Une tablette d`argile Assyrienne fait référence a l`astéroïde de

publicité
Une tablette d'argile Assyrienne fait référence a l'astéroïde de
"Sodome et Gomorrhe".
par Lester Haines (traduction libre de l'Anglais) 31 Mars 2008
Une tablette d'argile Cunéiforme qui défiait les
tentatives d'interprétation depuis plus de 150 ans,
vient de révéler la description d'un impact d'astéroïde
qui a frappe Koefels (Autriche) en 3123 BC, laissant
sur son passage une trainée de destruction, qui
pourrait expliquer l'histoire biblique de Sodome et Gomorrhe.
La tablette "Planisphère" (voir photo) (écrite aux environs de 700 BC) fut déterrée
par Henry Layard dans les restes d'une bibliothèque du palais royal assyrien de
Nineveh (Ninive) proche de la ville actuelle de Mosul (Irak). C'est la copie des notes
nocturnes d'un astronome Sumérien contenant des dessins de constellations et les
"noms connus des constellations", mais ce n'est que grâce au recours a un
ordinateur moderne que l'on a pu révéler sa signification exacte.
Alan Bond, Directeur de "Reaction Engines Ltd" et Mark Hempsell, conférencier
senior en Aéronautique a l'Université de Bristol, ont soumis la tablette a un
programme qui "peut simuler des trajectoires et reconstituer l'état du ciel des
milliers d'années en arrière". Ils ont découvert qu'elle décrivait "des événements
célestes avant le crépuscule du 29 Juin 3123 BC", dont plus de la moitié constituait
"des positions de planètes et des couvertures nuageuses semblables a toute autre
nuit".
Cependant, l'autre moitié décrit un objet "suffisamment grand pour noter sa forme
bien qu'étant toujours dans le ciel" et enregistre sa trajectoire par rapport aux
étoiles, laquelle, "avec une marge d'erreur meilleure qu'un degré est cohérente
avec un impact a Koefels".
On suspectait depuis longtemps qu'un objet de grandes dimensions avait touché
Koefels, a cause d'un éboulement gigantesque de 500 m d'épaisseur et 5 km de
diamètre. Le site ne possédait pas de cratère d'impact pour appuyer cette théorie,
mais les chercheurs croient maintenant détenir une explication plausible.
Le compte rendu de l'Université de Bristol explique: "L'observation suggère que
l'astéroïde est de plus d'un kilomètre de diamètre et que son orbite originelle
autour du soleil était de type "Aten", un genre d'astéroïde ayant une orbite proche
de la terre, en résonance avec l'orbite terrestre. Cette trajectoire explique
pourquoi il n'y a pas de cratère a Koefels.
"L'angle d'incidence était très faible (6 degrés) et a fait que l'astéroïde ait rasé une
montagne appelée Gamskogel au dessus de la ville de Laegenfeld, a 11 kms de
Koefels, et c'est ce qui a provoqué l'explosion de l'astéroïde avant qu'il n'atteigne
son point d'impact final."
"Alors qu'il progressait dans la vallée il s'est transformé en boule de feu d'environ 5
kms de diamètre (la taille de l'éboulement). Lorsqu'il a touché Koefels il s'est crée
une pression énorme qui a pulvérisé la roche et créé l'éboulement mais, comme ce
n'était plus un objet solide, il n'y a pas eu de cratère d'impact classique."
Mark Hempsell, évoquant le possible destin de Sodome et Gomorrhe, ajoute: "Un
autre conclusion peut être tirée de la trajectoire. La partie arrière de l'explosion (le
champignon) se serait courbé sur la Méditerranée, pénétrant a nouveau
l'atmosphère vers le Levant, le Sinaï et l'Égypte du nord."
"La chaleur au sol, bien que de très courte durée, aurait été suffisante pour
enflammer toute matière combustible, humains et vêtements inclus. Il est probable
que plus de personnes sont mortes du nuage que de l'impact même dans les
Alpes."
Alors que le destin biblique des légendaires "repaires du vice" ("Alors le Seigneur
fit pleuvoir du soufre en fusion sur Sodome et Gomorrhe ..." - Genèse 19:24)
correspond bien avec l'hypothèse d'astéroïdes, il n'avait jamais été
catégoriquement prouvé qu'ils existèrent dans cette contrée proche de la Mer
Morte.
Les légendes d'ardentes destructions pleuvant du ciel ne sont pas, cependant,
l'apanage de la Bible. Hempsall raconte au Times que "au mois 20 mythes anciens
racontent des destructions du type et de l'ampleur d'un impact d'astéroïde",
notamment l'ancien mythe grec relatant comment Phaeton, le fils d'Helios, perdit
contrôle du char de son perse et s'abîma dans la rivière Eridanie.
Une traduction de la Planisphère et les découvertes des chercheurs sont
rassemblés dans le livre " A Sumerian Observation of the Köfels' Impact Event". La
tablette est référencée K8538 dans la collection du BritisjMuseum.
Téléchargement
Flashcards connexes
Créer des cartes mémoire