Le champ électromagnétique obéit à un système complexe d

publicité
Le champ électromagnétique
ma
uee oobéit à un
n système
systè complexe
d’équations mathématiques
thé
que
ues : les
es équations
équat
de Maxwell,
du nom du physicien
hys
anglais
a ais
an
is James
Jame Clerk Maxwell qui,
en 1864, parvint
ar
à uunifi
nifier
e een un ensemble cohérent
plusieurs théorèmes
th
mees déjà connus. Ces équations
indiquent no
notamment
comment les champs électrique et
men
nt comm
magnétique
l’un de l’autre lorsqu’ils varient.
qu dépendent
peen
ndent l’u
James Clerk Maxwell
(1831-1879)
© Physicsworld.com
Sauf dans des cas
très simples, il n’est pas possible
de résoudre ces équations à la main, par
un calcul analytique. On les résout alors de
manière numérique, à l’aide d’ordinateurs. En pratique, on représente
le corps à étudier (par exemple la Terre ou une étoile) sous une forme
approchée : un volume simple (par exemple une sphère) divisé en petites
cellules (mailles) pour chacune desquelles on cherche à déterminer les quantités
physiques qui nous intéressent (telles que la vitesse du fluide ou son champ
magnétique) et leur évolution au cours du temps. L’ordinateur résout les équations
en chaque maille et à des instants successifs, nous fournissant ainsi une
description numérique détaillée et dynamique du corps considéré.
La fulgurante évolution des performances informatiques a permis un
développement rapide des simulations numériques. Depuis environ 10 ans,
il est par exemple possible de simuler les champs magnétiques produits
par effet dynamo dans le noyau de la Terre et dans les couches externes
des étoiles. Ces calculs ont pu reproduire en particulier le renversement
épisodique de l’orientation du champ magnétique terrestre.
Malgré tout, ces simulations sont encore bien loin des
conditions physiques réelles ; par exemple, la turbulence
au sein de la Terre et des étoiles (aussi complexe
à modéliser que la météo terrestre) nécessite
une description très fine, toujours hors
d’atteinte des ordinateurs actuels.
Simulation numérique de
l’effet dynamo dans le Soleil
© AS Brun, CEA
Maillage sphérique pour une simulation
numérique de l’effet dynamo au cœur de la Terre
© Garry Glatzmaier
Téléchargement
Explore flashcards