OCCLUSION DE L’ARTERE CENTRALE DE LA RETINE SUR
ENDOCARDITE INFECTIEUSE CHEZ UN ADULTE JEUNE
BOUKANTAR Ichrak , ABLHAD Meryem, AZZOUZI Laila ;HABBAL Rachida
Service de cardiologie CHU IBN ROCHD CASABLANCA
INTRODUCTION :
L’occlusion de l’artère centrale de la rétine est une pathologie rare chez l’adulte
jeune. À partir d’une observation et des données de la littérature, nous précisons les
particularités cliniques, agiographiques et évolutives de cette affection au cours de
l’endocardite infectieuse.
MATERIELS ET METHODES :
Nous rapportons le cas d’un jeune homme de 42 ans, était admis au service de
cardiologie CHU IBN ROCHD Casablanca pour récidive endocardite infectieuse,
ayant présenté lors de son hospitalisation une baise brutale de l’acuité visuelle puis
cécité de l’œil droit au cours de sa cure d’antibiothérapie.
OBSERVATION :
42 ans, toxicomane, ATCD d’EI mitro-aortique depuis 10 ans traitée par ATB
thérapie, admis pour récidive d’EI, 3 hémocultures positives à streptocossus
salivarius ; 2 végétations sur la GVM , 2 végétations sur la valve aortique et abcès
de l’anneau aortique.
A J10 le patient présente des céphalées intenses et cécité de l’œil droit ; au FO :
occlusion de l’artère centrale de la rétine ; à l’IRM cérébrale: hémorragie méningée
et anévrysme sylvien droit, à l’IRM cranio orbitaire : méningiome du sinus
caverneux ; à l’artériographie cérébrale : occlusion de l’artère cérébrale antérieure
et moyenne, anévrysme de bords festonnés de la carotide interne supra caverneuse,
petit anévrysme temporo-pariétale droite de la sylvienne.
A J 25 d’ATB biothérapie il a fait une douleur et abolition du pouls du membre
inferieur gauche, à l’écho doppler du MI : obstruction de l’artère poplitée à son tiers
inferieur supplée par une circulation collatérale et reprise à son tiers distale.
Patient à 28 jour d’ATB par triaxon avec amélioration du syndrome inflammatoire
puis adressé pour embolisation anévrysmal à distance de l’épisode infectieux avant
la chirurgie cardiaque.
CONCLUSION ET DISCUSSION :
L’occlusion de branche de l’artère centrale de la rétine du sujet jeune reste une
affection rare et grave. Chez notre patient elle fait partie de l’ensemble des
complications emboliques de l’endocardite infectieuse.
Le pronostic fonctionnel de cette affection dépend du degré de reperméabilisation
artérielle ainsi que de la pathologie emboligène causale.
Téléchargement

occlusion de l`artere centrale de la retine sur endocardite infectieuse