L`écosystème

publicité
BIOLOGIE
Les êtres vivants dans leur milieu
L’écosystème
Ecosystème = communauté d’organismes en interaction entre eux et avec leur
-
environnement
-
Composé de :

Biotope : espace géographique renfermant ressources nécessaires à la vie = conditions
climatiques homogènes et stable

-
-
Biocénose : ensemble êtres vivants hébergés dans cet espace
Ecosystème caractérisé par :

Composante abiotique = non vivante : climat, caractéristiques du sol

Composante biotique = flore, faune et champignons présents dans biotope considéré
Composantes écosystème en interaction : facteurs abiotiques déterminent répartition êtres
vivants et inversement
-
Interactions au sein de chaque composante
-
Ecosystèmes de taille variable  micro-écosystème (souche d’arbre), méso-écosystème
(prairie), macro-écosystèmes (océan)
 Les relations entre les êtres vivants
Dans biocénose, ≠ types relations entre êtres vivants :
-

Absence de relation = indifférence. Exemple : chamois

Rapports antagonistes (luttent les uns contre les autres pour eau, nourriture, etc.) =
compétition OU prédation : une espèce se nourrissant aux dépens d’une autre.

-
L’interdépendance trophique : chaines et réseaux alimentaires
Producteurs = utilisent énergie lumineuse pour produire leur propre matière organique à
partir de substances minérales  organismes autotrophes
-
Consommateurs = tirent d’autres êtres vivants l’énergie nécessaire à leur propre matière
organique.  organismes hétérotrophes. Consommateurs de végétaux = phytophages, d’animaux =
zoophages, régime mixte = omnivores.
-
Décomposeurs = hétérotrophes. Assurent transformation matière organique morte en
éléments minéraux. Parmi eux, détritivores (vautours, lombrics) = se nourrissent de cadavres et
excréments et les transforment en humus. Transformateurs (bactéries) achèvent décomposition de
matière organique jusqu’à minéralisation complète.
Chaine alimentaire = chaine trophique  chaque niveau = maillon. Flèche = « est mangé
-
er
par ». 1 maillon = TOUJOURS producteur (végétal chlorophyllien).
-
Dans un écosystème, 1être vivant peut faire partie de plusieurs chaines alimentaires.
Ensemble de ces chaines = réseau alimentaire.
Transferts matière accompagnent passage d’un maillon à l’autre. Maillons couplés à flux
-
d’énergie  matière ingérée permet libération par oxydation d’énergie nécessaire à production de
nouvelle matière.

Pyramides écologiques et flux d’énergie
Pour rendre compte fonctionnement écosystème  pyramide écologique = prend en compte
-
importance niveaux trophiques en termes de nombre et de biomasse.
-
Dans tout écosystème, nombre individus et biomasse diminuent le long de chaines
alimentaires  biomasse de producteurs > celle des consommateurs primaires > celle des
consommateurs secondaires.
-
Perte matière et énergie à chaque niveau = chez consommateurs, perte de matière non
assimilée + excréments + matière perdue pendant respiration.

Des relations trophiques spécialisées

Le parasitisme
Interaction entre 2 organismes animaux ou végétaux dont l’1 (parasite) vit aux dépends
-
de l’autre (hôte). Hôte = aucun bénéfice. 2 types parasites :

Externe (ectoparasite) : à la surface du corps  puces

Interne (endoparasite) : à l’intérieur du corps  ténia

La symbiose
Association entre 2 individus d’espèce différente qui bénéficie aux 2 partenaires :
-
bénéfice réciproque. Obligatoire pour certaines espèces mais d’autres peuvent vivre
séparément = mutualisme

-
Le cycle de la matière
Matière organique produite par producteurs à partir de matière minérale. Matière organique
consommée par consommateurs primaires, eux-mêmes consommés par consommateurs secondaires,
etc. Organismes animaux et végétaux, une fois morts, subissent action décomposeurs. Matière
organique devient matière minérale et peut être prélevée par producteurs.
 Adaptation des êtres vivants à leur milieu
-
Environ 2 millions d’espèces sur Terre
-
Peuplement spécifique à un territoire et déterminé par composantes abiotiques et biotiques de ce
territoire
-
Etres vivants adoptent organisation fonctionnelle particulière pour s’accommoder aux particularités
de leur milieu
-
Lien étroit entre milieu de vie et respiration
 Evolution des écosystèmes au cours du temps
-
Evolution dépend de migration espèces, de perturbations naturelles ou artificielles
-
Evolue vers état appelé climax qui offre stabilité face à évènements extérieurs. Biodiversité élevée =
élément primordial de cette stabilité
-
Sur grande échelle temps (milliers d’années), écosystèmes régressent puis disparaissent soit
naturellement soit sous action homme.
-
Etres vivants évoluent et s’adaptent à leur milieu qui évolue aussi = coévolution
L’influence de l’Homme sur l’environnement
Téléchargement
Explore flashcards