville le 07/01/2009
Projet l’Atelier du Cèdre Bleu (92370) en partenariat avec
les lycéens de Bergson (75019)
L’Atelier du Cèdre Bleu.
L’atelier « brocante » fait partie des nombreuses activités du foyer le Cèdre Bleu
proposées à des personnes atteints d’autisme âgés de 20 à 35 ans. L’atelier a
commencé en septembre 2006.
Pour l’activité brocante nous recherchons ou des particuliers nous donnent des
meubles anciens, des objets en bois, en fer, qui pourront être transformé.
Nous traitons, décapons, ponçons peignons, cirons, …
Puis viens le temps de la vente soit en brocante (première brocante le 1/04/07 à
CHAVILLE), dans des vides greniers parisiens et pendant des évènements au sein
de l’établissement (porte ouverte).
Ce projet part d’un pari, celui de permettre une réelle intégration dans la société des
personnes autistes en permettant l’accès à un travail. En premier lieu, montrer que
les résidents sont valorisés à travers ce travail et qu’ils s’y sentent bien (motivations,
intérêts).
Les résidents sont au cœur du projet et participent activement à toutes les étapes de
la brocante.
Cependant il serait intéressant de faire découvrir notre travail à d’autres personnes et
d’échanger nos expériences respectives.
Les résidents brocanteurs (Maxime, Henning, Sébastien).
Les résidents connaissent bien l’activité et elle est source de motivation.
Les participants à l’activité ont un niveau moyen de compréhension au niveau du
verbal mais ils peuvent rencontrer des difficultés liés à différents facteurs de
stimulations (bruits, contact, angoisse,…).
Il est donc nécessaire de limiter les stimulations et de communiquer avec des objets
(communication concrète) et des gestes simples.
Pour une meilleure gestion de l’activité il faut une construction spatiotemporelle clair
et compréhensible pour les résidents (lieu et horaire régulier, méthode de travail en
autonomie ou en étant accompagné).
Maxime Trivun
Chaville le 07/01/2009
Les objectifs :
-Valorisation des résidents par un autre regard posé sur eux. Ils sont actifs et
prennent place au sein de la société à leur niveau.
-Bien être au sein de l’activité : on prend du plaisir à réaliser quelques chose de ses
mains .Les angoisses diminuent.
-Travailler avec les autres, partager des moments de travail et de convivialité. (Ex :
porter une table à deux, peindre un meuble ensemble).
- Changer d’environnement pour assouplir des routines (qui sont nécessaires aux
personnes autistes).
-Développer les motivations des résidents en travaillant sur leurs intérêts.
-Valorisation des lycéens à travers le travail d’accompagnement de personnes
autistes.
-Sensibilisation au handicap, notamment l’autisme (communication, gestion des
troubles, qualité de vie)
-Sensibiliser à la prise en charge de personnes autistes à travers une activité
manuelle.
-Susciter, encourager des vocations dans le domaine médicosocial (ouverture sur le
milieu professionnel).
-Développer une démarche citoyenne et écologique.
Fonctionnement.
L’encadrement permet de travailler en sécurité, il est constitué d’un éducateur du
foyer pour trois résidents.
On amènerait du matériel léger dans notre véhicule pour pouvoir travailler.
Le matériel utilisé n’est pas électrique.
Les séances se dérouleraient le jeudi matin une fois par mois pendant une heure au
sein de votre établissement, le Lycée Bergson, selon les disponibilités des lycéens
concernés.
Maxime Trivun
Chaville le 07/01/2009
Maxime Trivun
Téléchargement
Explore flashcards