exposé sur Les entérobactéries

publicité
Les entérobactéries
plan
plan
 Généralités
 Taxonomie
 Habitat
 Caractères culturaux
 Caractères biochimiques
 Caractères antigéniques
 Pouvoir pathogène
 Sensibilité aux antibiotiques
Généralités
Généralités
• Bacilles à Gram négatif
• aéro-anaérobies
• immobiles ou mobiles péritriches
• facilement cultivables
• fermentant le glucose
• réduisant les nitrates en nitrites
• dépourvus d'oxydase
Généralités
• Mesure 2 à 3µ de longue sur 0,6µ de large
• Espèces immobiles→ klebsiella, Shigella et Yersinia pestis
• Klebsiella capsulé
taxonomie
Taxonomie
• Regne : Bacteria
• Embrachement: Proteobacteria
• Ordre : Enterobacteriales
• Famille : Enterobacteriacea
taxonomie
Taxonomie
genre Salmonella →l’espèce enterica:
• six sous espèces dont enterica
• divisées en plus de 2000 sérovars déterminés par sérotypage
• Paratyphi A; B; C; S.Typhimurium
Habitat
Habitat
• Hôte normale ou pathologie
• du tube digestif de l’homme et des animaux: E.coli,
• Tube digestif de l’homme et environnement: klebsiella
• Environnement: KEH → infections nosocomiales
• Parasites des animaux: salmonella, shigella
Caractères culturaux
Caractères culturaux
Bactéries non exigent → culture facile sur milieu ordinaire (gélose au
sang)
Température max de croissance 37°C
• Colonies lisses et régulières de 2mm de ф
• Yersinia → colonies plus petites
• Klebsiella → colonies larges, muqueuses, grasses et luisantes
• Proteus envahissent toute la gélose et donne un tapis uniforme
Caractères biochimiques
Caractères biochimiques
Ils permettent l’identification des entérobactéries
• Enzymes intervenant dans le métabolisme lipidique et proteique:
uréase, tryptophanase, tryptophe désaminase….
• Fermentation des sucres
• Réduction des nitrates en nitrites
• Production de H₂S
• Utilisation des citrates
Caractères biochimiques
L’ensemble de ces caractères permettent l’identification de l’espèce en
cause.
Mise en évidence
une mini galerie
milieux de culture spécifique:
Milieu KH
Milieu CS
Milieu Clark et Lubs
Caractères biochimiques
lactose
urée
indole
TDA
ONPG
Entérobactéries
+
+
+
-
+
K.oxytoca
+
+
-
-
+
K.pneumoniae
+
-
+
-
+
E.coli
-
-
-
-
-
Salmonella
-
-
-
-
+
Shigella sonnei
Milieu hajna kligler
Caractères antigéniques
Caractères antigéniques
On distingue:
• ECA commune à toutes les entérobactéries
• Les antigènes de la paroi:
antigènes O→ lipopolysaccharides
Antigènes R→ core centrale de la paroi, moins pathogène car
autoagglutinable donc facilement phagocyté
• Les antigènes H ou Flagellaire→ chez les espèces mobiles,
Caractères antigéniques
• Les antigènes de surface:
Antigènes K, capsulaires retrouvé chez E.coli et Shigella salmonella et
citrobacter→Ag Vi
masque l’agglutination des antigénes 0
Antigénes d’adhérence (pili ou fimbriae)
Caractères antigéniques
• Interviennent dans le pouvoir pathogène des bactéries
E.coli: O1, 2,4,6,7,16,18,75 et K1, 2,3,12,13 sont les souches uropathogènes
Endotoxine
Serotype K1→méningites du nouveau né
Caractères antigéniques
• salmonelles
• classification de kauffmann-white
• Basé sur Ag O H et Vi
• L'antigène Vi que chez trois sérovars
• (S. Typhi, S. Paratyphi C, S. Dublin
Pouvoir pathogènes
Pouvoir pathogène
• Capsule
• Pili ou fimbriae
• Toxines
Pouvoir pathogène
Pathogénes opportuniste
Cas du klebsiella
Pathogénes spécifiques
Cas de salmonella et shigella
Pouvoir pathogène
Sensibilité aux antibiotiques
Résistance naturelle
Résistance naturelle:
• Peni Get M
• Macrolides
• Vancomycine
Autres résistance naturelles
• Colistine: Proteus et Serratia
• Ampicilline: Klebsiella et Levinea
Résistance naturelle
Résistance aux bêta-lactamines quatre molécules :
4 types de comportement des entérobactéries vis à vis des bêtalactamines
• Groupe 1 →phénotype sensible :E. coli, Shigella, Salmonella, Proteus
Mirabilis
Résistance naturelle
• Groupe 2 →phénotype pénicillinase à bas niveau :
K. pneumoniae, K. oxytoca, Citrobacter diversus et C. amalonaticus
Résistance à l’amoxicilline et ticarciline
• Groupe 3 →phénotype Céphalosporinase: Enterobacter, Proteus
indologènes, Providencia, Morganella, Serratia et Citrobacter freundii
Résistance naturelle
• Groupe 4 → phénotype de résistance naturelle Yersinia en particulier
Y.entrocolitica
Résistance naturelle aux autres antibiotiques:
• Aminosides
• Quinolones
• phénicolés
Résistance acquise
Production d’enzymes
• Bétalactamases
• d’enzymes hydrolysant les aminosides: phosphotransférase,
nucleotidyltransférase, acetyltransférase
→G GT GTN NTA GTNA
Plus fréquent chez KECS
• Chloramphenycol-acetyltransférase→Salmonella
Résistance acquise
Imperméabilité ou modification des cible
• Mutation sur porines →Enterobacter, Citrobacter,Serratia, Proteus
indologènes
• Mutations sur transport actif des aminosides
• Mutation sur ADN gyrase → quinolones (Klebsiella, Serratia,
• Citrobacter, Providencia)
• Mutations sur protéines ribosomales→ diminution affinité
aminosides
Merci de votre attention
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire