CCTP GE - V3

publicité
Centre Hospitalier Territorial de
Koutio
MARCHE COURANTS FORTS
Cahier des Clauses Techniques
Particulières – Lot 2 : Groupes Electrogènes
CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES
RIGINAL
CHT – Nouméa
CCTP
MAINTENANCE
SOMMAIRE
1
Objet _____________________________________________________ 3
2
Contenu des prestations confiées ______________________ 3
NATURE DES OUVRAGES_____________________________________________________ 3
2.1.1 LIMITES ____________________________________________________________________ 3
2.1.2 CENTRALE DE REMPLACEMENT _______________________________________________ 3
2.1.2.1 Groupes électrogènes ________________________________________________________ 3
2.1.3 SOURCE DE SECURITE_______________________________________________________ 4
2.1.3.1 Groupe électrogène de sécurité ________________________________________________ 4
2.1.4 SYSTEME DE DELESTAGE / RELESTAGE INTELLIGENT ___________________________ 4
PRESTATIONS ________________________________________________________________ 6
2.2.1 PRESTATION TECHNIQUE ____________________________________________________ 6
2.2.1.1
2.2.1.2
2.2.1.3
2.2.1.4
Maintenance préventive _______________________________________________________
Maintenance corrective Et DEPANNAGE _________________________________________
Contrôles et essais règlementaires _____________________________________________
Cas particuliers ______________________________________________________________
2.2.1.4.1
6
6
7
7
GROUPE ELECTROGENE_______________________________________________________ 7
SECURITE _____________________________________________________________________ 8
1
Délais ____________________________________________________ 9
DELAIS D’INTERVENTION ____________________________________________________ 9
ASTREINTE _________________________________________________________________ 10
Page 2 sur 13
CHT – Nouméa
CCTP
MAINTENANCE
1 OBJET
Le présent document, définie les modalités techniques des prestations d’entretien et de maintenance des
ouvrages et équipements relatives au lot N°2 Groupes électrogènes.
Le titulaire du marché aura à sa charge les opérations de maintenance de niveau 1 à 3 de la centrale de
remplacement mise en place dans le CHT. La centrale de Remplacement contient les équipements
suivants :

4 Groupe électrogène de 1 680 kVA

1 Groupe électrogène de secours de 400 kVA
2 CONTENU DES PRESTATIONS CONFIEES
NATURE DES OUVRAGES
2.1.1 Limites
Les limites de prestations sont fixées au niveau des raccordements des gaines à barres (bus bar exclus)
2.1.2 Centrale de remplacement
Le secours des installations électriques est assuré en haute tension par une centrale de remplacement.
2.1.2.1
GROUPES ELECTROGENES
La centrale est composée de 4 groupes électrogènes de puissance unitaire 1680VA PRP.
Une armoire commune se situe dans chaque poste élévateur pour la gestion des automatismes de couplage
et de délestage. En fonctionnement normal, une des 2 armoires fonctionne en maître, et gère les
automatismes des 2 postes élévateurs.
L’installation est également composée :

D’un circuit fuel comprenant :

1 cuve de 50.000L double paroi enterrées

Une nourrice journalière de 500 litres dans chaque local GE

Les canalisations aller et retour entre les cuves principales et les 2 nourrices journalières

La canalisation de remplissage des cuves principales et l’évent

Les pompes de remplissage automatique des nourrices journalières doublées d’une pompe
manuelle de secours

Réserve d’huile en fût

Les vanne police et vanne pompier

D’un circuit de refroidissement de l’eau de refroidissement des moteurs par aéroréfrigérant,

Pour chaque groupe, une armoire automatismes KERYS (gestions des sécurités, des auxiliaires et
commande et contrôle position des cellules),
Page 3 sur 13
CHT – Nouméa

CCTP
MAINTENANCE
Pour la partie commune, une armoire automatismes KERYS (gestions des auxiliaires communs aux
groupes, commandes et contrôle position des cellules NORMAL PL4, SECOURS PG1.1, générateur
homopolaire PG1.3 et PG2.4 et départ antennes PG1.6 et PG2.6)
2.1.3 Source de sécurité
Le secours des installations électriques de sécurité est assuré en basse tension par un groupe électrogène
de sécurité installé dans la centrale de remplacement.
Le démarrage du GES est enclenché sur manque tension au niveau des TGS n°1 à n°4.
2.1.3.1
GROUPE ELECTROGENE DE SECURITE
Le secours des installations électriques de sécurité est assuré en basse tension par un groupe électrogène
de sécurité installé dans la centrale de remplacement.
L’installation est équipé d’un groupe électrogène de puissance unitaire 400kVA avec surcharge uni-horaire
de 10 %.
Son autonomie est assurée par la cuve fuel principale commune avec la centrale de remplacement.
L’installation est également composée :


D’un circuit fuel comprenant :

Une nourrice journalière de 500 litres dans le local GES,

Les canalisations aller et retour entre la nourrice journalière et les cuves principales,

Les pompes de remplissage automatique de la nourrice journalière doublée d’une pompe
manuelle de secours,

Les vanne police et vanne pompier,
D’un circuit de refroidissement de l’eau de refroidissement par radiateurs attelés.
2.1.4 Système de délestage / relestage intelligent
L’installation BT du site est équipée d’un système de délestage / relestage des départs motorisés des TGBT.
La gestion des opérations de délestage / relestage est réalisée par des automates de la gamme Schneider
reliés au travers d’un réseau local industriel Ethernet TCP/IP et supervisés par une Gestion Technique
Electrique (GTE).
Les automates commandent le délestage / relestage des départs TGBT suivant la consommation
d’électricité par rapport au scénario défini.
Pour chaque scénario, fonctionnement sur le réseau Enercal ou sur la centrale GE, il est créé un seuil de
puissance maximum fixe. Si le seuil de puissance est supérieur au seuil de puissance maximal fixe, le
dernier cran enclenché est délesté, dans le cas où la puissance reste supérieure au seuil, l’avant dernier
cran enclenché est délesté et ainsi de suite jusqu’à l’obtention d’une puissance inférieure au seuil de
puissance maximal défini pour le scénario en cours.
Lorsque la réserve de puissance est suffisante par rapport aux crans enclenchés, le relestage se fait au fur
et à mesure des disponibilités jusqu’à ce que tous les équipements électriques soient raccordés.
Lors d’une perte d’alimentation du site (info manque de tension Enercal confirmée (tempo de 1s), tous les
départs motorisés des TGBT sont délestés. A la remise sous tension des transformateurs, les ordres de
relestage sont lancés jusqu’au derniers cran sauf si la puissance appelée est supérieure au seuil défini (PU
max (suivant le nombre de GE en service) X coéf de réserve.
Page 4 sur 13
CHT – Nouméa
CCTP
MAINTENANCE
Sur la perte d’un GE et pour éviter une surcharge, un délestage rapide est réalisé, une fois la perte du
groupe absorbé par l’installation, le délestage / relestage sera de nouveau fonctionnel.
L’analyse fonctionnelle de la GTE est jointe en annexe du CCTP.
Page 5 sur 13
CHT – Nouméa
CCTP
MAINTENANCE
PRESTATIONS
2.2.1 Prestation technique
2.2.1.1
MAINTENANCE PREVENTIVE
Le Titulaire doit assurer l’ensemble des opérations de maintenance préventive de niveau 1 à 3.
Il lui appartient lors de la réponse au présent appel d’offre de fournir le plan de maintenance préventive
prévisionnel. Après notification du marché, il devra sous trois mois fournir pour validation au CHT le détail
des gammes de maintenances y afférente.
Le plan de maintenance préventive présentera pour chaque type d’équipement :
-
Les grandes lignes de la maintenance effectuée
-
La périodicité ou le compteur déclenchant la maintenance
-
Le type de maintenance : systématique, conditionnelle, contrôle règlementaire
-
L’impact sur le fonctionnement de l’équipement et du service associé
-
Les gros postes de pièces ou consommables mis en œuvres pour ce type de maintenance
Le Titulaire effectue à minima les opérations de maintenance prévues par les constructeurs (annexe 3 au
CCTP) ainsi que toutes les opérations relatives à la réglementation en vigueur. Le Titulaire pourra proposer
des gammes de maintenance qui viendront en complément à celle mise en place dans le contrat.
Les rapports d’interventions font partie intégrante des prestations.
2.2.1.2
MAINTENANCE CORRECTIVE ET DEPANNAGE
Sont comprises au présent marché, toutes les opérations de maintenance corrective de niveau 1 à 3.
En effet, le Titulaire est amené à exécuter certaines interventions de dépannage et autres petits travaux qui
sont classés dans la maintenance corrective.
Le Titulaire s'engage, dans le cadre de la rémunération forfaitaire du marché au remplacement à l'identique,
par échange standard ou par fourniture en neuf, de toutes les pièces dont montant est inférieur à 18 000
XPF HT, qui ne permettraient plus de garantir la sécurité et la sûreté et de maintenir l'obtention des
performances d'origine.
Il s'engage également, dans le cadre de la rémunération forfaitaire du marché, à procéder à la réparation
des pièces usées par le fonctionnement normal de l'appareil ou à leur remplacement si elles ne peuvent pas
être réparées.
Ces travaux sont exécutés sur l’initiative du Titulaire et concernent tous les organes des équipements objet
du présent marché.
Pour les interventions de maintenance corrective et curative dans le cadre des dépannages et réparations,
le Titulaire doit dans le cadre de son forfait :
 Le déplacement jusqu’au Médipôle
 Le diagnostic et recherche de panne,
 Les réparations
Page 6 sur 13
CHT – Nouméa
CCTP
MAINTENANCE
 Les tests, essais et remise en service
 Toute action permettant une continuité de fonctionnement et remise en fonction provisoire des
équipements et installations en attendant la réparation définitive.
Sont à la charge du titulaire dans son forfait, y compris la main d’œuvre :

les mesures conservatoires en cas de désordres (consignation d’équipements),

les petites réparations sans fourniture de pièce,

les petites réparations avec la fourniture des pièces dont le montant est inférieur à 18 000 XPF HT,
Sont considérées comme dépannage les interventions mineures
contrôles réglementaires.
2.2.1.3
liées aux levées de remarques des
CONTROLES ET ESSAIS REGLEMENTAIRES
Le Titulaire effectuera :

Les essais, réglages et manœuvres de vérification courante et réglementaire de bon fonctionnement

La préparation et l’assistance aux essais périodiques de fonctionnement et de sécurité, assurés par
le CHT ou tout autre organisme de contrôle mandaté par lui,
2.2.1.4
CAS PARTICULIERS
Le Titulaire effectuera :

Les essais, réglages et manœuvres de vérification courante et réglementaire de bon
fonctionnement,

L’entretien du moteur (Remplacement des cartouches de filtres à gas-oil, vérifier l’étanchéité des
circuits, graissage et serrage des composants, contrôle de l’isolement, etc.)

L’entretien de l’alternateur (Vérifier le câblage et les connexions, vérifier l’isolement, graissage de
roulement, etc.)

La préparation et l’assistance aux essais périodiques de fonctionnement et de sécurité, assurés par
le CHT ou tout autre organisme de contrôle mandaté par lui,

L’évacuation des déchets spéciaux liés aux prestations de maintenance prévues au marché dans le
respect de la réglementation concernant l’environnement.
2.2.1.4.1
Groupe électrogène
Le Titulaire a la responsabilité du maintien des conditions de fourniture du courant secouru.
La maintenance des groupes électrogènes est réalisée en respectant scrupuleusement les prescriptions du
fabricant. Le Titulaire a l'obligation de sous-traiter à une société spécialisée toutes les prestations d'entretien
sur les groupes et équipements annexes qui dépassent les limites de ses compétences.
Le Titulaire a la charge des essais mensuels des groupes électrogènes avec consignation de l'ensemble
des paramètres des essais suivant un planning annuel. Les essais sont formalisés de la façon suivante :

Il doit également tous les quinze jours, la vérification des niveaux d'huile, d'eau et de combustible,
du dispositif de réchauffage du moteur et de l'état de la source utilisée pour le démarrage.

Essais mensuels en charge (à 50% minimum) : réalisés pendant 30 minutes de fonctionnement
minimum (à 14h le jour de l’intervention)
Page 7 sur 13
CHT – Nouméa
CCTP
MAINTENANCE
Il appartient au Titulaire d'effectuer les réglages et les étalonnages nécessaires afin de contrôler les
conditions de fonctionnement et d'optimiser les performances des systèmes. Il doit également la vérification
des conditions d'ambiance pour éviter tout dysfonctionnement.
Il réalise les vidanges périodiques prescrites par le constructeur. Il assure la fourniture de l'huile moteur et
l'évacuation des huiles de vidange et leur traitement par une société agréée.
Sur les équipements d'évacuation des gaz d'échappement il s'agira notamment de maintenir un niveau de
bruit minimum, de les protéger en permanence contre l'oxydation, de maintenir leur étanchéité, efficacité et
bon état de fonctionnement. Le ramonage des canalisations d'évacuation des fumées est à la charge du
Titulaire. En outre, le Titulaire doit le contrôle et l'analyse périodique des fumées et sera tenu responsable du
respect de la réglementation en ce domaine.
Concernant l'installation d'alimentation en combustible des groupes, le Titulaire surveille quotidiennement le
niveau de combustible dans la cuve de réserve. Il informe en temps utile le CHT de la nécessité d'un
approvisionnement. Le combustible est à la charge du CHT. Cependant, le Titulaire dirige l'opération de
remplissage des cuves.
Le Titulaire assure la gestion des pièces détachées de première urgence.
Dans l’optique d’un fonctionnement optimal des groupes électrogène, il est doit être réalisé une analyse
annuelle du fioul prélevé dans les cuves :

Mesure de l’eau libre en fond de cuve,

Prélèvement d’un échantillon fond de cuve et description de son aspect,

Prélèvement d’un échantillon milieu de cuve pour analyse :

Température limite de filtrabilité (NF EN 116),

Point d’écoulement (NF T 60-105),

Micro-organismes aérobie (LIQUI CULT),

Teneur en eau et sédiments (NF EN ISO 12937 & 12662),

Stabilité à l’oxydation (NF EN ISO 12205).
SECURITE
Il est rappelé au Titulaire que sont inclus dans le forfait le matériel de sécurité, le EPI ainsi que le temps
passé aux différentes analyses de risques relatives aux interventions.
Page 8 sur 13
CHT – Nouméa
CCTP
MAINTENANCE
1 DELAIS
DELAIS D’INTERVENTION
Le titulaire s’engage, conformément aux dispositions de l’article « 5.2 DELAIS» du CCTG, à intervenir sur
site dans l’heure qui suit son appel.
Nature du
risque
Nature d’intervention
ou type de défaillance
Délais d’intervention
Heures
ouvrées
Astreinte
Délais de remise
en service
Délais de
remise en état
C4
Défaillance remettant en cause la fonction
1 heure
même du site et / ou le service attendu
1 heure
1 heure
2 jours ouvrés
C3
Autres pannes mettant en cause l’activité
du site ou la sécurité des personnes et 1 heure
des biens
1 heure
2 heures
2 jours ouvrés
C2
Autres pannes mettant en cause les
1 heure
conditions de service du site
1 heure
4 heures
2 jours ouvrés
1 heure
4 heures
5 jours ouvrés
C1
Autres pannes mettant en cause les
conditions
de
confort
ou
de
fonctionnement d’une zone des bâtiments 1 heure
Compte tenu du caractère stratégique de ces équipements, Les délais de remise en état et de remise
doivent être raccourcis au minimum.
Page 9 sur 13
CHT – Nouméa
CCTP
MAINTENANCE
ASTREINTE
Les week-ends et jours fériés et en dehors des heures de travail ouvrées, les interventions de dépannage
sont réalisées par l’équipe d’astreinte spécialement formée à cet effet, connaissant parfaitement le site et les
installations.
Il est fait appel à l’astreinte sur demande d’un représentant technique du CHT.
Les interventions en astreinte consistent à :

Prendre les mesures conservatoires,

Remettre en état de fonctionnement les installations indispensables (dépannage, basculement,
démarrage des équipements redondants...).
Les noms, numéros de téléphone et adresses du personnel et le calendrier d'astreinte sont communiqués
préalablement par le Titulaire, chaque mois, au CHT. Le CHT ou son représentant doit pouvoir joindre à tout
moment et quels que soient l’heure ou le jour, le responsable du site ou tout autre responsable du Titulaire
afin de guider les interventions.
Le coût des déplacements et des prestations effectuées en astreinte est compris au forfait.
Le T.M. fait viser par le contrôleur de travaux ou l’agent du CHT en poste sa fiche d’intervention précisant :

L’heure d’appel,

L’heure d’arrivée,

L’heure de départ,

La description de l’intervention effectuée,

La nomenclature des pièces remplacées (fournies ou prises en stock),

Clôture de l’intervention ou actions complémentaires à mener.
Page 10 sur 13
CHT – Nouméa
ANNEXE 1
CCTP
MAINTENANCE
Inventaire des équipements
Page 11 sur 13
CHT – Nouméa
ANNEXE 2
CCTP
MAINTENANCE
Gammes de maintenance
Page 12 sur 13
CHT – Nouméa
ANNEXE 3
CCTP
MAINTENANCE
Synoptique / Fiche Technique
Page 13 sur 13
Téléchargement
Explore flashcards