Trop froid! - Government of Nova Scotia

publicité
Trop froid!
Comment garder sa chaleur corporelle en hiver
L’arrivée de l’hiver ne marque pas
la fin des activités extérieures ni
du plaisir à être dehors.
Il est important de rester actif durant les
mois d’hiver. Toutefois, il est essentiel
de garder sa chaleur corporelle quand
on travaille ou joue à l’extérieur et que la
température chute. L’exposition au froid est
à l’origine de nombreux décès.
1
L’intensité des blessures dues au
froid varient selon les personnes,
mais nous savons que certaines
personnes sont plus vulnérables
au froid, notamment
• les très jeunes enfants (de moins d’un an),
• les personnes âgées,
• les personnes qui ont des troubles de
circulation sanguine,
• les personnes qui subissent des
blessures causant une perte de sang ou
un changement au débit sanguin,
• les personnes qui ont déjà subi des
blessures dues au froid,
• les personnes qui souffrent de fatigue,
• les personnes qui consomment de
l’alcool, de la nicotine, certaines drogues
ou certains médicaments,
• les personnes qui restent à l’extérieur pour
de longues périodes de temps,
• les personnes qui n’ont pas un apport
calorique suffisant.
2
Des conditions de travail inconfortables
dues au froid peuvent se traduire par
une baisse d’efficacité au travail et une
augmentation du taux d’accidents. Si
vous souffrez d’une maladie du cœur ou
d’hypertension artérielle et que vous devez
travailler à l’extérieur quand il fait froid,
consultez votre médecin au préalable.
Si vous devez faire des travaux ardus à
l’extérieur, habillez-vous chaudement et
travaillez lentement. Comme votre corps
travaille déjà dur pour garder sa chaleur,
évitez de vous épuiser.
Si vous organisez une activité à l’extérieur,
vérifiez les conditions météorologiques
avant et pendant l’activité pour veiller
à ce que tous les participants soient
adéquatement préparés.
Vous pouvez vérifier les conditions
météorologiques à meteo.gc.ca/
canada_f.html le site Web météo
d’Environnement Canada.
3
Faible risque de gelures pour
la plupart des gens.
Risque accru de gelures
en moins de 30 minutes
d’exposition pour la plupart
des gens.
Risque élevé de gelures
entre 5 et 10 minutes
d’exposition pour la plupart
des gens.
Risque élevé de gelures
entre 2 et 5 minutes
d’exposition pour la plupart
des gens.
Risque élevé de gelures en
2 minutes ou moins
d’exposition pour la
plupart des gens.
4
Dans notre environnement, nous sommes
affectés par trois manifestations du froid :
la température de l’air, le mouvement de l’air
(la vitesse du vent) et l’humidité. On appelle
« refroidissement éolien » l’effet combiné
de l’air froid et de la vitesse du vent. L’indice
de refroidissement éolien nous aide à
décider quoi porter et nous donne une idée
des effets que le froid pourrait avoir sur
notre santé. Le tableau ci-dessous indique
comment la température de l’air combinée
au vent crée le refroidissement éolien.
Température de l’air
5 0 -5 -10 -15 -20 -25 -30 -35 -40 -45 -50
Vitesse du vent
Environnement
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
55
60
65
70
75
80
Centres de santé des travailleurs et travailleuses de
l’Ontario et Environnement Canada
Il faut
rester actif
et s’hydrater.
Il est important de savoir qu’il y a un lien
étroit entre la quantité de liquides corporels
et la perte de chaleur. Quand il fait froid, plus
la perte de liquides corporels est grande,
plus il est facile de souffrir d’hypothermie
et de blessures dues au froid qui requièrent
des soins médicaux.
Notre corps perd de la chaleur de
quatre façons principales.
Par radiation – Le corps perd de la
chaleur parce que la peau est exposée à l’air.
Plus la surface de peau exposée est grande,
plus la perte de chaleur est rapide.
Par conduction ou transfert – Le corps
perd de la chaleur quand il est en contact
direct avec un objet plus froid, y compris
l’air froid. Par exemple, le fait de porter des
vêtements mouillés augmente de cinq fois la
perte de chaleur.
Par convection ou déplacement – Le
corps perd de la chaleur quand l’air ambiant
bouge sur la peau exposée.
Par évaporation – Le corps perd de
la chaleur quand l’eau contenue dans la
transpiration se transforme en gaz.
5
Hypothermie
L’hypothermie survient quand le corps ne
peut compenser sa perte de chaleur et
que sa température centrale commence
à chuter. Il s’agit d’un état très dangereux
parce qu’il peut survenir lentement sans
qu’on s’en rende compte. Parmi les
symptômes, il y a les frissons, la chair de
poule et l’engourdissement des mains. Si
on n’y prête pas attention, les symptômes
s’aggravent. On commence à avoir de
la difficulté à parler et de la difficulté à
marcher sans trébucher. La peau exposée
paraît bleue et gonflée. Si la température
centrale continue de chuter, l’hypothermie
peut causer la mort.
Gelures
Les gelures sont causées par l’exposition
à des froids extrêmes ou par le contact
avec des objets extrêmement froids, ce
qui provoque le gel des tissus comme
la peau. Parmi les symptômes, il y a une
inflammation de la peau par plaques
accompagnée d’une certaine douleur.
Dans les cas plus graves, les tissus
subissent des dommages qui peuvent
être indolores, causer une sensation
de brûlure ou de picotement ou encore
former des ampoules. La peau gelée peut
devenir infectée très facilement et se
gangréner (les tissus mous meurent à la
suite de l’arrêt de l’irrigation sanguine).
6
Il y a d’autres types de blessures dues au froid.
Les engelures surviennent quand la peau
est exposée pendant plusieurs heures à des
températures de l’air entre 0 °C et 16 °C.
L’engelure se traduit par une rougeur ou une
enflure de la peau, des picotements et de la
douleur.
Le pied des tranchées est une maladie
due à un froid humide, qui survient lors d’une
exposition prolongée dans un environnement
humide ou mouillé à une température entre le
point de congélation et environ 10 °C. Parmi
les symptômes, il y a les picotements et
l’engourdissement, les démangeaisons, de la
douleur, l’enflure des jambes, des pieds ou des
mains ou la formation d’ampoules. Dans les
cas les plus graves, la peau peut se gangréner.
Les gelures superficielles surviennent quand
les lobes d’oreilles, le nez, les joues, les doigts
ou les orteils sont exposés au froid et que les
couches supérieures de la peau gèlent. La peau
affectée devient blanche et engourdie. C’est une
étape qui peut mener à une gelure grave.
Étant donné que le corps humain perd sa
chaleur plus rapidement quand il est dans
l’eau, il faut, en hiver, éviter les cours d’eau ou
les plans d’eau non gelés ou recouverts d’une
mince couche de glace. Si une personne tombe
dans des eaux froides, il faut qu’elle retire ses
vêtements mouillés le plus tôt possible, enfile
des vêtements secs, trouve un abri et demande
de l’aide afin de recevoir des soins médicaux.
7
Garder sa chaleur Pour survivre et rester actif dans
un environnement froid, il y a des
corporelle
choses à garder à l’esprit.
Soyez attentifs aux conditions
météorologiques et aux changements qui
peuvent survenir. Apportez des couvertures et
des vêtements supplémentaires au cas où la
température chuterait. Il est important d’avoir
des vêtements de rechange au cas où ceux
que vous porteriez deviendraient trempés de
sueur ou mouillés à cause de la pluie ou d’une
chute dans l’eau.
Apprenez à reconnaître les symptômes
des blessures dues au froid et apprenez les
traitements de base. Rappelez-vous que
les personnes les plus à risque sont les
personnes âgées, les très jeunes enfants, les
personnes qui ont déjà subi des blessures
dues au froid et les personnes qui ont des
troubles de santé.
Pour garder notre chaleur corporelle, il faut
rester actifs quand nous sommes dehors
dans le froid, manger copieusement et
absorber beaucoup de liquides. Notre
tolérance au froid et notre capacité à garder
notre chaleur dépendent aussi de la taille et de
la forme de notre corps, de notre pourcentage
de gras corporel, de notre circulation sanguine
et des vêtements que nous portons.
Le type de vêtements que nous portons et le
fait de nous habiller de plusieurs couches de
vêtements nous isolent contre le froid. Quand
on travaille ou joue dehors, il faut choisir des
vêtements qui conviennent à la température
8
et aux conditions atmosphériques ainsi
qu’au type d’activité et à la durée de celleci. Il faut porter des vêtements protecteurs
pour travailler dehors à partir de 4 °C. Le port
de plusieurs couches de vêtements fournit
une meilleure protection contre le froid que
le port d’un seul blouson ou chandail épais.
La couche inférieure devrait être isolante et
pouvoir garder la transpiration loin de la peau
afin de garder celle-ci sèche. Les couches
de vêtements devraient être faciles à ouvrir
et à retirer avant d’avoir trop chaud et de
trop transpirer au cours d’une activité ardue.
Pour les activités quand il pleut ou il neige, la
couche extérieure devrait être à l’épreuve de
l’eau et du vent.
Il est extrêmement important
de se rappeler que la chaleur
corporelle s’échappe par la tête.
Par conséquent, se couvrir la tête
permet de garder sa chaleur plus
longtemps.
Rappelez-vous aussi de vous protéger
le visage, les yeux et la tête quand vous
travaillez à l’extérieur ou que vous faites une
activité comme du ski ou du patinage. Porter
des mitaines ou des gants, un foulard, des
chaussures ou des bottes appropriées (isolées
et à l’épreuve de l’eau) et plusieurs paires de
chaussettes. Il faut éviter le coton parce qu’il
devient vite humide ou mouillé et qu’il ne peut
plus conserver la chaleur. La laine et les fibres
synthétiques sont deux matériaux qui peuvent
garder la chaleur même mouillés.
9
Il est bon d’avoir un endroit où aller se
réchauffer (un abri avec une source de
chaleur) quand on prend une pause,
surtout quand on travaille dans un
environnement froid.
La position de la National Athletic Trainers’
Association à cet effet nous fournit des
lignes directrices pour déterminer à quelles
températures il faut prendre des précautions
additionnelles pour éviter les blessures dues
au froid.
À partir de 1 °C au-dessous de 0 °C
Soyez attentifs aux possibilités d’accidents dus
au froid. Avisez les employés en conséquence.
À partir de 4 °C au-dessous de 0 °C
Fournissez des vêtements protecteurs
additionnels et demandez aux employés de
couvrir le plus de peau exposée possible.
Permettez des pauses plus fréquentes
et fournissez des abris où les employés
peuvent aller se réchauffer.
À partir de 10 °C au-dessous de 0 °C
Envisagez de modifier l’activité pour limiter
l’exposition au froid ou permettez plus
de pauses pour que les gens aillent se
réchauffer.
À partir de 18 °C au-dessous de 0 °C
Envisagez de mettre fin à l’activité ou de la
remettre à plus tard.
10
En suivant ces lignes directrices, vous vous
protégerez et protégerez les membres de
votre famille durant les mois d’hiver. Si vous
n’êtes pas en mesure de vous garder au
chaud cet hiver, communiquez avec votre
municipalité pour savoir où se trouvent
les abris d’urgence quand les conditions
météorologiques sont difficiles.
Maintenant, sortez
dehors, soyez actifs et
ayez du plaisir!
11
Ressources
Centre canadien d’hygiène et de sécurité
au travail Exposition au froid – Généralités,
Exposition au froid – Travailler au froid,
Exposition au froid – Effets sur la santé et
premiers soins
cchst.ca/oshanswers/phys_agents/
Koutsavlis, Athanasios Tom et Tom
Kosatsky. « Environmental-Temperature
Injury in a Canadian Metropolis » Journal of
Environmental Health. Décembre 2003.
Page 40.
Centres de santé des travailleurs et
travailleuses de l’Ontario : ohcow.on.ca
Environnement Canada : Météo,
meteo.gc.ca/canada_f.html
Cappaert, Thomas A. et al. Déclaration de
la National Athletic Trainers’ Association
sur les accidents dus au froid (en anglais)
Journal of Athletic Training. 2008. Pages
640 à 658.
United States Department of Labor.
Cold Stress and The Cold Stress
Equation. Occupational Safety & Health
Administration. OSHA.gov
12
United States Department of Health and
Human Services – Centers for Disease
Control and Prevention. Extreme Cold: A
Prevention Guide to Promote Your Personal
Health and Safety. cdc.gov/niosh/topics/
coldstress/
07214/SEP15
http://novascotia.ca/dhw/fr
Téléchargement
Explore flashcards