prévention des infections nosocomiales

publicité
PRÉVENTION
La prévention des infections nosocomiales et de la diffusion des Bactéries
Multi-Résistantes (BMR) passe par le respect des règles simples d’hygiène
qui concernent tout le monde :
PRÉVENTION DES
Les patients :
 Respectent les consignes d’hygiène générale : hygiène
corporelle et friction des mains avec la solution hydroalcoolique (SHA)
 Ne manipulent pas personnellement les dispositifs invasifs
(cathéters, sondes, drains…) et pansements,
INFECTIONS NOSOCOMIALES
Livret d’information des patients
 Respectent les consignes de préparation chirurgicale en cas
d’intervention : dépilation de la zone opératoire, douche.
QU’EST-CE QU’UNE INFECTION NOSOCOMIALE ?
Une infection nosocomiale est une infection contractée au
cours d’un séjour dans un établissement de soins. Elle peut
être directement liée aux soins ou survenir durant l’hospitalisation, en dehors de tout acte médical.
POURQUOI SURVIENNENT-ELLES ?




Utilisent la SHA avant et après chaque visite,
N’utilisent pas les toilettes des chambres ,
Ne s’assoient pas sur les lits,
N’apportent pas de plantes en pot ou de fleurs coupées,
 Doivent respecter les mesures d’isolement parfois mises en place pour
certains malades. Ces précautions ont pour but de prévenir la
transmission de germes d’un patient à l’autre.
Tous les patients ne sont pas exposés au même
risque de survenue d’une infection nosocomiale.
Ce risque dépend de l’âge, de l’état de santé du
patient, du nombre et de la durée des actes invasifs
subis (perfusions, sondes urinaires, interventions
chirurgicales…), ainsi que du contexte dans lequel
ces actes sont réalisés (urgence …).
Equipe Opérationnelle Hygiène
Groupe Courlancy 2016
Les visiteurs :
 Diffèrent leur visite s’ils sont porteurs d’une infection
respiratoire ou de toute autre maladie contagieuse,
Les équipes
soignantes peuvent
répondre à vos
questions.
1/4
2/4
BACTÉRIES MULTI-RÉSISTANTES
LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES
La lutte contre les infections nosocomiales, infections acquises à l’hôpital est
une priorité de notre établissement.
L’Equipe Opérationnelle d’Hygiène (EOH) a pour missions de prévenir et
surveiller ces infections. Elle est composée de médecins et infirmières
hygiénistes, et d’une secrétaire.
Elle met en œuvre la politique définie par le Comité de Lutte contre les
Infections Nosocomiales (CLIN) et soumise à la Commission des Relations
avec les Usagers.
Ces actions se déclinent en :
 Rédaction de recommandations pour les bonnes
AUX ANTIBIOTIQUES
Certaines bactéries ont développé des résistances à des
antibiotiques : les BMR. Elles ne sont pas plus dangereuses que les
autres bactéries, mais en cas d’infection elles peuvent être plus
difficiles à éliminer car le choix d’antibiotiques sera restreint. De
nombreuses personnes sont porteuses d’une BMR sans que cette bactérie
soit responsable d’une infection : on parle de colonisation ou de portage.
Si une BMR a été mise en évidence dans un de vos prélèvements
au cours de votre hospitalisation ou d’un séjour antérieur, des
mesures sont nécessaires pour éviter la transmission aux autres
patients : les précautions complémentaires. Dans ce cas, vous serez informé
par l’équipe soignante.
Si vous êtes porteur d’une BMR, merci de le signaler lors de votre
hospitalisation.
pratiques de soins (actes invasifs, interventions
chirurgicales…),
 Formation et information du personnel et des usagers,
 Evaluations des pratiques,
 Surveillance de l’environnement : hygiène des locaux, qualité
de l’eau, de l’air dans les blocs opératoires…
Certaines situations constituent un risque d’être porteur d’une BMR.
Si vous avez été hospitalisé à l’étranger au cours des 12
derniers mois, merci de le signaler au bureau des entrées ainsi
qu’à votre médecin et à l’équipe soignante.
 Prévention et surveillance des accidents d’exposition au sang,
 Maitrise de la diffusion des BMR,
 Maitrise de la consommation d’antibiotiques,
 Participation à des enquêtes nationales (infections de
ORGANISATION DE L’EOH
site opératoire, BMR…),
 Investigation et mise en place de mesures de précautions en cas
d’évènement infectieux potentiellement nosocomial, contagieux ou à
risque épidémique,
 Expertise sur le risque infectieux lors de la mise en
place de nouveau matériel, nouvelles techniques, lors
de la réalisation de travaux,
 Elaboration d’un programme d’actions pour la lutte
contre les infections nosocomiales, en lien avec les
soignants, les usagers, les médecins et les directions.
3/4
L’EOH intervient sur les 6 cliniques de Courlancy Santé : Courlancy, SaintAndré, Les Bleuets à Reims, Priollet (Châlons-en-Champagne), SaintChristophe (Soissons) et François 1er (Saint-Dizier).
Les indicateurs qualité de lutte contre les
infections nosocomiales sont accessibles sur
le site Web du Groupe Courlancy, et affichés
dans le hall d’accueil de chaque clinique.
Ces indicateurs reflètent les moyens mis en
œuvre pour assurer la sécurité des soins, et
notamment la prévention des évènements
infectieux.
4/4
Téléchargement
Explore flashcards