Version imprimable

publicité
Cupressus sempervirens
Nom latin : Cupressus sempervirens
Nom vernaculaire : Cyprès d'Italie, Cyprès sempervirent
Rang taxonomique : Espèce
Description :
Arbre à l'aspect très élancé, de grande taille, ressemblant à
une colonne (variété pyramidalis) ou aux branches plus
étalées (variété horizontalis). Ecorce gris-rouge, feuilles vertes
en écailles, fruits en cônes de 3-5 cm. On le retrouve très
couramment planté dans les villes ou dans les campagnes du
sud de la France. Son bois est très apprécié des ébénistes.
Titre de la photo : Cupressus sempervirens
Source de la photo : Elias Ganivet
Lignée taxonomique :
Eukarya => Bikonta => Lignée verte => Chlorobionta => Spermatophyta => Coniferopsida => Pinophytes /
Coniferales => Cupressaceae => Cupressus => Cupressus sempervirens
Type d'utilisation
Horticole
Plante ornementale
Construction
Bois apprécié des ébénistes
Construction
Bois dur ayant été utilisé pour la construction
Pharmacologie / Médecine
Milieu de vie du taxon :
Milieu urbain
Caractéristiques du taxon :
Ecologie :
Comportement saisonnier :
Floraison : Floraison de mars à mai,
Vivace,
Morphologie :
Utilisation
Propriétés vasoconstrictrices en huile essentielle
Définition
Milieux à forte anthropisation mais où certaines espèces ont
cependant réussi à s'adapter à la proximité de l'homme.
Ecorce :
Aspect de l'écorce : Ecorce lisse gris-rougeâtre,
Feuille :
Aspect de la feuille : Feuilles glanduleuses sur le dos, Feuilles squamiformes, Feuilles triangulaires, Feuilles
étroitement imbriquées sur 4 rangs,
Fleur :
Aspect de la fleur : Fleurs en chatons terminaux, Fleurs monoïques,
Fleur mâle : Fleurs femelles subglobuleux à 6-12 écailles, Fleurs mâles petits ovoïdes,
Fruit :
Aspect du fruit : Cônes déhiscents, Cônes gris brun luisant, Cônes subglobuleux, Cônes à écailles ligneuses,
Cônes à écailles opposées en croix, Cônes à écailles persistantes, Cônes à écailles épaisses, Ecailles terminées en
écusson tétragonal,
Taille du fruit : Cônes de 2-3 cm de large,
Graine :
Aspect de la graine : Graines nombreuses, Graines ovoïdes-comprimées, Graines à 2-3 cotylédons, Graines
étroitement ailées,
Plante :
Aspect de la plante : Arbre formant une colonne effilée, Arbre à branches et rameaux dressés-appliqués,
Arbre à branches et rameaux irréguliers, Arbre à branches et rameaux serrés, Arbre à feuillage persistant, Rameaux
formant une cime longue et étroite,
Taille de la plante : Jusqu'à 30 m,
Reproduction :
Dissémination des graines : Anémochorie,
Pollinisation : Anémogame,
Gestion du milieu :
Espèce ne bénéficiant pas d'un statut de protection particulier. Des arbres typiques des jardins et cimetières de
Méditerranée.
Cycle de vie :
Espèce vivace
Histoire :
Le Cyprès est un arbre probablement originaire d'Afghanistan. Sa propagation pourrait être liée à son utilisation dans les
cultes de civilisation anciennes, dont les Perses et les Grecs, qui les plantaient près des temples. Ces cultes sont
souvent en rapport au soleil, en lien avec le port de l'arbre en forme de flamme. Le bois de cèdre est un des symboles
du dieu Jupiter, l'arbre l'un de ceux d'Apollon.
Cependant la symbolique de l'arbre a ensuite évolué pour être liée à la tristesse et au désespoir. Il est d'ailleurs associé
à la légende du chagrin de Cyparisse après qu' Apollon ait tué son Cerf préféré. C'est à partir de ce moment que le
Cyprès s'est lié au culte des morts. Les Romains l'ont aussi beaucoup planté, et diffusé à travers toute la Méditerranée.
Après un recul de se présence au Moyen Age, il a été à nouveau planté à la Renaissance, en Toscane, puis dans toute
la Méditerranée. Sa symbolique lié au culte des morts en fait un arbre encore très planté dans les
Utilisations médicales :
Le Cyprès a été très utilisé dès l'Antiquité en médecine. De nombreuses sources témoignent des caractères
sudorifiques et diurétiques du bois, les fruits auraient des vertus sur le système circulatoire.
La chimie moderne attribue à des flavonoides et des tanins présents dans les cônes ces effets positifs sur le système
circulatoire (hémorroïdes, varices,...)
Certaines sources rapportent que le bois du tronc éloignerait les mites.
Téléchargement
Explore flashcards